Paris Match Belgique

Fiat 500 électrique : La chanteuse des rues

La Fiat, elle, ne bourdonne pas : elle chante « Amarcord », le thème musical du film éponyme de Fellini. | © Fiat

Voitures et mobilité

La petite Fiat devient enfin une voiture électrique mais, comme à son habitude, elle le fait avec une touche italienne.

 

Par Stéphane Wamat

Commençons par une précision importante. Ce n’est pas forcément évident, mais ceci n’est pas une version électrique de la 500 qu’on connaît depuis maintenant treize ans : c’est une toute nouvelle génération. Bien que l’emballage évolue sans trop bousculer ses propres codes, les différences sont assez perceptibles, puisque cette nouvelle 500 gagne 6 cm en longueur et en largeur. Pas de quoi en faire une grosse voiture, toutefois : avec 3,67 mètres au total, on reste dans la catégorie « souris des villes ». En revanche, cette croissance signifie que la 500 n’a jamais été aussi spacieuse, surtout que le plancher plat contribue aussi à donner un sentiment d’ouverture à bord. Et pour en finir avec l’habitacle, on apprécie toujours autant ce mélange de modernité et de rétro typique de la 500, avec en plus une impression de qualité en nette hausse.

Sur la route, la nouvelle petite Fiat est aussi vive et agréable que peut l’être une voiture électrique, et elle l’est surtout bien plus que la 500 actuelle (qui reste au catalogue), notamment grâce à de gros progrès au niveau de la direction et de la position de conduite. On a le choix de conduire à une seule pédale (la recharge maximale quand on lâche l’accélérateur est aussi puissante qu’un vrai freinage) ou de façon classique, mais c’est la première solution qu’il faut choisir pour obtenir la meilleure autonomie, 320 km en théorie.

Lire aussi >La Fiat 500 C 120th Anniversary avec Cédric Wautier : « Je me suis dit qu’on allait s’amuser »

©Fiat

Et enfin, il y a la surprise du chef. Légalement, sous 30 km/h, toute voiture électrique doit émettre un son pour signaler sa présence aux piétons. Exemple, le bourdonnement un peu science-fiction de la Renault Zoe. La Fiat, elle, ne bourdonne pas : elle chante « Amarcord », le thème musical du film éponyme de Fellini. Ils sont fous, ces Italiens ! Mais c’est tellement poétique…
La Fiat 500 électrique vient d’être lancée en berline et en cabrio, dans une série spéciale baptisée La Prima qui démarre à 34 900 euros. Viendront ensuite des versions moins luxueuses, dont le prix devrait être inférieur à 30 000 euros.

L’avis de la famille Lamarche

« Nous ne sommes pas de grands connaisseurs de ce modèle mais même si ça ne saute pas aux yeux, nous avons bien vu que le look de la 500 avait évolué. Avec élégance, à notre avis. Oui, elle est plus grande, mais ça reste une vraie citadine. La 500 n’a jamais été aussi spacieuse ? Il faut le dire vite ! D’accord, on est moins épaule contre épaule à l’avant mais, à l’arrière, l’espace aux jambes reste un peu chiche. Comment s’en plaindre quand, d’autre part, on se réjouit que la voiture reste petite ? Par contre, il y a de petits espaces de rangement partout, et ça c’est chouette. Outre le côté émissions et agrément de conduite, il y a une meilleure gestion de l’espace. Mais il reste une chose à dire. Soyons honnêtes, nous sommes une famille relativement privilégiée. Cependant, 35 000 euros pour une mini-citadine, ce n’est pas pour nous. Attendons de voir les 500 électriques moins luxueuses. »

Lire aussi >La Fiat Tipo Hatchback Sport 1.4 Turbo avec Thibaut Roland : « Plaisir et romantisme au cœur du débat »

©Fiat

L’avis de l’expert en écoconduite

Pour son premier modèle 100 % électrique, Fiat ne s’est pas loupé. La conduite est très agréable et, surtout, les systèmes permettant d’optimiser l’autonomie, comme la régénération en phase de ralentissement, sont très efficaces. La preuve, notre consommation moyenne était inférieure aux 13,8 kWh/100 km annoncés, ce qui signifie que nous aurions probablement dépassé les 320 km d’autonomie officielle. Mais une si grande autonomie (nécessitant de grosses batteries, synonymes de poids et de prix élevés) est-elle vraiment judicieuse dans une citadine ? D’autres constructeurs, comme Mazda, Honda ou Mini, ont déjà fait le choix de se détourner de la course au kilométrage. L’avenir nous dira qui a raison.

Données techniques

©Fiat

L/l/h (mm) : 3 632 / 1 683 / 1 510
4 places
1 290 kg
Moteur électrique
Puissance : 118 ch
Couple : 220 Nm
Conso WLTP : 13,8 kWh/100 km
Autonomie WLTP : 320 km
Prix : 34 900 euros TVAC

CIM Internet