Paris Match Belgique

Porsche GT3 Touring : la 911 idéale

Elle est mieux posée sur la route qu’une 911 ordinaire car elle est plus basse, plus large et plus légère... | © Porsche

Voitures et mobilité

Des 911, il y en a pour tous les goûts, des « simples » Carrera avec lesquelles les moins experts réalisent un rêve de gosse aux radicales GT2, à ne certainement pas mettre entre toutes les mains. Juste un cran en dessous de ces dernières, il y a la GT3.

 

Par Stéphane Wamat

La GT3 a également la compétition dans les gènes, mais à un niveau qu’on qualifiera de « semi-pro ». Traditionnellement moins puissante qu’une 911 Turbo classique, elle cache de nombreux secrets qui offrent un comportement et des sensations bien plus pures. Mais jamais elle ne semble vouloir mordre le conducteur dans la nuque à la moindre erreur. La GT3 communique sans hurler. Elle prévient et se veut didactique.

Quels sont ses secrets ? D’abord, elle est mieux posée sur la route qu’une 911 ordinaire car elle est plus basse, plus large et plus légère : 200 kilos de moins qu’une turbo, et même 80 de moins qu’une Carrera de base. Ensuite, elle envoie ses 510 chevaux uniquement aux roues arrière (ce qui donne déjà une voiture plus tranchante dans les virages), et on peut l’avoir en boîte manuelle (boîte auto PDK également disponible).

Enfin, il y a toutes les subtilités des réglages du châssis, un train avant réellement issu de la compétition, et un travail très particulier sur l’aérodynamique, raison pour laquelle les GT3 reçoivent habituellement un énorme aileron arrière. Mais parce qu’on peut avoir envie d’une Porsche hyper sensationnelle sans vouloir s’afficher, la marque propose pour la seconde fois un Touring Pack sur la GT3. En clair : le gros aileron fixe est remplacé par un élément mobile qui ne se déploie qu’au-delà d’une certaine vitesse.

Lire aussi >La Porsche Taycan, 100% électrique, une belle surprise

©Porsche

C’est certes moins idéal si on fait effectivement du circuit, mais sur route, même pour un conducteur averti, la différence de comportement est minime. En revanche, on y (re)gagne une 911 aux lignes fluides et élégantes.

Du coup, on vous a déjà un peu tout dit sur les sensations de conduite. La GT3 Touring dégage une pureté incroyable. Elle est sauvage, mais pas intimidante. Elle est vocale, mais pas assourdissante. Elle est vive et réactive, mais pas caractérielle. Quiconque a un peu d’expérience et de jugeote peut en tirer une expérience aussi inoubliable qu’addictive, et ce au quotidien. Car en dépit des apparences, elle reste presque aussi confortable qu’une 911 normale. Le prix, lui, est évidemment moins idéal : 181 572 euros TVAC.

L’avis de la famille Lamarche

« Les enfants étaient fous de joie en voyant arriver la 911 GT3. Mais cela a vite changé quand ils ont vu qu’il n’y avait pas de banquette arrière. Désolé les mômes, aujourd’hui, c’est que pour les parents… qui ont été agréablement surpris d’entrée, car quand on nous a parlé de GT3, nous attendions une voiture affublée d’une table de pique-nique sur les fesses. Tout cela pour dire que nous validons le Touring Pack, d’autant qu’il ne change rien, zéro, au prix du modèle. Sur la route, nous avons véritablement été estomaqués. Par les performances bien sûr, mais plus encore par le feeling, et par-dessus tout parce que c’est vrai : cette GT3 est une “voiture de course facile à conduire”. Si on gagne à l’Euromillions ? Peut-être une GT3, mais probablement plutôt une Targa, car nous sommes plus touchés par le glamour de la 911 que par son palmarès. C’est écrit au début de l’essai : chacun la sienne ! »

Lire aussi >Porsche Panamera 4S E-Hybrid : Milieu de gamme façon Porsche

©Porsche

L’avis de l’expert en ecoconduite

Écoconduite et 911 GT3 ? Quel intérêt, demandez-vous ? Mais la raison d’être de cette rubrique est de prouver qu’il ne faut pas se fier aux apparences. Avec cette bête de course, annoncée à 12,9 l/100 km en moyenne, nous avons réalisé un parcours mixte, en conduite éco mais pas escargot, juste un poil sous les 10 litres. Et même en roulant fort, elle ne dépasse pas les 15 l/100 km, ce qui est peu pour un tel bolide. Tout est relatif, évidemment, surtout qu’elle exige de l’essence 98 octane, encore plus chère que la 95 !

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 573 / 2 027 / 1 279 – 2 places – 1 418 kg – Moteur 6 cyl. 4 litres essence – Puissance : 510 ch – Couple : 570 Nm Conso WLTP : 12,9 l/100 km – CO2 WLTP : 292 g/km
Prix : 181 572 euros TVAC

Lire aussi > La Porsche Cayenne Coupé avec Jean-François Hemroulle : « Un plaisir non dissimulé sur circuit »

Mots-clés:
porsche 911
CIM Internet