Paris Match Belgique

L’Opel Insignia GSI 2.0 D avec Raphaël Charlier : « Je me suis bien amusé ! »

Tous les feux, en tout cas, sont au vert, car ce n’est pas le talent qui lui manque. L’an dernier, on le vit dans la série « Champion », où il interprétait le rôle d’un journaliste arriviste et particulièrement désagréable. Tout le contraire du bonhomme. | © DR

Voitures et mobilité

Ex-présentateur de « Cybercafé », ex-animateur de Pure FM, notre invité est chroniqueur en radio sur La Première mais souhaiterait surtout que sa carrière décolle au cinéma, ce qui n’est évidemment pas facile en Belgique. 

Raphaël Charlier est l’heureux propriétaire d’une Audi A3. Elle vient de passer la barre des 300 000 km et notre interlocuteur a bien l’intention de la garder encore. Il est vrai que Raphaël est un passionné de voitures historiques. Il a un faible pour la marque VW et est notamment l’heureux détenteur d’une Karmann Ghia.

L’Insignia se bonifie avec le temps

« Je me suis tellement habitué à mon Audi A3 que je ne pouvais imaginer qu’il y avait tant de différences entre ma vieille voiture et les produits actuels. Aussi, lorsque je suis monté à bord de l’Insignia, j’ai compris que les priorités avaient bien changé, notamment grâce à la connectivité et aux aides à la conduite. Au volant de ce très joli modèle, je me suis bien amusé, surtout en utilisant le mode sport et en profitant des quatre roues motrices. La boîte automatique est idéale lorsqu’on accélère le rythme. Malgré ses dimensions, l’Insignia est agile, maniable et sa tenue de route est efficace. L’acheteur type est, à mon sens, un père de famille qui a deux vies. Le matin, il est papa et respecte les zones 30, puis, il quitte les siens –  et les zones  –  et doit calmer les ardeurs du pilote qui sommeille en lui. C’est évidemment une image, mais j’imagine bien que le dédoublement de personnalité n’est pas un vain concept », explique notre invité.

DR

L’un ou l’autre défaut à mentionner ? « J’y compte bien, mais cela ne concerne pas seulement l’Insignia. Entre mon ancienne A3 et les voitures actuelles, il y a quelques bip-bip de différence. À tout moment, j’ai eu l’impression d’être surveillé. Je sais évidemment qu’on peut désactiver certaines fonctions, mais il serait quand même dommage de ne pas profiter des progrès technologiques. Cela dit, pourquoi tant de mises en garde bruyantes et lumineuses ? J’aime bien sentir la route et diriger les opérations moi-même. On finirait par en perdre ses réflexes. Je le répète, ceci concerne toutes les nouvelles productions, mais je comprends aussi que la sécurité doit être optimale au vu du trafic qui n’arrête pas d’augmenter », conclut Raphaël Charlier.

DR

L’œil du spécialiste

L’Opel Insignia, élue voiture de l’année en 2009, un an après sa commercialisation, vient d’entamer sa deuxième vie. Elle naquit pour remplacer la Vectra et la Signum, capitalisant à la fois sur les performances des modèles haut de gamme et sur un design contemporain. Elle a rejoint le coin des belles voitures, ce qui ne fut pas toujours le cas chez Opel. Grâce à des formes élégantes, elle est considérée par son designer comme « un savant mélange de sculpture et de précision germanique ».

Lire aussi > La Hyundai Santa Fe Shine avec le meilleur cuisinier de Belgique : « S’imaginer aux commandes d’une berline »

Comme on dit chez Opel, les lignes de l’Insignia sont le fruit d’un dessin en forme de lame. L’intérieur aussi exprime un dessin en « aile », grâce à des lignes s’étirant des portières à la console centrale. Sur le plan technologique, l’Insignia est capable de distinguer les panneaux de signalisation et avertit le conducteur de la limitation de vitesse. Les assistances à la conduite ne manquent pas sur cette grande routière, agréable à l’œil et au pied droit.

Ce qu’il faut savoir

Longueur 4,897 m
Hauteur 1,455 m
Largeur 1,941 m
Nombre de places 5
Poids 1 697 kg
Nombre de cylindres 4
Consommation moyenne 7,1 l/100 km (*)
Puissance 210 ch
Couple 480 Nm
Prix 54 995 € (**)
Co² 187 g/km
0 à 100 km/h 7,9 s
Vitesse max 223 km/h

(*) Chiffre constructeur
(**) Prix de base de la voiture testée : 46 250 € TVAC. Treize options, dont le toit ouvrant électrique, les phares adaptatifs et le Park & Go III, équipaient « notre » voiture pour un montant de 8 745 € TVAC.

Confort  ★ ★ ★ ★
Finition ★ ★ ★✩
Position de conduite  ★ ★ ★ ★
Comportement routier  ★ ★ ★✩
Performances  ★ ★ ★ ★

CIM Internet