Paris Match Belgique

Mercedes GLA 200D : une maturité bienvenue

La première maladresse corrigée est à notre avis celle du design. Le premier GLA ne manquait pas de caractère mais − c’est évidemment très personnel − nous n’étions guère convaincus par ses proportions... | © Mercedes-Benz GLA 250

Voitures et mobilité

Lancé avec la Classe A il y a près de deux ans, le renouvellement de la gamme compacte de Mercedes se clôture avec le tout nouveau GLA, le plus petit SUV du constructeur.

 

Par Stéphane Wamat

Notons que, malgré ce que nous considérons comme des maladresses (nous allons les détailler), le premier GLA n’a pas manqué de trouver son public. On peut donc imaginer que le nouveau attirera encore plus de clients… à moins que son nouveau grand frère, le GLB, un peu plus vaste et disposant de sept places, ne lui souffle quelques ventes.

La première maladresse corrigée est à notre avis celle du design. Le premier GLA ne manquait pas de caractère mais − c’est évidemment très personnel − nous n’étions guère convaincus par ses proportions, et encore moins par sa partie arrière, dont la lourdeur ne cadrait pas avec l’élégance naturelle qu’on associe à Mercedes. Plus rien de cela dans le nouveau GLA, dont nous apprécions la finesse et les proportions, cette fois très justes. Plus pragmatiquement, celles-ci se traduisent par un habitacle plus spacieux, notamment aux places arrière, plutôt étriquées dans l’ancienne génération. Mais c’est à bord que le saut de génération est le plus marqué, puisque le contenu technologique du GLA est vraiment de très haut vol. Que ce soit en termes d’aides à la conduite ou de multimédia connecté, ce petit SUV dispose d’à peu près tout ce qu’on trouve dans le haut de la gamme.

Sur la route aussi, le GLA progresse à grands pas. Là où l’ancienne génération faisait preuve de beaucoup de fermeté (parfois trop) sur les routes dégradées, le nouveau millésime est infiniment plus conciliant, étant là encore plus en adéquation avec ce qu’on attend de la marque. Et même si les sensations de conduite s’en trouvent un peu moins engageantes , les qualités dynamiques sont toujours là.

Lire aussi >La Mercedes C220 d Coupé avec Véronique Liesse : «  Qui peut le plus peut le moins  »

Le GLA est disponible avec des moteurs essence de 136, 163 ou 224 ch, un 2 litres diesel 150 ou 190 ch et même en version hybride rechargeable de 262 ch. Tous sont associés à une boîte auto (7 ou 8 rapports selon les versions) et certains peuvent disposer de quatre roues motrices. Nous avons essayé le diesel 150 ch, et la bonne surprise est que ce moteur souvent montré du doigt pour son niveau sonore est ici sensiblement plus discret. Quant à son agrément, bien sûr, rien à dire : performant et souple, il participe au confort général qu’offre le GLA, dont le prix d’attaque (essence 163 ch) est de 35 695 euros TVAC.

L’avis de l’expert en écoconduite

©Mercedes-Benz GLA

Tendance du marché oblige, cela faisait longtemps que nous n’avions plus soumis un véhicule diesel à nos tests de conduite éco, alors qu’il fut un temps où le diesel était incontournable dans ce genre d’exercice. Alors, voyons…

Sous le capot, un moteur 2 litres, ce qui se fait rare aussi, associé à une boîte auto et, dans le cas présent, à une transmission 4×4. Sur le papier, rien de très économique : Mercedes annonce d’ailleurs très honnêtement un chiffre assez réaliste de 4,6 l/100 km. Réaliste en moyenne en tout cas, car en ville, et malgré tous nos efforts, notre conso flirtait plutôt avec les 6,3 l/100 km. Mais aujourd’hui, on a bien intégré que la vocation du diesel, c’est la route, la longue route. Et là, en effet, avec pour seul effort de s’en tenir aux vitesses légales, la moyenne chute : nous avons relevé un minimum de… 4,1 l/100 km ! Excellent pour un véhicule de ce type, particulièrement en 4×4. Moralité : un GLA diesel 150 ch, oui, à condition d’être un gros rouleur.

L’avis de la famille Lamarche

©Mercedes-Benz GLA

« Nous n’étions pas attirés par le premier GLA en raison de son design et de son espace intérieur étriqué. Cette fois, on a vraiment envie d’ouvrir la porte, ce qui permet de constater que l’intérieur est assez spacieux. Pour une voiture de cette taille (4,41 m de long), entendons-nous bien ! Avec 435 litres de coffre, ça ne nous suffirait peut-être pas pour partir en vacances mais, en tout cas, la famille tient dedans. Et puis, quel chouette joujou pour les parents, avec toute cette technologie, ces écrans configurables comme on veut… On adore, et ce n’est même pas en option ! Ça change de ce qu’on connaît des allemandes. Nous laisserions-nous tenter, pour 36 000 euros ? Il faut voir, puisque c’est aussi le prix de certains véhicules du genre en version hybride rechargeable, chez des constructeurs non premium évidemment. Alors, Mercedes de base ou hybride rechargeable moins noble ? Un nouveau dilemme ! »

Lire aussi >La Mercedes Classe A 180 D avec Dominique Delescaille : « Quel charme ! »

Données techniques

©Mercedes-Benz GLA

L/l/h (mm) : 4 410 / 1 834 / 1 611
5 places
1 790 kg
Moteur 4 cylindres diesel 2 litres
Puissance : 150 ch
Couple : 320 Nm
Conso WLTP : 4,6 l/100 km
CO2 WLTP : 121 g/km
Prix : 38 357 euros TVAC

Mots-clés:
mercedes automobile
CIM Internet