Paris Match Belgique

Kia Picanto : Elle secoue le cocotier

Même si le lifting n’est pas radical, l’attitude de la Picanto est encore plus affirmée, dynamique et mature... | © KIA

Voitures et mobilité

La mini-citadine vient de profiter d’une mise à jour qui la place.

 

Par Stéphane Wamat

Quand on affirme que la Picanto est la seule de sa catégorie à recevoir (en option) les aides à la conduite les plus à la page (aide active au maintien de voie, alerte de collision, surveillance d’angle mort…), ce n’est pas tout à fait vrai puisque sa jumelle technique, la Hyundai i10, fait jeu égal. Cela étant, pour reprendre un vieux slogan publicitaire, la Picanto a donc tout d’une grande. D’ailleurs, esthétiquement, elle en a déjà l’attitude.

Même si le lifting n’est pas radical, l’attitude de la Picanto est encore plus affirmée, dynamique et mature, ce qui tranche avec l’allure enfantine et/ou fun des VW Up, Toyota Aygo ou autres Renault Twingo. Même chose à l’intérieur, avec une planche de bord qui affiche une sorte de sérieux germanique. Bref, la Picanto semble dire : « Ne me considérez pas comme une gentille citadine, mais comme une familiale compacte en modèle réduit. »

Kia a aussi retravaillé les trois mécaniques disponibles (uniquement essence) pour plus d’efficacité énergétique. On retrouve donc le 1,0 l 67 ch, le 1,2 l 84 ch, et le 1,0 l turbo 100 ch. Tous les moteurs sont associés à une boîte manuelle six rapports, tandis que les deux petits moteurs peuvent être associés à une boîte automatique, comme le modèle que nous avons pu essayer. Et c’est là que vous devenez le cocotier !

Car cette boîte automatique est d’un genre qu’on croyait disparu : c’est en fait une boîte manuelle cinq rapports robotisée, qui change les vitesses toute seule. Quand ce système était nouveau, il y a près de vingt ans, c’était sympa. Mais aujourd’hui, à l’époque des boîtes double embrayage et des CVT qui changent les vitesses de façon imperceptible, cette solution qui coupe l’élan de la voiture et vous secoue d’avant en arrière à chaque changement de rapport n’est juste plus possible ! Et nous caricaturons à peine, car sauf à rouler avec un œuf sous le pied droit, c’est exactement ce qui se passe.

Lire aussi >Kia Sorento Hybrid : Le géant à la diète

©KIA

Kia, à qui on n’a pourtant pas de leçon technologique à donner, justifie ce choix par la nécessité de proposer une boîte auto à la fois peu coûteuse et n’affectant pas (trop) la consommation. Il est vrai qu’avec la boîte auto classique quatre rapports disponible jusque-là, l’appétit de la voiture explosait. Mais franchement, cette impression de se retrouver au volant de la toute première Smart n’est pas très plaisante en 2021. Bref, si vous voulez une Picanto, préférez une boîte manuelle.
La nouvelle Kia Picanto démarre à 12 850 euros.

L’avis de la famille Lamarche

« Nous ferons à l’image de la voiture : court ! Elle nous plaît pas mal, cette petite Kia. Chouette look racé (en finition GT Line), équipement digne d’une voiture plus grande, très bon rapport qualité-prix, sept ans de garantie… Que demander de plus ? Oui, plus d’espace à l’arrière, c’est vrai, mais tant que les enfants ne mesurent pas 1,80 m, on est bons. Et 255 litres de coffre, c’est petit, mais c’est en connaissance de cause qu’on choisit une voiture qui se gare partout. Par contre, c’est vrai : quelle horreur, cette boîte automatique ! Nous, on choisirait une manuelle. »

 

©KIA

L’avis de l’expert en éco-conduite

Si l’on ne peut discuter l’avis de Stéphane quant au manque d’agrément qu’offre cette boîte automatique, il faut en revanche reconnaître que sur le plan technique, le choix de Kia est tout à fait logique. Car contrairement à une boîte auto classique, elle est de conception assez simple, n’est pas plus lourde qu’une manuelle et ne souffre d’aucune perte d’énergie, ou si peu. Kia annonce ainsi une moyenne WLTP de 5,7 l/100 km pour le moteur 1,2 l à boîte auto, contre 5,6 l/100 km pour la version à boîte manuelle. Donc oui, cette boîte robotisée est plus économique à l’achat et à l’usage qu’une automatique classique. Et nous l’avons prouvé lors d’un essai mixte, en relevant une consommation moyenne de 5,9 l/100 km sans trop d’efforts. Foi d’expert, avec l’ancienne boîte auto, on aurait frôlé les 7 l/100 km. Mais il est vrai que ce choix économique se fait au prix du confort de conduite.

Lire aussi >Kia Sorento HEV : Sans complexes et économe

Données techniques

L/l/h (mm) : 3 595/1 595/1 485 – 5 places – 1 019 kg – Moteur 3 cylindres essence 1,2 litre – Puissance : 84 ch – Couple : 118 Nm – Conso WLTP : 5,7 l/100 km – CO2 WLTP : 122 g/km – Prix : 16 150 euros TVAC

 

Mots-clés:
voiture kia automobile
CIM Internet