Paris Match Belgique

North Sea Chefs lance le poisson durable

Le poisson est bon pour la santé. Mais pas la manière dont on le pêche

Contenu de marque Voitures et mobilité

 

L’apport de poisson dans l’alimentation est considéré comme bénéfique pour la santé, mais on ne peut pas toujours en dire autant de la façon dont il est pêché.

C’est aussi le constat des grands chefs Filip Claeys et Rudi Van Beylen. Avec le projet North Sea Chefs, ils défendent la pêche durable via la consommation d’espèces de poissons moins connues et de prises accessoires de la mer du Nord. Une initiative pour partir à la découverte d’autres saveurs.

Á lire aussi > DS 5 : la berline originale et avant-gardiste

Avez-vous jamais goûté du chinchard mariné ou de l’étrille (espèce de crabe) au four ? Tous ceux qui ont rencontré Filip Claeys (De Jonkman) et Rudi Van Beylen (Hof ten Damme) sont toujours plus nombreux à répondre par l’affirmative.

Il y a quelques années déjà que les deux chefs dénoncent notre façon de consommer le poisson. Ils ont alors décidé de passer à l’action. Rejoints par Danny Huyghebaert (Coopérative flamande des poissons et fruits de mer), ils fondent North Sea Chefs, un projet visant à remettre sous les projecteurs les espèces de poissons méconnues ainsi que les prises accessoires. Leur recette ? De la créativité, de l’innovation et des partenariats pour sensibiliser au problème.

L’eau à la bouche

Et le problème commence par nos habitudes alimentaires. En effet, la plupart des amateurs de poissons choisissent des espères connues comme la barbue, la plie ou le cabillaud. Cela crée par conséquent une forte demande pour ces espèces ; en corollaire, l’offre et la distribution suivent le mouvement. Mais cette approche n’est plus viable pour nos pêcheurs. Ils doivent faire face à une concurrence de poissons (d’élevage aussi) venus des quatre coins du monde, une évolution qui non seulement les affecte, eux, mais aussi notre environnement.

Á lire > Une semaine avec Filip Claeys, chef doublement étoilé

Pour contrer cette tendance, les membres de North Sea Chefs ont décidé de se mobiliser avec un groupe d’armateurs et de grossistes. Leur plan ? Promouvoir activement le poisson capturé par les pêcheurs belges, y compris les espèces méconnues et les prises accessoires. On pense ici au rouget grondin (le poisson de l’année 2017 !), à l’araignée de mer, à la seiche ou au tacaud, pour ne citer que ceux-là.

Plus forts ensemble

Ces espèces offrent de formidables possibilités dans le domaine culinaire. Il suffit de jeter un coup d’œil aux assiettes du chef Filip Claeys pour voir comment il les transforme en merveilles gastronomiques, dans son restaurant De Jonkman. Mais le grand public doit aussi apprendre à les connaître et à les apprécier.

Á lire aussi > La passion, le piment dans la vie de Filip Claeys, chef doublement étoilé

Pour y parvenir, l’association North Sea Chefs fait preuve de créativité et d’innovation, à l’instar des grandes marques du monde de l’automobile ou de la haute couture. Une équipe de recherche, composée de plusieurs chefs, teste les possibilités culinaires offertes par ces poissons moins connus et développe des produits dérivés, des menus et des recettes. Ils partagent leurs découvertes sur la plate-forme North Sea Chefs, où ils inspirent d’autres chefs et les consommateurs. Résultat ? Des pêcheurs heureux, l’environnement préservé et des délices dans votre assiette !

Vous cherchez encore d’autres sources d’inspiration sur la créativité et l’innovation ?
Laissez-vous, comme Filip Claeys, convaincre par les charmes de la DS 5. Elle offre diverses motorisations en harmonie avec l’environnement, dont une version hybride. À l’intérieur, les finitions  sont raffinées, avec tout le souci du détail !

CIM Internet