Paris Match Belgique

Kia Sportage : attention les yeux

Bien qu’emballé dans un design très spécial, cet univers de sérieux et de rigueur manque un peu d’une touche d’âme à la conduite. | © KIA

Voitures et mobilité

Cela fait déjà près de dix ans que Kia se positionne sur le terrain du design. Le constructeur passe aujourd’hui à la vitesse supérieure.


Par Stéphane Wamat

Qui a dit que toutes les voitures se ressemblaient ? En tout cas pas nous, car le tout nouveau Kia Sportage n’en rappelle aucune autre. Nous n’allons pas vous décrire ce que vous voyez vous-même en image, mais force est de reconnaître que le design est audacieux et inspiré. Il y a du muscle, des proportions sans faute, des détails qui tuent… Dès que nous l’avons vu en vrai, nous avons pensé qu’il allait faire passer ses concurrents pour terriblement ordinaires. Même le cousin Hyundai Tucson, qui ne ménage pourtant pas ses effets de style !

L’habitacle est à la hauteur. Sur le plan esthétique, du moins. Et point de vue finitions, Kia a le don de faire illusion. À première vue, la qualité semble en effet être de niveau premium. Les plastiques présentent bien, le faux cuir de la planche de bord est flatteur, etc. Mieux vaut cependant ne pas trop tapoter… Mais qu’importe, au fond, car les yeux n’en ont que pour les deux énormes écrans 12” (dans les finitions haut de gamme), qui créent l’ambiance à eux seuls. L’équipement potentiel est lui aussi pléthorique, avec la clim trizone, la caméra 360° vue « hélicoptère » (on peut « tourner » autour de la voiture via l’écran tactile), un système multimédia ultracomplet… Le Sportage a véritablement franchi un palier, en tout cas si on se lance dans la liste des options.

 

©KIA

Kia n’a laissé aucune motorisation de côté : essence 150 ch, diesel 130 ch (les deux avec ou sans microhybride 48V, qui ajoute 30 chevaux non pris en compte par le fisc), full hybride essence 230 ch et hybride plug-in 265 ch. C’est une version essence MHEV (hybride light) qui nous a été confiée pour cette première rencontre. Ce que nous retenons en premier de notre essai, c’est que le Sportage attire beaucoup les regards. Manifestement, il plaît ! Ensuite, on note qu’il y a en lui quelque chose de très germanique. On sent une vraie rigueur mécanique, la disponibilité à tous les régimes… Du sérieux, quoi ! Il a aussi un excellent comportement, qui se paie hélas par un amortissement qui n’a aucune raison d’être si ferme (même si tout est relatif) dans un véhicule familial. Franchement, il y a des casse-vitesse qui font mal.

Enfin, bien qu’emballé dans un design très spécial, cet univers de sérieux et de rigueur manque un peu d’une touche d’âme à la conduite. Avec un look pareil, le Sportage gagnerait à être moins neutre et propret. Prix d’attaque : 30 990 euros TVAC.

L’avis de la famille Lamarche

« Sans être très conservateurs, nous n’avons pas un goût particulièrement progressiste en matière de design. Mais là, waouw ! Comme ont dit nos enfants, “ça le fait grave”. Oui, il est audacieux, mais il est aussi harmonieux et, à notre avis, il s’arrête à la limite du choquant. Bravo ! Comme nous connaissions l’ancien Sportage, nous l’avons bien analysé : le nouveau est à peine 3 cm plus long, mais il est sans conteste plus spacieux à bord, et le coffre est plus grand : 562 litres, pas un record, mais on peut largement vivre avec. Bref, le Kia nous plaît beaucoup, même s’il est vrai qu’il est un peu dur sur les bosses. »

Lire aussi >Kia Sorento PHEV : Zéro sacrifice

©KIA

L’avis de l’expert en éco-conduite

Sous notre pied droit, un moteur essence 1,6 l de 150 ch, secondé par une microhybridation qui ne peut faire rouler seule le véhicule mais apporte son boost dans certaines circonstances. Nous avons vérifié et oui, il booste. Pour le reste, les 3 à 7 grammes de CO2/km de mieux valent-ils la dépense supplémentaire ? Quant à la moyenne réelle obtenue durant l’essai, elle est de 7 l/100 km, quand Kia annonce 6,3 l/100 km. À notre avis, mieux vaut s’en tenir à l’essence ou franchir le pas de l’hybride classique, dont nous avons déjà vu l’excellent potentiel sur le Sorento.

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 515 / 1 865 / 1 645 – 5 places – 1 505 kg – Moteur 4 cyl. 1,6 l essence mild-hybrid 48V – Puissance : 150 (+30) ch Couple : 250 (+15) Nm – Conso WLTP : 6,3 l/100 km – CO2 WLTP : 143 g/km – Prix : 36 390 euros TVAC

CIM Internet