Paris Match Belgique

Mercedes EQS : Leçon d’efficience

The new EQS from Mercedes-EQ: Press Test Drive, Switzerland 2021

Une berline électrique haut de gamme. | © DR.

Voitures et mobilité

Après les SUV, Mercedes lance une électrique dans son domaine « signature » : la berline de standing. Une vraie leçon de savoir-faire.

Par Stéphane Wamat

Dans la famille des électriques de Mercedes, celle d’aujourd’hui est un cas à part. Car si les EQA, EQB et EQC, par exemple, ne sont que des versions à batterie de leurs équivalents à pétrole, avec un look un peu retravaillé, l’EQS est bien plus qu’une Classe S électrique. Bien sûr, elle a le même souci obsessionnel du détail, du luxe, du confort ou de la technologie. Mais plus que les autres, elle fait les choses à sa manière. Esthétiquement déjà, c’est clair : rien de comparable avec une Classe S. Et c’est plus flagrant encore à l’intérieur, où la planche de bord tout entière est un écran baptisé Hyperscreen. Bienvenue dans le futur…

Lire aussi > Jeep Compass 4xe : la tradition Jeep version 2.0

Rien que pour cela, l’EQS pose de nouveaux jalons dans le monde (certes encore jeune) de la berline électrique de haut de gamme. Car elle est vraiment différente de celles qu’on peut considérer comme ses rivales : la Porsche Taycan et l’Audi e-tron GT. Si ce n’est que ces dernières jouent parfois la carte sportive jusqu’à la surenchère, avec des puissances de quelque 800 chevaux.

voitures mercedes EQS
DR.

Si d’autres versions seront évidemment lancées prochainement, l’EQS commence sa carrière avec « seulement » 525 chevaux, ce qui est déjà largement assez pour lui offrir des performances à la hauteur de son standing. C’est donc une voiture qui est bien à sa place dans son segment, alors que les constructeurs premiums ont jusque-là plutôt cherché à attirer le client vers l’électricité à grands coups de chiffres superlatifs.

Ce qui est le plus remarquable avec l’EQS, c’est son incroyable efficacité énergétique, dont vous parlera notre expert. De notre côté, il nous reste à dire que, nonobstant les obstacles qui subsistent à la vie facile en électrique, cette électrique-là met dans le mille. Car si on considère que les vocations d’une grande Mercedes sont le confort, le silence et la performance, la motorisation électrique magnifie toutes ces choses.

The new EQS from Mercedes-EQ: Press Test Drive, Switzerland 2021
DR.

À quel prix ? On ne le sait pas encore précisément, mais on parle d’un tarif de départ de 120 000 euros. Le prix de l’excellence, comme vous le lirez plus loin !

L’avis de la famille Lamarche

« On est bien en 2021, là ? Parce qu’à voir cette voiture, et surtout à s’asseoir dedans, on a un peu l’impression de se réveiller dix ans plus tard. C’est impressionnant de voir comme la réalité dépasse la science-fiction d’hier. Bon, nous n’allons pas nous attarder sur les aspects familiaux : cette auto est immense devant comme derrière et elle a un coffre de 610 litres. Et en plus, elle fait 700 km avec un « plein ». Mais ce que nous, amateurs mais pas experts en automobile, retenons surtout, c’est l’expérience hors du commun. C’est la première fois que nous testons vraiment le « one pedal driving », qui consiste à avancer et freiner rien qu’en modulant l’accélérateur. Une fois qu’on a passé la première appréhension, c’est vraiment chouette. Ça rend la conduite intéressante, et ça vous implique dans la recherche de l’autonomie, puisque ce système aide à mieux recharger la batterie. Pas passionnante à conduire, la voiture électrique ? Ben si en fait ! »  

L’avis de l’expert en écoconduite

Disons-le sans ambages : l’EQS est peut-être la voiture électrique la plus remarquable du moment, car incroyablement efficace sur le plan énergétique. Les ingénieurs ont fait un travail de très haut vol. Mercedes annonce jusqu’à 770 km d’autonomie. Mieux que Tesla. Bien sûr, c’est grâce à une des plus grosses batteries du moment, mais c’est aussi grâce à une conso hallucinante pour un véhicule de 2,5 tonnes. Nous avons relevé moins de 15 kWh/100 km, ce qui est la moyenne habituelle d’un SUV compact électrique. N’espérez pas moins de 20 kWh/100 km avec une Porsche Taycan, et pas moins de 25 kWh avec un SUV haut de gamme, quel qu’il soit. Donc, non seulement Mercedes livre ici une leçon en matière d’efficience, mais prouve au passage que pour l’atteindre, il faudra toujours passer par une berline classique, pas par un pseudo 4×4. 

Données Techniques : 

L/l/h (mm) :

5 216/1 926/1 512

5 places – 2 480 kg Moteur électrique Puissance : 525 ch Couple : 810 Nm Autonomie (WLTP) : 678  km – Prix : +/- 120 000 euros TVAC

CIM Internet