Paris Match Belgique

Fiat 500 3+1 : la petite porte qui change tout ?

Le design évolue gentiment tout en conservant cette allure reconnaissable entre mille. | © Fiat

Voitures et mobilité

Il y a un peu plus d’un an, nous vous parlions déjà de la toute nouvelle Fiat 500, désormais 100 % électrique. La gamme est aujourd’hui enrichie d’un nouveau modèle. La différence ne saute pas aux yeux, mais…

 

Par Stéphane Wamat

Cherchez bien où se situe cette différence. La silhouette est exactement la même, ce n’est pas un cabrio (qui existe de toute façon déjà), et ce n’est ni un SUV ni un break. Vous ne voyez pas ? Un indice : ça se passe d’un seul côté de la voiture. Côté trottoir, pour être exact… Bravo !

Il s’agit d’une mini-portière supplémentaire, qui explique le nom de la voiture. Elle avait déjà trois portes (gauche, droite et coffre), en voici une de plus, à l’arrière droit. Le but est évidemment d’améliorer l’aspect familial de la 500 (lisez ci-contre ce que la famille Lamarche en pense).

Rappelons que la 500 électrique, totalement différente de l’ancienne, va cohabiter quelque temps avec celle que nous connaissons depuis longtemps, toujours équipée de ses mécaniques essence. Le design évolue gentiment tout en conservant cette allure reconnaissable entre mille, tandis que l’intérieur fait un bond de géant en matière de qualité perçue et de contenu technologique.

©Fiat

Sous la robe de la 3+1, on retrouve une technologie déjà connue : un moteur électrique 118 ch (la solution de base 95 ch/180 km n’est pas proposée pour le moment), alimenté par des batteries de 42 kWh qui promettent de 313 à 442 km d’autonomie selon le mode de conduite sélectionné et la nature des trajets. Vous vous en doutez, l’ajout de cette portière ne change rien au comportement de la voiture. Égale à elle-même, la 500e est donc vive et joyeuse dans le trafic, et efficace et amusante sur une petite route sinueuse.

Mais si le comportement reste le même, ce n’est pas le cas de la conso. De fait, cette portière en plus et son mécanisme ajoutent aussi 30 kilos, pour un poids total de 1 395 kg. Ce qui explique une autonomie inférieure à la 500 électrique « normale ». Rédhibitoire ? Loin de là, car les chiffres annoncés restent bien suffisants pour la vocation urbaine et périurbaine de la voiture.
La Fiat 500e 3+1 (Trepiuno en VO) est actuellement proposée en finition intermédiaire Icon et en version haut de gamme « La Prima ». Prix de départ : 32 990 euros, soit, à finition égale, 2 000 euros de plus que la version classique. On peut donc espérer une version 95 ch à moins de 30 000 euros dans un avenir plus ou moins proche.

L’avis de la famille Lamarche

« On ne va pas mentir, il nous a fallu un petit temps pour trouver cette portière supplémentaire. En fait, il faut ouvrir la porte avant droite pour accéder à la poignée. L’ouverture sur l’habitacle est alors royale, et c’est infiniment plus facile de s’installer à l’arrière. En revanche, il n’y a pas de miracle : les places elles-mêmes sont toujours étriquées. Il n’empêche, cela facilite déjà vraiment la vie de nos ados, donc on imagine que c’est encore mieux pour ceux qui doivent installer des tout-petits dans leur siège enfant. La 3+1 est-elle pour autant la 500 des familles ? Ce serait peut-être exagéré. »

L’avis de l’expert en ecoconduite

Riche enseignement que celui de cette simple Fiat 500 3+1. Car avec seulement 30 kilos de plus, elle annonce 0,3 kWh de conso supplémentaire (14,3 kW/100 km) et perd près de 20 km d’autonomie maxi. Et encore, c’est pour la théorie, car sur la route, cela se marque encore davantage. Sur un parcours identique, avec la même conduite anticipative et en mode Range (le plus efficace en termes de récupération d’énergie), nous avons peiné à atteindre 350 km d’autonomie, alors que nous atteignions aisément les 400 km avec la 500e normale. En soi, c’est suffisant pour une citadine. Mais ceci est juste une démonstration de l’absurdité des véhicules électriques de deux tonnes ou plus.

 

©Fiat

Données techniques

L/l/h (mm) : 3 632 / 1 683 / 1 527 – 4 places – 1 395 kg Moteur électrique – Puissance : 118 ch – Couple : 220 Nm Autonomie (WLTP) : 313-442 km – Prix : 32 990 euros TVAC

CIM Internet