Paris Match Belgique

Mazda MX-30 : L’électrique différente des autres

Une voiture très recommandable dont les modestes batteries ont plusieurs avantages. | © Mazda

Voitures et mobilité

Chez Mazda, les ingénieurs aiment nager à contre-courant. Ils l’ont déjà prouvé avec les motorisations classiques, et enfoncent le clou avec la première voiture électrique de la marque.

 

Par Stéphane Wamat

Un exemple : quand tous les constructeurs se sont mis aux petits moteurs turbo pour réduire les consos officielles, Mazda a retravaillé les prin- cipes du « gros » moteur sans turbo et a obtenu le même résultat. Aujourd’hui, alors que la voiture électrique est en pleine course à l’autonomie, Mazda fait le contraire, mais pour une raison de bon sens.

Mazda ne promet rien de plus que ce que délivrent effectivement, dans la pratique, ses batteries de 35,5 kW/h alimentant un moteur électrique de 145 ch. Notre expert vous dira que parcourir plus de 200 km avec une seule recharge est pos- sible. Mais bien que la moyenne quotidienne du conducteur européen soit de 48 km, l’autonomie est toujours un frein à l’achat ! Et, nous l’avouons, nous dire que sans certitude de trouver une borne de rechargement sur place, on ne peut pas faire un aller-retour à la mer, c’est un peu angoissant. Alors,pourquoi ce choix de Mazda ? Par cohérence avec la vocation écologique de la voiture électrique. Car augmenter l’autonomie, c’est augmenter la taille des batteries – donc le poids – de façon exponentielle, puisqu’elles utiliseront une partie de leurs ressources… pour se transporter elles-mêmes.

Voilà pourquoi nous pensons que les SUV électrique de 2,5 tonnes sont un non-sens total sur le plan énergétique, sans même parler du bilan de la fabrication, du transport et du recyclage de batteries de grande taille. Le raisonnement de Mazda tient donc la route. Alors, certes, ces 200 km risquent bien de handicaper la carrière du MX-30 en Belgique. Mais ce serait dommage, car c’est une voiture très recommandable, dont les modestes batteries ont un dernier avantage : leur impact modéré sur le prix, qui démarre ici à 33 490 euros. C’est moins qu’une petite Peugeot e-208 avec un équipement similaire. A bon entendeur…

Lire aussi >Mini Cooper : Electrique et encore plus « Mini »

 

©Mazda

L’avis de la famille Lamarche

« L’argument de la cohérence écologique de la Mazda est limpide, mais nous sommes tout de même de ceux pour qui une autonomie de 200 km seulement constitue un obstacle psychologique. Oui, c’est bête, car nous parcourons bien moins que ça chaque jour, et nous aurions la voiture principale pour aller plus loin. Ce qui signifie que la MX-30 serait une seconde voiture à 30 000 euros, et c’est évidemment beaucoup. Notre autre réserve concerne les places arrière, un peu justes pour les enfants de grands parents (par la taille) que nous sommes. A part ça, la MX-30 est vraiment cool. Le design, le look crossover, les portières arrière à ouverture antagoniste, le coffre de 366 litres suffisant pour une seconde voiture, l’habitacle avec ses finitions en liège très originales et la conduite très dynamique, qui offre des sensations qu’on ne trouve pas partout. Il paraît que toutes les Mazda sont comme ça. Une très chouette voiture ! Bon, on va encore réfléchir à ces 200 km. »

Lire aussi > La Mazda 3 Hatchback avec Julien Farinella : « Tout est juste dans cette voiture »

L’avis de l’expert en écoconduite

Je ne peux que souscrire à l’argumentaire du constructeur. Embarquer assez de batteries pour rouler 600 km mais obtenir une conso moyenne de 25 kWh/100 km (25 kWh étant la consommation quotidienne d’une belle maison unifamiliale), ça n’a pas de sens. Lors de notre essai, la MX-30 a consommé un peu plus de 15 kWh/100 km, cela sans effort particulier, alors que Mazda annonce une moyenne officielle de 19 kWh/100 km. Les 200 km ont donc été facilement atteints sur notre parcours principalement autoroutier. Cela aurait été moins sur un parcours uniquement autoroutier, mais notre passage à Bruxelles en heure de pointe nous fait dire que si l’on roule majoritairement en ville, on ira bien au-delà : nous parions sur quelque 250 km d’autonomie. C’est vrai, on ne partira pas en vacances avec, mais c’est une voiture électrique assez abordable qui fera une réelle différence environnementale tout au long de l’année.

©Mazda

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 395/1 795/1 555

5 places

1 365 kg

Moteur électrique Puissance : 144 c

Couple : 271 N

Autonomie (WLTP) : 200-265 km

Prix : 34 490€ TVAC

L’électrique différente des autres

 

CIM Internet