Paris Match Belgique

ECar, une voiture 100% belge, 100% électrique

Du prototype à la réalité, une voiture au design original et aux prestations surprenantes | © ECar

Voitures et mobilité

La voiture de demain sera certainement électrique. Et elle sera aussi belge !

C’est en tout cas le rêve d’Ecar… Avec sa forme très aérodynamique en goutte d’eau, l’Ecar a attiré tous les regards au salon de l’auto de Bruxelles. Entièrement conçu et fabriqué en Belgique, ce véhicule futuriste propose une solution de mobilité très respectueuse de l’environnement : pas de pétrole et pas de bruit pour une conduite zen, tout en souplesse. Cette voiture qui se recharge à la maison ou au bureau comme un téléphone portable est la matérialisation d’un rêve, le passage à la phase industrielle d’une utopie, celle qui anime Xavier Van der Stappen, un Bruxellois qui, depuis des années, a multiplié les initiatives pour plaider la cause du développement durable en Europe et en Afrique.

Trois premières mondiales 100% électriques ont été dévoilées par ce constructeur atypique lors du Salon de l’Auto à Brussels Expo (14 au 22 janvier 2017) L’E333a : une urbaine à trois places de 150 à 300 km d’autonomie ; L’E332r : un roadster de luxe intérieur cuir et lin de 300 km d’autonomie ; L’E311u : un utilitaire d’une capacité de chargement de près de 1.600 litres, et d’une autonomie de 150 km.

Ecar annonce un prix de base de 20.000 €. Ce prix est très compétitif pour une production de petite série dans un marché des véhicules électriques en plein essor. En Flandre, une prime de 4.000 euros réduit encore davantage le coût du véhicule. La Wallonie et Bruxelles devraient suivre le mouvement. En leasing, le coût sur 5 ans est inférieur à celui d’une petite citadine grâce à l’économie sur le « carburant », les avantages fiscaux et les faibles coûts d’entretien.

Cette voiture belge intéressera les passionnés de nouvelles technologies. Par exemple, son utilisateur peut-être en connecté à souhait avec le service d’entretien d’Ecar. De telle manière que tous les éléments du véhicule puissent être monitorés afin de prévenir les problèmes électriques et prémunir l’intégrité des personnes. Mieux vaut prévenir que guérir… Mais ce souci high-tech n’exclut pas une préoccupation écologique et une volonté de « retour à la simplicité », comme l’affirme le fabricant. L’Ecar 333 est un véhicule à la carrosserie… en lin, conçu et réalisé en Belgique. Le constructeur tient en outre à s’engager dans « un projet sociétal avec une fabrication locale, de la main d’œuvre locale pour un marché local » et il « ambitionne la réduction de l’impact de la mobilité sur le milieu ». Conçue pour être très économique, l’Ecar ne pèse pas plus de 500 kilos et elle est composée de matières bio-sourcées et recyclées. Ce véhicule se décline en version « utilitaires, de liaison ou de loisir ». Un seul châssis peut recevoir plusieurs finitions de carrosseries. Les véhicules exposés au Salon de l’Auto ont déjà trouvé acquéreurs avant même leur présentation ! En 2017, Ecar a pour objectif de vendre 50 premiers exemplaires. Ensuite le constructeur s’associera avec un industriel pour lancer la production de série en 2018. Le but est d’atteindre une fabrication de 500 unités à l’horizon 2020.

CIM Internet