Paris Match Belgique

La Mini Cooper S Clubman avec Françoise Roemaet : « Vivace, vivante et nerveuse à souhait »

Françoise Roemaet est née à Courtrai et réside à Beersel. Elle vit en couple et est déjà deux fois grand-mère. Elle étudia les sciences économiques appliquées mais fut très vite happée par l’organisation de séminaires et d’événements. | © DR

Voitures et mobilité

Françoise Roemaet est une femme d’action. Elle aime conduire, tester de nouvelles voitures et choisir le véhicule qui correspond le mieux à ses activités.

 

Par Christian Lahaye

Elle n’ira pas promener ses petits-enfants en Smart et évitera la ville avec son Land. Elle n’avait pas songé, a priori, à s’offrir une Mini Cooper S Clubman et, pourtant, elle lui correspond plutôt bien.

Françoise Roemaet dirige une petite quarantaine de personnes et se donne à ses jobs sans retenue. Au choix, elle utilise une Land Rover Defender 130 à châssis long, une Porsche 911 Carrera Cabrio ou une Smart, idéale dans la cité. Il ne lui manque qu’une maxi Mini ! Voici donc son essai.

La Mini est un bon compromis qui correspond aux aspirations d’un célibataire ou d’une mamy moderne. Cette voiture a la faculté de bluffer son petit monde par sa dextérité, sa vivacité et son habitabilité tout bonnement remarquable, certainement lorsqu’on conduit la version S Clubman à six portes. Cette grande Mini résout la quadrature du cercle. Commentaire sans équivoque de Françoise : « J’ai été très agréablement surprise par cette maxi Mini.

La Clubman S pourrait facilement correspondre à une partie de ma vie. J’imagine que mes petits-enfants seraient ravis de partir en balade avec cette magnifique anglaise à la sauce allemande. Les informations ne manquent pas et défilent sur le tableau de bord pour la plus grande joie des petits et des grands. La Mini Clubman est vivace, vivante et nerveuse à souhait. Avec ses 192 chevaux, elle est l’expression de la performance.

Lire aussi > La Jaguar XE P250 R-Dynamic S avec la créatrice Fabienne Kriwin : « Une véritable image de marque »

Hélas, on ne peut pas en jouir vraiment, mais il est vrai que la sécurité routière est à ce prix! S’il faut faire quelques emplettes en Allemagne, je suis preneuse. Cette Mini est un jouet pour grandes personnes, mais il ne faut pas la mettre entre toutes les mains sans un écolage dans un centre de maîtrise du volant. J’ai tout apprécié sur cette voiture et je ne parviens pas à dégager un vrai défaut. Le petit coffre devient grand, l’espace est modulable et la Mini n’a plus rien d’un tape-cul. Elle est maniable, efficace et se faufile partout grâce à sa conception et à ses chevaux. C’est un produit remarquable avec, en plus, un look d’enfer.

Ce véhicule est particulièrement bien abouti, soixante ans après la naissance du modèle qui allait devenir emblématique. Il compte en tout cas une fan supplémentaire », conclut Françoise Roemaet. La Mini en fait un maximum. Dans son jeu, elle a une pléiade d’atouts et la diversification du produit est une arme à succès qui s’ajoute à ses qualités de base.

©DR

L’œil du spécialiste

Si l’on en croit les publicitaires de la marque, il faudrait dire, au masculin, que c’est «le» nouveau Mini Clubman que nous avons eu en main. On devrait donc évoquer «un» Mini alors que l’appellation « Maxi » serait sans doute plus appropriée. Quoi qu’il en soit, nous parlerons au féminin, en précisant que cette Mini Clubman arbore un design royal qui transite notamment par six portes, dont deux à l’arrière, et la longueur d’un break compact, puisqu’il affiche 4,266 m.

Et dire que la Mini originelle se contentait de 3,050 m, soit une différence de 1,216 m ! Sa longueur ne dénature pas le produit mais lui offre une polyvalence exceptionnelle grâce, notamment, au coffre qui peut s’étendre de 360 à 1 250 litres. Carrosserie originale, capot bombé tout en puissance, calandre redessinée, face avant renouvelée, nouveau design des jantes, suspensions sport surbaissées, habitabilité soignée, connectivité assurée, il ne lui manque rien. On notera quand même que « notre » voiture d’essai annonce un prix de 44 620 euros. Pour une Mini, c’est un max !

Confort                                                      ★ ★ ★ ✩

Finition                                                      ★ ★ ★ ★

Position de conduite                                ★ ★ ★ ★

Comportement routier                            ★ ★ ★ ★

Performances                                            ★ ★ ★ ★

Son prix

Prix de base de la voiture testée : 30 800 € TVAC. Trente-sept options, dont la boîte de vitesses Steptronic à double embrayage, le toit ouvrant panoramique et les Mini Driving Modes, équipaient « notre » voiture pour un montant de 13 820 € TVAC. Le prix total, TVAC, est de 44 620 €.

Spécificités technqiues

Longueur                                                   4,266 m

Hauteur                                                     1,441 m

Largeur                                                      1,800 m

Nombre de places                                      5

Poids                                                            1 385 kg

Nombre de cylindres                                          4

Consommation moyenne                           5,5 l/100 km (*)

Puissance                                                     192 ch

Couple                                                       280 Nm

Prix                                                            44 620 €

Co²                                                             145 g/km

0 à 100 km/h                                              7,2 s

Vitesse max                                                228 km/h

 (*) Chiffre constructeur

 

 

Mots-clés:
test automobile Mini
CIM Internet