Paris Match Belgique

Nouvelle A3 : La séduction en plus

l’A3 reste en revanche fidèle à elle-même : agréable à conduire, consistante, saine, sécurisante… | © Audi

Voitures et mobilité

Le sex-appeal n’avait jamais vraiment figuré parmi ses arguments. Jusqu’à aujourd’hui…

 

Par Stéphane Wamat

On a souvent reproché à Audi de ne pas trop se fouler sur le design au moment de renouveler un modèle. Globalement, le constructeur suit encore ici une certaine continuité. L’aspect général reste le même : l’A3 reste l’A3. Pourtant, qu’elle est attirante, cette génération !

Tout n’est qu’histoire de détails : plus de galbes sur les flancs, des hanches plus prononcées, deux traits sur le capot, une calandre agrandie mais qui ne semble pourtant pas démesurée, et un soin particulier apporté aux blocs optiques : abracadabra, la très sage A3 devient séductrice !

Et ça continue à l’intérieur, mais dans un autre registre. Ici, on n’est plus dans la séduction sensuelle, mais jamais il n’y eut autant d’atmosphère dans une A3. Faut-il aussi préciser que le contenu technologique est à la pointe ? Non, bien sûr, puisque nous savons tous de quoi Audi est capable. Voilà pour l’enveloppe. Pour la substance, l’A3 reste en revanche fidèle à elle-même : agréable à conduire, consistante, saine, sécurisante… mais si l’on espère que ce design annonce des sensations plus marquées, la déception sera au rendez- vous. L’A3 n’a toujours rien d’exubérant, se contentant d’être l’éternelle « bonne voiture » qui ne fait pas de vagues.

Lire aussi > L’Audi Q5 55 TFSI e avec Marc Van Dalen : « Elle est terriblement moderne »

© Audi

Enfin, une mention spéciale pour la version 30 TDI de notre essai. Un signe qui ne dit pas grand-chose sur le moteur, si ce n’est qu’il boit du diesel. Mais ne pas savoir ce que cela cachait fut ici source de bonne surprise. Car sans avoir lu la fiche technique de la voiture avant de l’essayer, nous aurions juré avoir quelque 150 chevaux sous le pied…

En fait, la 30 TDI reçoit un moteur 1.6 de 115 chevaux seulement. Mais ils ont la santé ! Et pas trop d’appétit, en plus, mais nous laissons ce sujet à notre expert. La nouvelle Audi A3 démarre à 26 100 euros. Mais, bien sûr (et cela aussi, c’est très Audi), les nombreuses options font vite gonfler la facture.

L’avis de la famille Lamarche

© Audi

« Ça alors ! Autant de loin, nous aurions dit “Ah, c’est juste une A3”, autant de près, elle en jette comme jamais. Belle voiture. Le plus fort, c’est qu’elle plaît à Madame pour son côté féminin et tout autant à Monsieur pour son allure athlétique. Pour une fois, on dit chapeau aux designers Audi. Et l’intérieur, la classe ! Bon, ce n’est pas une surprise : les habitacles de la marque sont toujours parfaits. Mais ici, c’est parfait ET chaleureux. À part ça, cette familiale classique a toutes les qualités pour rendre de bons et loyaux services à notre foyer. À notre avis, elle peut même être l’unique voiture d’une jeune famille, bien plus facilement que ses concurrentes premium. Le prix ? Oui, on sait comment ça marche chez Audi : il faut payer pour compléter l’équipement. Mais si on ne s’affole pas sur les bidules électroniques, on peut s’en sortir. Et puis, on sait qu’on la revendra bien. Non, nous ne trouvons pas que c’est fondamentalement cher. Pas pour quelque chose d’une telle qualité, en tout cas. »

L’avis de l’expert en écoconduite

Vu la façon dont le marché a évolué ces dernières années, cela fait presque bizarre de conduire une compacte diesel. Pourtant, la formule a toujours du sens, surtout avec ce genre de voiture, qui affiche souvent un kilométrage annuel assez élevé. Pour cette A3 30 TDI à moteur 1.6 turbo diesel 115 ch (je confirme : on croirait plus), Audi annonce entre 4,2 et 4,7 l/100 km selon les normes WLTP.

Durant la partie de l’essai où nous nous sommes contentés de conduire « en bon père de famille », nous avons décroché une moyenne de 4,6 l/100 km. Formidable pour une familiale compacte ! Ce chifre a aiguisé notre curiosité, et nous avons refait un parcours en déployant tout notre savoir-faire. Et là : 3,9 l/100 km ! À peine plus que les 3,6 annoncés selon les anciennes normes NEDC, réputées très optimistes. Nous connaissons des modèles électrifiés qui ne font pas aussi bien.

Lire aussi > L’Audi Q3 Advanced 35 TFSI S Tronic avec Pierre Dieudonné : « Elle est adaptée à notre époque »

Données techniques

©Audi

L/l/h (mm) : 4 343/1 816/1 449
5 places
1 345 kg
Moteur 4 cyl. turbo diesel 1,6 litre
Puissance : 115 ch
Couple : 300 Nm Conso WLTP : 4,2 l/100 km CO2 WLTP : 111 g/km
Prix : 27 850 euros

Mots-clés:
voitures essais Audi
CIM Internet