Paris Match Belgique

Bugatti Chiron Pur Sport : La voiture la plus chère du monde

Derrière son aspect « monstrueux » se cache… un monstre de finesse ! | © Bugatti

Voitures et mobilité

Un essai exceptionnel pour cette rentrée. Juste pour le rêve absolu. C’est quand, le tirage de l’Euromillions ?

 

Par Stéphane Wamat

Il y aura 450 Bugatti Chiron dans ses différentes versions, pas une de plus. Chacune est facturée au bas mot 3 millions d’euros HTVA et hors options de personnalisation. Personnellement, je ne m’étais jamais même assis dans une Veyron, la devancière de celle que vous avez sous les yeux. Et il n’y a à ce jour que trois journalistes belges à avoir conduit l’actuelle Bugatti.
Ce n’est pas une simple Chiron que nous avons essayée, mais une Pur Sport.

Le moteur est le même, à savoir un monument de l’automobile : W12, 8 litres de cylindrées, 1 500 chevaux. Oui, vous avez bien lu ! Mais la Pur Sport se différencie par une définition plus radicale de ses réglages. Bugatti a en effet voulu cette version plus sportive, plus réactive. Autrement dit, plus sensationnelle. Même le pro habitué n’en mène pas large face à cette accumulation de superlatifs.

La Bugatti Chiron est une curieuse surprise. Car derrière son aspect « monstrueux » se cache… un monstre de finesse. D’abord, même si la facture le laisse espérer, la qualité des finitions et de la présentation intérieure est d’une classe folle, ce qui n’est pas toujours le cas des supercars en carbone. Mais la plus grande surprise, c’est la facilité avec laquelle cette voiture se laisse conduire. Les commandes sont douces, le confort est certes ferme mais ô combien vivable au quotidien sur n’importe quelle route, et la visibilité périphérique est incroyable pour une voiture de ce genre. Bref, il ne faut que quelques minutes pour l’appréhender et se sentir à l’aise dans le trafic.

Tout cela n’est pourtant rien comparé à l’incrédulité que suscite la conduite vraiment sportive. Jamais nous n’avons conduit de bolide haut de gamme si précis, si connecté à son pilote. Si bien que malgré des performances d’un autre univers, la Chiron reste toujours maîtrisable. Pas une seconde elle ne nous a intimidés, pas une fois nous n’avons pensé « là, c’est trop », alors que certaines sportives, avec moitié moins de puissance, se révèlent caractérielles. Bref, un rêve.

 

©Bugatti

L’avis de l’expert en écoconduite

Que voulez-vous que je vous dise ? Parler de la conso d’une telle œuvre d’art ? Demande-t-on à Van Gogh combien de tubes de peinture il a utilisés ? Pour une fois, ne soyons pas mesquin…

L’avis de la famille Lamarche

« Pas question pour nous de conduire ce bolide. Mais les quelques minutes en tant que passagers resteront gravées à jamais dans notre mémoire. Monsieur en est sorti avec des larmes d’émotion, madame un peu pâlotte, et les enfants ont refait le tour de la voiture en courant, comme pour retourner dans la file d’une attraction de Walibi. Nous devons aussi souligner qu’après avoir vu et touché cette automobile d’un autre temps, après avoir entendu comment elle est construite, nous sommes convaincus qu’elle appartient bien à la catégorie des voitures exceptionnelles. »

 

©Bugatti

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 544 / 2 038 / 1 212 – 2 places
1 945 kg – Moteur : W16 essence 8 litres
Puissance : 1 500 ch – Couple : 1 600 Nm
Conso WLTP : > 20 l/100 km – CO2 WLTP : > 500 g/km
Prix : à partir de 3 751 000 euros TVAC

 

©Bugatti
CIM Internet