Le Renault Kadjar TCe Black Edition avec Pascal Witmeur : « C’est plutôt une berline surélevée »

Le Renault Kadjar TCe Black Edition avec Pascal Witmeur : « C’est plutôt une berline surélevée »

Dévoilé au Salon de Genève 2015, le Kadjar vient d’entamer sa deuxième vie.

Voitures et mobilité

Lorsqu’on prend une voiture à l’essai, la première impression est souvent la bonne. Environnement agréable, contact sans bruit intempestif et confort absolu sont quelques qualités du nouveau Kadjar que l’on découvre dès que l’on se met à son volant.

On aperçoit immédiatement toutes les zones de rangement et on râle pour un petit détail : il n’y a pas de bouton permettant d’augmenter ou de diminuer le volume du son de la radio. Mais cette Renault a un chouette look et les modifications au design extérieur tombent à point nommé.

« Elle répond du tac au tac »

« Avant d’évoquer ce Kadjar », précise notre invité, « je voudrais dire que je suis littéralement abasourdi par les progrès de la marque française, dont l’ADN sportif est désormais présent, à des degrés divers, sur tous les modèles. Les Renault ont une âme et le Kadjar, SUV haut sur pattes, tient particulièrement bien la route et ne manque pas de ressources en matière d’accélération. Pour moi, c’est plutôt une berline surélevée, tant elle répond du tac au tac au conducteur de tempérament. Plus spécifiquement, je suis conquis par le concept du Kadjar qui optimise confort, finitions, ergonomie, design et puissance. Et pour une famille de quatre ou cinq personnes, ce n’est pas l’espace qui manque. »

Lire aussi > Le Toyota C-HR avec Kid Noize : « Il se conduit tout seul »

Pascal Witmeur poursuit en spécialiste : « J’ai été séduit par le moteur essence de 160 ch équipant “ notre” voiture. Il affiche une belle vivacité. Sérieusement, dans le trafic actuel, il n’en faut certainement pas plus, d’autant que les relances s’appuient sur un couple de 270 Nm. Il n’y a aucun temps mort et cela confère une impression agréable de fluidité. Quant à son poids, que j’imaginais plus important, il n’est pas du tout un handicap en cas d’accélération. »

Publicitaire, homme de communication, agitateur d’idées, pilote de course de 1973 à 2001, complice de Jermaine Jackson, ex-manager privé de Plastic Bertrand, Pascal Witmeur, Bruxellois bon teint et papa de quatre enfants, a tout vu, tout entendu, même son contraire. Avec sa double casquette d’homme de pub et de connaisseur de l’automobile, il fonda, avec Jean-Michel Martin, l’agence Palmarès, rachetée quelques années plus tard par le groupe Euro RSCG. Aujourd’hui, ce créatif loue son temps et vend ses idées.

Un défaut ? « On devine les quatre coins de la voiture et on est bien aidé par la caméra de recul, mais le gabarit de ce Kadjar est quand même imposant. Il faudra donc s’habituer à ses dimensions réelles ainsi qu’à l’angle mort, qui se situe au niveau du montant des portes, à l’arrière droit. » Si notre témoin a conduit les plus belles voitures de prestige, il se déplace en… Smart. Désormais, le Kadjar appartient à ses références.

L’œil du spécialiste

Dévoilé au Salon de Genève 2015, le Kadjar vient d’entamer sa deuxième vie. Revu et corrigé sur le plan des motorisations, le modèle a également profité de quelques aménagements intérieurs. Le dessin extérieur a lui aussi évolué, avec des lignes de force allégeant le design. On appréciera également les nouveaux boucliers, les signatures lumineuses différentes et l’augmentation des chromes sur la calandre. Le Kadjar s’affirme encore plus dans la catégorie des SUV, grâce à un confort et une habitabilité sans faille. En concurrence avec son cousin le Qashqai de Nissan, il est également poussé dans ses derniers retranchements par la Peugeot 3008 et la Citroën C5 Aircross. Ce match ne se joue d’ailleurs pas qu’au niveau du style, de l’ergonomie ou de la connectivité. Renault, en effet, débarque avec de nouvelles motorisations et se bat désormais sur un terrain principalement occupé par l’industrie allemande.

Ce qu’il faut savoir 

Longueur 4,449 m

Hauteur 1,606 m

Largeur 1,836 m

Nombre de places 5

Poids 1 362 kg

Nombre de cylindres 4

Consommation moyenne 5,9 l/100 km (*)

Puissance 160 ch

Couple 270 Nm

Prix 34 775 € (**)

Co² 135 g/km

0 à 100 km/h 9,3 sec

Vitesse max 210 km/h

(*) Chiffre constructeur

(**) Prix de base de la voiture testée : 33 625 € TVAC. Deux options, la peinture métallisée et le toit panoramique en verre, équipaient « notre » voiture pour un montant de 1150 € TVAC. Le prix total, TVAC, est de 34 775 €.

Confort ★★★★

Finition ★★★✩

Position de conduite ★★★★

Comportement routier ★★★✩

Performances ★★★★

CIM Internet