Paris Match Belgique

La VW T-Cross 1.0 TSI DSG Style avec le pilote Maxime Potty : « L’adaptabilité est un point fort »

Silhouette racée, design extérieur intéressant, habitabilité à la carte, il est difficile voire impossible de lui trouver un défaut rédhibitoire

Voitures et mobilité

Agréable, ouvert et détendu, Maxime Potty aura 20 ans le 26 novembre prochain. Troisième du championnat TCR Benelux en 2017 chez WRT, vice-champion l’année dernière au sein de l’écurie Comtoyou, le pilote VW retourne chez WRT cette saison en espérant signer des résultats probants en TCR Europe.

Lorsque vous lirez ces lignes, Maxime aura disputé le premier meeting de l’année à Budapest les 27 et 28 avril. Ce technicien est aussi spécialisé en mécanique et vient de créer avec ses parents une société dont l’activité principale est le transport de voitures 
et de pièces.

« Le T-Cross se conduit facilement »

A l’essai, nous avions la version 3 cylindres essence 1.0 TSI, affichant 115 chevaux 200 Nm, et dotée d’une boîte automatique DSG à 7 rapports redoutablement efficace. Notre invité, le jeune pilote Maxime Potty, connaît la maison VW et ses bolides de compétition qu’il exploite sans trop de ménagement. « Au volant d’une voiture de route, il ne sert à rien de chercher le dernier carat. D’abord parce que les limitations de vitesse s’imposent naturellement et ensuite parce qu’une voiture de tous les jours doit tenir le coup le plus longtemps possible. L’objectif visé est de répondre aux sollicitations des occupants tout en favorisant les qualités routières et sécuritaires. Le T-Cross se conduit facilement et se faufile sans puiser dans ses derniers retranchements. La technologie embarquée est à l’image de ce qui se pratique de mieux en matière automobile. C’est dire aussi que le rapport qualité/prix atteint les meilleurs scores. »

Et des défauts ? « J’en ai vainement cherché un important, mais j’en suis resté aux plastiques intérieurs qui mériteraient un peu plus de soin. Ce n’est pas essentiel mais ce sont des détails qui, parfois, font la différence.

Remarquables dans le T-Cross, la modularité et l’habitabilité 

Tout est pensé en fonction de l’espace disponible, qui peut varier selon l’usage que l’on veut en faire. Si l’on privilégie une grande superficie pour le rangement, il n’est pas difficile de gagner de l’espace. Inversement, on peut facilement revenir en arrière et proposer un maximum de confort à cinq occupants. L’adaptabilité est un point fort de la T-Cross », conclut Maxime Potty.

Le T-Cross est dans l’air du temps. Silhouette racée, design extérieur intéressant, habitabilité à la carte, il est difficile voire impossible de lui trouver un défaut rédhibitoire. On en vient donc à quelques détails insignifiants pour un véhicule dont le prix de base n’atteint pas 20 000 euros. Attention quand même : pour la version que nous avons essayée, il faudra tabler sur un budget de 25 000 à 33 000 euros TVAC. Pour ce dernier tarif, vous aurez droit à un véhicule particulièrement bien fini, sans oublier seize options de plus.

L’œil du spécialiste

Fonctionnel et polyvalent, le nouveau T-Cross de VW est un crossover, exemple de modularité et de compacité. Son style urbain ne l’empêche pas d’être une excellente routière et une voiture tous usages, même si sa destination première est une jeune famille avec deux enfants. Le T-Cross est la toute dernière des nouveautés VW. Présenté en octobre 2018, commercialisé depuis quelques jours à peine, il a été conçu sur une plate-forme qui l’empêche de proposer une transmission intégrale. Grâce à sa banquette arrière coulissante et fractionnable 2/3-1/3, le volume du coffre peut varier de 385 à 455 litres. Lorsqu’on rabat les sièges arrière, le volume atteint 1 281 litres avec un plancher de chargement idéalement plane. Modulable à l’envi, le T-Cross est idéalement pratique, même si ses dimensions sont réduites. Design moderne, facilité d’utilisation, équipements sécuritaires et assistance à la conduite, le T-Cross a une personnalité bien affirmée qui le différencie du T-Roc au premier regard.

Lire aussi > La Subaru BRZ 2.0i Salon Edition avec Kevin Paepen : « Il y a du monde sous le capot »

Son prix

Prix de base de la voiture testée : 25 325 € TVAC. Seize options, dont le système Audio Beats 6 haut-parleurs, le pack Comfort (volant multifonction, park pilot, module éclairage/visibilité) et des jantes en alliage léger Nevada 18’’, équipaient « notre » voiture pour un montant de 7 615 € TVAC.Le prix total, TVAC, est de 32 940 €.

Confort ★★★★

Finition ★★★✩

Position de conduite ★★★★

Comportement routier ★★★★

Performances ★★★✩

CIM Internet