Paris Match Belgique

Historique : À l’avenir, rouler dans Manhattan coûtera 12 dollars par jour

péage manhattan

Image d'illustration. | © Unsplash / Ferdinand Stohr.

Voitures et mobilité

L’État de New York a décidé ce lundi de taxer les automobilistes dans le centre de la Grosse Pomme, afin de désengorger les rues et de financer la rénovation du métro new-yorkais. Il s’agira du premier péage urbain aux États-Unis.

Cette nouvelle taxe anti-congestion entrera en vigueur au plus tôt le 31 décembre 2020, aux termes de la législation adoptée lundi matin par le Parlement de l’Etat de New York. Elle prévoit de taxer la quasi-totalité du trafic circulant dans le centre de Manhattan au sud de la 60ème rue, soit dans toute la portion de l’île qui se trouve au sud de Central Park.

Lire aussi > Vous devrez bientôt payer une taxe pour entrer à Venise

Victoire pour les défenseurs de l’environnement

Un panel d’experts devra notamment décider du montant des péages, mais ils devraient atteindre au moins 12 dollars par jour pour les voitures et 25 dollars pour les camions, selon les estimations. La nouvelle taxe viendra s’ajouter au coût facturé pour emprunter les nombreux ponts et tunnels qui permettent d’entrer dans Manhattan et sont en majorité déjà payants. Les détails pratiques du fonctionnement du système restent à préciser.

manhattan
Le métro new yorkais va faire peau neuve. © Unsplash / Valou c.

Poussée par le gouverneur démocrate Andrew Cuomo, réélu en novembre, cette mesure a été saluée par les défenseurs de l’environnement. Dans les régions voisines de Manhattan comme le Queens (à l’est) ou le New Jersey (à l’ouest), en revanche, elle est dénoncée comme « injuste » par les automobilistes, qui font valoir qu’elle frappera particulièrement les salariés résidant dans des quartiers éloignés des transports en commun et obligés de prendre la voiture pour leurs allers-retours quotidiens.

Priorité au métro

Les recettes du péage, qui iront principalement à la rénovation du métro new-yorkais, devraient permettre de lever des financements estimés à 15 milliards de dollars sur cinq ans. Le métro new-yorkais a accumulé retards et accidents ces dernières années, payant le prix de décennies d’investissements insuffisants. La nouvelle taxe anti-congestion doit aussi aider New York à atteindre son objectif officiel de réduction de 80% des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Lire aussi > Le « péage positif » : l’idée de génie des Pays-Bas pour diminuer les embouteillages

Dans un pays qui privilégie traditionnellement la voiture aux transports en commun, et dans une métropole où les services de voiture à la demande Uber et Lyft ont explosé, la priorité donnée au métro est inhabituelle et pourrait servir d’exemple à d’autres villes américaines régulièrement embouteillées, comme San Francisco ou Los Angeles. Des péages urbains sont déjà en fonction notamment à Londres, Milan, Stockholm ou encore Singapour. On attend toujours pour Bruxelles.

Avec Belga

CIM Internet