Paris Match Belgique

Polestar 2 Single Motor : pour mieux affronter Tesla

Un an après son lancement en version 400 ch à 60 000 euros, la Polestar 2 se décline enfin en variantes aux puissances et tarifs moins perchés. Histoire de grignoter des parts de marché de l’américaine. | © Polestar

Voitures et mobilité

Un an après son lancement en version 400 ch à 60 000 euros, la Polestar 2 se décline enfin en variantes aux puissances et tarifs moins perchés. Histoire de grignoter des parts de marché de l’américaine.

 

Par Stéphane Wamat

Comme chaque familiale compacte doit se mesurer à la Golf, chaque voiture électrique a aussi son (actuellement) indétrônable référence : une Tesla. En l’occurrence, c’est la Model 3 que vient affronter la Polestar 2. Malgré une qualité de fabrication qui fait débat, l’américaine a toujours une longueur d’avance dans ce qui est primordial pour une électrique : l’autonomie et la rapidité de recharge. De plus, le constructeur affiche des tarifs plutôt compétitifs.

Avec son unique moteur sur le train avant (contre deux pour la version de lancement), la nouvelle Polestar 2 vient justement jouer la carte du prix, quitte à lâcher du lest sur l’autonomie. Avec la plus petite des deux batteries (480 km WLTP), la Polestar 2 Single Motor Standard Range démarre à 45 900 euros, ce qui est effectivement concurrentiel. Et la version Long Range (540 km) reste sous les 50 000 euros.

Mais alors, qu’est-ce qu’on perd, avec cette « petite » version ? Finalement, pas grand-chose. Bien sûr, une voiture de 224 ou 231 chevaux (selon la taille de la batterie) est moins sensationnelle que la même avec plus de 400 chevaux. Cela étant, il fallait conduire très fort pour mesurer toutes les impressionnantes qualités dynamiques de la Polestar 2 à deux moteurs. Ici, on a donc dans les mains une familiale toujours loin d’être placide, mais qui affiche surtout un fonctionnement plus doux et un meilleur confort général.

 

©Polestar

D’ailleurs, même si les ingénieurs ont fait un super boulot sur le châssis, la sportivité n’est pas ce qui définit le mieux une voiture de deux tonnes. Donc, autant conduire à l’aise et profiter du confort.

Rayon équipement, on a de fait toujours l’essentiel, comme un excellent système multimédia (remarquable de convivialité grâce à son interface signée Google), la climatisation évidemment, et des capteurs de parking avant et arrière. Il faut cocher un pack pour les caméras 360°, la surveillance d’angle mort, les aides à la conduite actives. Cet élargissement de la gamme Polestar ne peut que faire du bien au marché de l’électrique.

Pour le prix demandé, la sino-suédoise peut faire valoir sa filiation avec Volvo (gage de confiance), une autonomie honnête et le feeling vraiment premium d’un habitacle entièrement réalisé en matériaux écoresponsables. De quoi détrôner la Tesla 3 ? On en doute. Mais de quoi compliquer la tâche des autres chasseuses d’américaines, comme VW, Skoda, BMW, Kia et Hyundai.

 

©Polestar

L’avis de la famille Lamarche

 « Elle a un design un peu différent des autres modèles, cette Volvo. Ah, ce n’est pas une Volvo ? Faut le savoir ! Tant qu’à créer une autre marque, ils auraient pu différencier le look plus que cela. Cela dit, la Polestar 2 est une jolie voiture, sobre et élégante. Et effectivement très confortable, ainsi que sécurisante. Le sentiment de solidité et de qualité vole haut. Nous nous sentirions très à l’aise de faire voyager notre famille à bord. Ceux qui la choisiront en connaissance de cause seront satisfaits. »  

L’avis de l’expert en écoconduite

La démarche de Polestar de proposer une version moins puissante est pleine de sens, et pas uniquement sur le plan commercial : avec un moteur de moins, la 2 perd quelque 100 kg et gagne en efficacité énergétique, ce qui est tout de même l’objectif recherché de la voiture électrique. La Single Motor peut ainsi passer sous les 19 kWh/100 km sur les routes secondaires. Petit à petit, les choses avancent…

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 607 / 1 859 / 1 512 – 5 places – 1 919 kg Moteur électrique – Puissance : 231 ch – Couple : 330 Nm Autonomie (WLTP) : 540 km – Prix : 48 500 euros TVAC

 

CIM Internet