Paris Match Belgique

La Seat Tarraco 2.0 TSi Xcellence avec Raphaël Scaini : «  Un sentiment de liberté  »

Passionné de voitures, l'animateur restaure actuellement une Porsche 911. | © DR

Voitures et mobilité

Commercialisé depuis la fin 2018, le Tarraco est, après l’Ateca et l’Arona, le troisième SUV produit par Seat.

Né dans un milieu ouvrier dont il est naturellement fier, Raphaël Scaini est un homme précis, organisé et rigoureux. Il a testé la toute nouvelle Seat Tarraco en ne laissant rien au hasard.

 « Surpris par son rayon de braquage fabuleux »

« Normalement, un SUV doit combiner les qualités d’un utilitaire et les caractéristiques d’une sportive. Si le premier point est particulièrement bien assumé, je n’ai pas vraiment perçu le tempérament sportif du Tarraco. Certes, les 190 chevaux sont bien présents même si, à bas régime, le moteur manque d’ardeur. Une fois qu’on approche des 100 km/h, la Seat se métamorphose et ses accélérations deviennent plus intenses. Son gabarit ne facilite pas la conduite urbaine et se garer dans le parking souterrain de la RTBF nécessite une dextérité à toute épreuve. Par contre, j’ai été surpris par son rayon de braquage, fabuleux pour une voiture aussi imposante. J’aurais voulu que les sièges soient un peu plus enveloppants. Précisons d’ailleurs que le coffre devient franchement riquiqui lorsque les sept sièges sont occupés. »

Notre invité est intarissable et poursuit sa démonstration. « Nous disposions d’une boîte automatique très bien étagée et parfaitement équilibrée, mais son efficacité apparaît à partir d’un certain régime, entre 3 000 et 3 500 tours/minute. Grâce à sa surface gigantesque, le toit ouvrant procure un sentiment de liberté. Dommage qu’à allure moyenne, aux alentours de 100 km/h, un bruit d’hélicoptère perturbe la conduite. Pour l’éviter, il suffit d’accélérer ou de ralentir un tout petit peu. J’ai apprécié l’incorporation du DAB+, un produit qui sera banalisé dans le futur et qui augmente la qualité d’écoute des radios. A la revente, dans quelques années, ce sera un atout considérable », conclut notre témoin.

Amateur de voitures historiques, Raphaël Scaini apprécie également les fonctions nouvelles liées à la connectivité. Il n’est pas fan de l’option qui vous remet dans les rails de votre bande si, d’aventure, vous n’avez pas fait usage de votre clignoteur, mais il a particulièrement apprécié le freinage d’urgence, qui lui permit d’éviter une touchette dans les files. Cela arrive aussi aux meilleurs.

Lire aussi > L’Open Insignia Grand Sport avec Thibaut Pinchon

Depuis l’âge de 7 ans, Raphaël Scaini rêvait de parler dans un micro. Après des études de marketing, de publicité et de graphisme, cet enfant de l’immigration fit le tour de quelques radios locales avant de signer son premier contrat, il y a un peu plus de vingt ans, avec Ciel. Animateur sur Vivacité d’abord, il a rejoint Classic il y a quatre ans, où il occupe la plage 10 h-12 h. Depuis huit ans, il appartient également à la bande des « Pigeons » en tant que testeur. Ses amis le surnomment « le Patrice Carmouze belge ».

L’œil du spécialiste

Ce sont les internautes qui ont décidé du nom de l’engin au départ de quatre propositions et c’est ainsi que Tarraco, l’appellation d’une ancienne cité romaine devenue Tarragone, fut plébiscité. La nouvelle identité de la marque se dévoile très rapidement grâce à la calandre hexagonale. Le Tarraco est le premier SUV sept places de Seat. Il bénéficie de la même plate-forme que le Kodiaq de Skoda et le Tiguan Allspace de VW. Le Tarraco est d’ailleurs très proche du Tiguan, dont il reprend la structure et même les portes avant, rigoureusement les mêmes. Nous disposions de la version 2.0 TSi 190 chevaux, le nec plus ultra de la gamme actuelle. Vous le lirez par ailleurs, ce nouvel SUV est plus U (utilitaire) que S (sport). Mais pour trimballer une famille de sept personnes, un chien et quelques effets personnels, les accélérations foudroyantes ne sont pas indispensables.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 4,735 m
Hauteur 1,674 m
Largeur 1,839 m
Nombre de places 7
Poids 1 698 kg
Nombre de cylindres 4
Consommation moyenne 7,3 l/100 km (*)
Puissance 190 ch
Couple 320 Nm
Prix 50 610 € (**)
Co² 166 g/km
0 à 100 km/h 8,0 sec
Vitesse max 211 km/h

(*) Chiffre constructeur

(**) Prix de base de la voiture testée : 
42 190 € TVAC. Quinze options, dont la peinture Atlantic Blue, les sept sièges et le toit ouvrant panoramique, équipaient « notre » voiture pour un montant de 8 420 € TVAC. Le prix total, TVAC, est de 50 610 €.

Confort ★★★★

Finition ★★★★

Position de conduite ★★★★

Comportement routier ★★★★

Performances ★★★★

CIM Internet