Paris Match Belgique

Audi RS3: Change d’avis, Félix

Une familiale compacte, cachant sous le capot un moteur relativement conséquent. | © Dynamic photo, Color: tango red

Voitures et mobilité

Imaginons que « Félix » est la personnification de tous ceux qui veulent la mort du moteur thermique. Eh bien, Félix en prend pour son grade avec la nouvelle Audi.

Par Stéphane Wamat

Désolé si c’est très politiquement incorrect, mais nous avons récemment pris du plaisir en essayant ce qui est peut-être l’une des dernières voitures de son genre. Une familiale compacte, cachant sous le capot un moteur relativement conséquent (pour les connaisseurs, le légendaire héritier de la famille 5 cylindres Audi), qui envoie 400 chevaux aux quatre roues. Autant dire que ça dépote : 3,8 secondes pour le 0 à 100 km/h, 250 km/h en pointe, voire 290 en option.

D’ailleurs, on sait à quoi s’en tenir dès le premier regard. Avec ses ailes bodybuildées, sa « bouche » vorace, ses jupes latérales et ses jantes si spéciales, la RS3 annonce la couleur. Elle est redoutablement expressive mais, selon la tradition Audi, pas exagérément théâtrale. Même portrait dans l’habitacle, où l’ambiance est parfaitement placée à petits coups de pas grand-chose : des touches de rouge, un volant en alcantara et, bien sûr, des sièges sport au maintien impeccable. L’apothéose, c’est quand on lance le moteur : ce 5 cylindres et la ligne d’échappement à travers laquelle il expire sont parfaits.

©D.R.

Lire aussi > VW Multivan : la familiale idéale ?

La RS3 en est ici à sa troisième génération, et comme toute Audi surpuissante, elle est équipée des quatre roues motrices Quattro. Mais, cette fois, les ingénieurs ont travaillé le système pour donner un petit supplément d’âme à la voiture. On vous passe les détails, mais la répartition de la puissance entre les roues fait qu’en mode sport et en conduite active, la RS3 est plus agile, plus dynamique et plus efficace que jamais. C’est une vraie machine à fun, une usine à adrénaline. Et avis aux conducteurs plus expérimentés : cette « nouvelle » transmission Quattro autorise des glissades bien maîtrisées du train arrière.

Une Audi RS renierait son nom si elle ne conservait pas sa polyvalence. Or, quand l’heure n’est pas au jeu, la RS3 reste douce, fluide, docile et incroyablement confortable si l’on opte pour les suspensions adaptatives. Certes, il s’agit d’une option à 1 200 euros, mais avouez que ce n’est pas grand-chose sur une voiture au prix de base de 62 830 euros TVAC.

©D.R.

L’avis de la famille Lamarche

« Ce qu’on apprécie dans les Audi RS, c’est qu’il s’agit de sportives pouvant passer inaperçues. Et vous savez qui adore ça ? Les enfants, dont on voit le large sourire dans le rétro à la moindre accélération. C’est un véhicule de rêve : une vraie voiture de sport, mais qu’on ne partage pas qu’à deux. Mais, vu le tarif, elle n’est pas pour nous, et encore moins avec ses pauvres 282 litres de coffre. Merci quand même pour ce moment fun en famille ! » 

©Dynamic photo

L’avis de l’expert en écoconduite

Cette RS3 démontre ce que nous disions dans nos derniers essais (Fiat Tipo, VW Taigo…) : à partir d’une certaine catégorie de voiture, un trop petit moteur est contre-productif sur le plan de la conso. Avec son 2,5 litres 400 ch, l’Audi est tout le contraire. Comprenons-nous bien, il ne faut évidemment pas rêver d’une moyenne de 5 l/100 km. En revanche, alors qu’un « mini-moteur » peine à respecter la promesse de la moyenne officielle, une séance de conduite calme et anticipative avec la RS3 (imaginez la maîtrise de soi qu’il nous a fallu !) a donné une moyenne de 7,4 l/100 km, contre un chiffre officiel de 8,3. De là à vous la présenter comme une voiture économique, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Mais preuve est faite qu’en automobile comme partout, les apparences sont parfois trompeuses.

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 389 / 1 851 / 1 436 – 5 places – 1 380 kg – Moteur 5 cyl 2,5 l essence turbo – Puissance : 400 ch – Couple : 500 Nm– Conso WLTP : 8,3 l/100 km – CO2 WLTP : 190 g/km – Prix : 62 830 euros TVAC

 

CIM Internet