Paris Match Belgique

Le Renault Espace Blue dCi 200 EDC Rachel Licata : « Une fantastique découverte »

Cette Liégeoise se déplace au volant d’une Porsche Macan. Elle exploite un institut de beauté utilisant les dernières techniques, gère une entreprise active dans le secteur événementiel (mariages, fêtes privées…) et complète son programme grâce à des cours qu’elle dispense à l’IFAPME (Institut wallon de formation), axés sur la beauté et le bien-être !

Voitures et mobilité

Elle appréhendait cet essai du dernier-né des Espace. Pas assez haut, modestement équipé et puissance très moyenne, le crossover français entamait sa route avec quelques a priori défavorables, selon Rachel Licata.

« Je me suis plantée de A à Z. Certes, tout était conçu pour nous conquérir grâce à la multiplication des options, des aides à la conduite, des zones de rangement, j’en passe et des meilleures. Mais de là à conduire une sportive civilisée, multipliant les qualités, notamment en matière d’autonomie, il y a de la marge. Son nouveau moteur diesel de 200 chevaux est positivement surprenant. Je voudrais également attirer l’attention sur la fluidité et la souplesse prévalant au volant d’un attelage qui cache bien son poids.

J’ai apprécié les finitions, le luxe ambiant.

La boîte de vitesses automatique est très bien étagée, silencieuse aussi. Par contre, son maniement nécessite de l’attention lors des premières manœuvres. Je me suis retrouvée au milieu d’un carrefour et il m’a fallu quelques secondes pour reprendre la route. C’est un détail, mais il faut être attentif en attendant d’être gagné par des automatismes naturels. J’ai évidemment apprécié les finitions, le luxe ambiant, l’ambiance colorée modifiable, l’habitabilité, le confort, le freinage d’urgence automatisé », confie notre témoin.

Pas de doute, l’Espace a encore une belle vie devant lui. Et aussi une nouvelle adepte enthousiaste qui, de fond en comble, a revu son jugement initial.

D’autres sensations ? « De bonnes avec les exceptionnels sièges refroidissants, l’ouverture et la fermeture des portes quand on s’approche de la voiture ou qu’on la quitte (ce n’est pas nouveau, mais cela reste une excellente idée). De moins bonnes parce que certaines fonctions ne sont pas intuitives et qu’il faut chercher leur maniement. Enfin, autant l’ordinateur est facile d’accès, autant la division de la console centrale avec une partie cachée près du sol m’étonne. Cela dit, cet Espace est une fantastique découverte. Je ne m’attendais pas à ça. Il y a même des fonctions que je n’ai pas sur ma voiture », conclut Rachel Licata.

Lire aussi > La Fiat Tipo Hatchback Sport 1.4 Turbo avec Thibaut Roland : « Plaisir et romantisme au cœur du débat »

L’œil du spécialiste

Le Renault Espace fête ses 35 ans d’existence et, au cours de cette longue vie, n’a jamais démérité. Certes, le luxe ambiant de la version que nous avons testée a tout pour plaire, mais ce monospace devenu crossover affiche clairement son appartenance à un monde différent puisque, options comprises, le haut de gamme vaut un peu moins de 57 000 euros. A ce tarif, vous avez tout et le reste. Notre Espace de cinquième génération était mû par un nouveau moteur diesel de 200 chevaux. Ce quatre cylindres cherche sa source dans un seul turbo à géométrie variable. La boîte de vitesses automatique est un régal, tout comme le couple de 400 Nm qui assure des reprises à tous les régimes. Au début de sa carrière, le Renault Espace fut construit par Matra. De l’autre côté de l’Atlantique, le Voyager de Chrysler gagna de six mois la bataille de l’introduction d’un nouveau type de véhicule, mais l’Espace n’en a pas souffert. La révolution était en marche.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 4,857 m
Hauteur 1,675 m
Largeur 2,128 m
Nombre de places 7
Poids 1 879 kg
Nombre de cylindres 4
Consommation moyenne 5,3 l/100 km (*)
Puissance 200 ch
Couple 400 Nm
Prix 56 775 €
Co² 139 g/km
0 à 100 km/h 9,1 sec
Vitesse max 213 km/h

(*) Chiffre constructeur
(**) Six options, dont le toit ouvrant panoramique électrique en verre, le lecteur DVD avec écran intégré aux deux appuie-têtes avant et deux sièges arrière supplémentaires, équipaient « notre » voiture pour un montant de 4 650 € TVAC.

Confort ★★★★
Finition ★★★✩
Position de conduite ★★★★
Comportement routier ★★★✩
Performances ★★★★

CIM Internet