Paris Match Belgique

Irrésistible Jeep Gladiator

Son seul vrai souci, c’est qu’il faut garer 5,5 mètres de voiture... | © Jeep

Voitures et mobilité

La version pick-up de la légendaire Wrangler est enfin chez nous.

 

Par Stéphane Wamat

Nous répétons souvent que la vague SUV a trop duré, qu’elle est contre-productive à une époque où l’on se soucie comme jamais des défis énergétiques et environnementaux. En réalité, ne devraient subsister que ceux ayant une légitimité dans le domaine.

C’est donc à bras ouverts que nous accueillons ce Gladiator, long de 5,5 mètres et dont le bac offre un volume de 1 000 litres. A bord, on retrouve l’authenticité et l’apparente rusticité de la Wrangler, qui cachent en fait un contenu technologique parfaitement actuel : multimédia connecté, foule d’aides à la conduite… Seule manquait dans notre version d’essai l’aide active au maintien de voie. Une option prodigieusement agaçante et inutile, de toute façon.

Difficile de ne pas craquer face au charisme du Gladiator, plus à sa place sur nos routes que d’autres colossaux pick-up américains. Techniquement aussi, il est top. Pas de V8 glouton ici, mais un V6 diesel 3 litres (264 ch), associé à une boîte auto huit rapports parfaitement indiquée dans ce genre d’engin. Et sur la route ? La bonne surprise vient du confort, puisque jamais le Gladiator ne sautille sur les bosses comme la plupart des autres pick-up. Pour le reste, c’est le sentiment de conduire quelque chose de différent qui prime. Différent d’une voiture, différent d’un SUV, et même différent d’un pick-up concurrent signé Toyota ou Ford, par exemple. Cette Jeep G « extrême » démarre à 58 200 euros.

Lire aussi >La Jeep Renegade Limited avec l’instagrammeur Luigi Pistorio : « Une urbaine qui a aussi besoin d’espace »

©Jeep

L’avis de la famille Lamarche

« L’hystérie. C’est la seule façon de décrire la réaction des enfants – et des enfants des voisins – quand nous avons garé le Gladiator devant la maison. D’ailleurs, disons-le : nous aussi, nous retombons en enfance face à lui. Il est tellement cool ! Et on n’a pas beaucoup d’arguments rationnels pour lui résister. Les places arrière sont spacieuses (bon, la place centrale n’est pas très agréable), sa conso est raisonnable d’après l’expert, il est en effet franchement confortable (malgré quelques bruits de vent) et pour ce qui est du coffre… Le seul vrai souci, c’est qu’il faut garer 5,5 mètres de voiture. S’il n’est certes pas donné, le Gladiator est de ces véhicules pour lequel on se dit qu’on ferait bien un effort financier. D’autant qu’on s’y retrouve en taxes, puisque c’est un utilitaire. Bon, les enfants, allez mesurer le garage ! »

L’avis de l’expert en éco-conduite

Non, le Gladiator n’est pas un véhicule économique, c’est sûr. Mais c’est aussi loin d’être un puits sans fond. A notre grande surprise, malgré ses 2,5 tonnes et son aérodynamisme inexistant, il est capable de brider son appétit quand on le conduit avec ce qu’il faut d’anticipation. Sur la durée, nous avons réussi à le maintenir aux alentours de 10 l/100 km, plus un « record » sur long trajet autoroutier, avec le cruise control à 110 km/h : 8,9 l/100 km. Avouez que vous imaginiez plus. Mais, bien sûr, ce n’est pas le Gladiator qui va résoudre les problèmes climatiques.

©Jeep

Données techniques

L/l/h (mm) : 5 591/1 894/1 843 – 5 places – 2 403 kg – Moteur V6 turbo diesel, 3 litres – Puissance : 264 ch – Couple : 600 Nm – Conso WLTP : 9,5-9,8 l/100 km – CO2 WLTP : 248-256 g/km –
Prix : 58 200 euros TVAC

Mots-clés:
gladiator Jeep automobile
CIM Internet