Paris Match Belgique

Votre téléphone pourra bientôt déterminer si vous avez trop bu ou si vous pouvez conduire

Votre téléphone pourra bientôt déterminer si vous avez trop bu ou si vous pouvez conduire

Entre boire et conduire, il faut choisir. | © Pexels / energepic.com

Voitures et mobilité

Une application arrive à déterminer une démarche titubante, signe d’un taux d’alcoolémie élevé.

 

On n’arrête plus la technologie. Oubliez les éthylotests, bientôt, ce sera tout simplement votre GSM qui vous dira si vous êtes apte à conduire en sortant d’une soirée, révèle Futura Sciences. Des chercheurs des universités de Stanford et de Pittsburgh (aux États-Unis) ont mené une étude afin d’estimer la fiabilité des téléphones portables.

Lire aussi > Les Belges, alcooliques au volant ?

L’étude a été menée sur 22 volontaires à qui l’on a demandé dans un premier temps d’effectuer 20 pas en étant sobres. Ensuite, les participants ont bu de la vodka pour atteindre un taux d’alcoolémie de 0,2 % (la limite tolérée aux États-Unis étant de 0,08 %). Ils ont ensuite dû effectuer plusieurs exercices demandés par l’application mobile « phyphox ».

Votre téléphone pourra bientôt déterminer si vous avez trop bu ou si vous pouvez conduire
Notre démarche nous trahit. © Pexels / rebcenter moscow

Et la méthodologie n’a rien à voir avec la salive, mais avec la démarche. En effet, l’application arrive à déterminer une démarche titubante, synonyme d’alcoolémie. Concrètement, les données des sujets sobres ont été comparées après que les participants aient bu, puis 7 autres fois toutes les heures. Les chercheurs ont ainsi découvert que l’application était capable de déterminer le niveau d’alcoolémie d’un individu en fonction de sa démarche avec une précision de tout de même 92,5 % ! D’autres recherches sont déjà prévues afin de perfectionner encore ce score, précise Futura Sciences.

Alors que certains téléphones portables servent déjà de clés de voiture, on pourrait imaginer que ce genre d’application serait d’une grande aide pour la sécurité routière.

CIM Internet