Paris Match Belgique

L’étonnante nouvelle voiture de sport McLaren sans toit, ni pare-brise, ni vitres

La voiture Elva de McLaren n'a ni toit, ni pare-brise, ni vitres

Cette voiture n'est pas seulement une décapotable, elle n'a pas non plus de pare-brise ou de vitres. | © McLaren

Voitures et mobilité

Grâce à de l’air propulsé, les passagers seront totalement protégés du vent.

 

On connaissait déjà les voitures décapotables, mais avec sa nouvelle Elva, le constructeur automobile McLaren pousse le concept encore plus loin. En plus d’enlever le toit de son nouveau modèle, le constructeur automobile anglais retire également les fenêtres et le pare-brise de sa voiture. Afin de se protéger du vent, un système de gestion de l’air s’activera quand la voiture roulera à une vitesse supérieure à 40 km/h.

La voiture Elva de McLaren n'a ni toit, ni pare-brise, ni vitres
© McLaren

Ce système de gestion de l’air permettra également de garder une « relative bulle de calme », pour le confort de ses occupants (normalement assurée par les fenêtres). L’air est canalisé à l’avant de la voiture, et sera propulsé au-dessus des passagers afin de protéger l’habitacle.

Lire aussi > La Porsche Cayenne Coupé avec Jean-François Hemroulle : « Un plaisir non dissimulé sur circuit »

Passer de 0 à 95 km/h en moins de trois secondes

En cas d’accident, les passagers seront protégés par un « système de protection en cas de renversement déployable ». McLaren ne donne pas plus de détails, mais sur d’autres modèles, ces fameux systèmes de protection impliquent des arceaux métalliques robustes qui se déploient depuis l’arrière de l’habitacle dès que les capteurs détectent que la voiture est sur le point de se retourner, relate la presse britannique. Les passagers pourront porter un casque s’ils le désirent, mais McLaren affirme que cela ne sera pas nécessaire, sachant que « la forme et la sculpture de la cabine s’enroulent autour du conducteur et du passager pour créer un environnement sûr ».

La voiture Elva de McLaren n'a ni toit, ni pare-brise, ni vitres
© McLaren

Avec un moteur de 804 chevaux, passant de zéro à 95 km/h en moins de trois secondes, cette voiture ne sera évidemment pas de toutes les bourses. En édition extrêmement limitée, les 399 exemplaires seront disponibles pour la modique somme de 1,5 million d’euros (voire plus selon les options).

CIM Internet