Paris Match Belgique

Toyota Highlander : La Toy des Amériques

L’environnement intérieur est typiquement Toyota : chaque chose est à sa place... | © Toyota

Voitures et mobilité

Parce qu’il semble que la faim du public pour les SUV ne soit jamais rassasiée, Toyota lance un nouveau modèle du genre, positionné au-dessus du Rav4. Familles nombreuses, ceci s’adresse à vous.

 

Par Stéphane Wamat

Le Highlander n’est pas exactement nouveau. Ceci est en fait la troisième génération d’un modèle né il y a vingt ans pour le marché américain. Il débarque aujourd’hui sur le Vieux Continent pour concurrencer des stars comme le Hyundai Santa Fe, le Kia Sorento, le VW Touareg ou encore un véhicule qui a lui aussi récemment traversé l’Atlantique, le Ford Explorer. Avec près de 5 mètres de long, le Highlander est un des plus longs modèles du segment. Pourtant, question de design sûrement, il semble moins massif que certains de ses rivaux cités plus haut. N’empêche, c’est un beau bébé, et cela se traduit par un habitacle sept places, à la hauteur des attentes d’une grande famille.

L’environnement intérieur est typiquement Toyota : chaque chose est à sa place, il y a de vrais boutons pour les commandes essentielles (Toyota n’a pas heureusement pas cédé au « tout tactile ») et les formes sont relativement classiques. Véhicule haut de gamme de la marque, le Highlander est généreusement équipé, qu’il s’agisse d’aides à la conduite ou de multimédia connecté, et ce dès la finition de base.

©Toyota

Le Highlander reprend la mécanique hybride classique (autorechargeable, comme dit Toyota) du Rav4 : moteur essence 2,5 litres, associé à deux moteurs électriques. L’ensemble distribue 248 chevaux aux quatre roues, et cela intéressera certains de savoir que le Highlander est le seul hybride de la marque capable de tracter jusqu’à deux tonnes. Soyons francs, le modèle n’est pas plus excitant à conduire que les autres véhicules de la catégorie.

Son truc, c’est de déplacer une famille dans des conditions tout confort et ça, il le fait bien. Mieux que d’autres ? Pas sûr, mais au moins autant. Son argument majeur est donc d’être le Toyota de la bande, avec tout ce que cela implique de fiabilité et d’expérience de l’hybridation. Le Highlander démarre à 56 460 euros TVAC.

L’avis de l’expert en écoconduite

Pour l’avoir essayé dans le Rav4 et la Camry, nous pouvions déjà affirmer que ce nouveau système hybride Toyota, avec le gros moteur 2,5 litres, est absolument épatant. Entre autres parce que, contrairement aux autres systèmes de la marque, il reste économique même à vitesse autoroutière. Il est donc capable de consos générales à peine croyable, et c’est à nouveau le cas ici. Bien sûr, il faut connaître les trucs. Savoir comment forcer le mode électrique, par exemple. Mais moyennant cela et les règles habituelles d’anticipation, nous avons obtenu, sur un parcours fait d’un peu d’autoroute et de beaucoup de routes secondaires, une conso de… 6,3 l/100 km ! Et nous sommes sûrs qu’avec plus de ville, la moyenne aurait été meilleure encore. Pour un engin de ce gabarit (que Toyota annonce à 6,6 l/100 km), la performance est stupéfiante. Chapeau bas !

Lire aussi >Toyota Mirai : Le futur, déjà en concessions

©Toyota

L’avis de la famille Lamarche

« Ça, on peut dire que c’est un véhicule familial ! Rien qu’une chose : 865 litres de coffre en configuration cinq places, c’est ahurissant. Et il en reste plus de 300 en mode sept places. Du coup, les deux dernières places sont un peu justes. Heureusement que la deuxième rangée est coulissante pour adapter au mieux l’espace, mais on dira que ce sont des places d’appoint, juste ce qu’il faut pour embarquer les copains des enfants après l’école, sans plus. En revanche, pour partir en vacances à quatre ou cinq, on peut en emmener, du bazar ! Le look général est assez réussi. Pas aussi waouw que le Kia, mais certains préfèrent la discrétion. Idem à l’intérieur : rien de très excitant, mais tout est à sa place. Bref, nous n’avons pas eu le coup de foudre mais, d’un point de vue objectif, cette Toyota remplit toutes les cases. »

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 996/1 930/1 755 — 7 places — 2 015 kg — Moteur essence hybride 2,5 litres — Puissance : 248 ch — Couple : 500 Nm — Conso WLTP : 6,6-7,1 l/100 km — CO2 WLTP : 149-161 g/km — Prix : 56 460 euros TVAC

Lire aussi >Toyota Yaris : Il était une bulle

©Toyota
CIM Internet