Paris Match Belgique

La Fiat 500 C 
120th Anniversary avec Cédric Wautier : 
« Je me suis dit qu’on allait s’amuser »

Depuis plus de quinze ans, Cédric Wautierest la référence absolue de l’émission « Une brique dans le ventre », la « success story » qui ne se dément pas. | © DR

Voitures et mobilité

La Fiat 500 respire l’Italie. Elle n’est pas seulement née pour séduire, puisqu’elle fut d’abord la représentation du choix d’une nation. Fiat existe depuis 120 ans. Cela se fête.

De testeur à acheteur, il n’y avait qu’un pas, que Cédric Wautier a franchi peu avant cette interview. Ce n’est pas le premier qui craque lors d’un essai mais, dans le cas qui nous occupe, les liens entre l’homme et la 500 étaient tressés depuis un certain temps déjà.

« Il faut aller jusqu’au bout de son rêve »

« Je sais pertinemment bien que je regretterai parfois mon choix original, mais c’est le prix à payer pour sortir des sentiers battus. Quand j’ai vu les yeux de mes deux enfants, je me suis dit que j’avais bien agi et qu’on allait s’amuser. Le choix du cabriolet s’est imposé de lui-même, parce que tant qu’à faire des concessions à la raison, il faut aller jusqu’au bout de son rêve. Et si un jour j’ai besoin de place pour trimbaler des objets lourds et encombrants, j’ai conservé mon vieil utilitaire Mercedes. Pour la 500, j’ai opté pour l’édition anniversaire, que j’ai eu le plaisir d’essayer dans le cadre de cette chronique. Elle est propulsée par un moteur 1200 cc de 69 chevaux. Je n’ai jamais été un fan de la vitesse, ni des concours d’accélération au feu vert. Je préfère me concentrer sur le look et la sympathie que dégage une voiture. »

Cédric Wautier est le prototype du gentleman posé, élégant et maniant l’humour à l’anglaise. Il ne se prend pas la tête et assume son rôle de présentateur vedette avec le recul qui sied en pareilles circonstances.

Et du côté des défauts? « La position au volant est acceptable pour un grand comme moi, mais c’est tout juste. Je pense également aux quelques petites zones de plastique dur à l’intérieur de l’habitacle et à la consommation, qui me semble un peu plus élevée que sur les modèles concurrents. Tout le reste n’est que du positif, à ranger sous la bannière du plaisir automobile. Et pour éviter l’angle mort qui apparaît quand on décapote entièrement, il suffit de se retourner un quart de seconde. On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre ! D’aucuns diront que j’aurais dû réfléchir à une 500 il y a dix ans, mais je n’avais pas l’état d’esprit à l’époque pour me lancer dans un achat coup de cœur. J’assume désormais complètement ma décision. Si je n’avais pas craqué, aurais-je encore osé prendre ce chemin de traverse dans quelques années ? » Place donc à la dolce vita.

Lire aussi > Rafaella, la compagne d’Axel Witsel, teste la Seat Arona 
FR 1.0 TGI : « Une vraie bonne surprise »

L’œil du spécialiste

Jusqu’à présent, il y eut trois générations de l’emblématique Fiat 500. La Topolino fut lancée en 1936, la Nuova 500 apparut en 1957, puis vint en 2007, après un long intermède, la 500 réactualisée qui poursuit le rêve des créateurs de la 500 originelle. Pour être complet, on précisera qu’une Fiat Cinquecento − émanation de la Fiat 126, sans être une vraie 500 − fut produite entre 1991 et 1998. La 500 est un coup de génie. Les séries spéciales, comme la Star et la Rockstar, les multiples variantes en matière de finition allant jusqu’à la personnalisation du véhicule, font encore et toujours les beaux jours de la « Mini transalpine ». On peut évoquer la 500 tous les jours au gré de ses adaptations, des anniversaires qu’elle fête ou de l’originalité réinventée, tant les Italiens sont doués pour le design automobile. La révolution commença en 1936 déjà et fut mise en veilleuse lors de la Seconde Guerre mondiale, mais la 500 ne perdit jamais son statut de familiale au tarif doux.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 3,546 m
Hauteur 1,488 m
Largeur 1,627 m
Nombre de places 4
Poids 960 kg
Nombre de cylindres 4
Consommation moyenne 4,8 kg / 100 km (*)
Puissance 69 ch
Couple 102 Nm
Prix 20 690 € (**)
Co² 111 g/km
0 à 100 km/h 12,9 sec
Vitesse max 163 km/h

(*) Chiffre constructeur
(**) Prix de base de la voiture testée : 19 490 € TVAC. Trois options, le Pack UConnect Link, la couleur extérieure spéciale (blanc et noir), ainsi que les inserts en chrome intérieur, équipaient « notre » voiture pour un montant de 1 200 € TVAC. Le prix total, TVAC, est de 20 690 €.

Confort ★★★★
Finition ★★★★
Position de conduite ★★★✩
Comportement routier ★★★✩
Performances ★★★★

CIM Internet