Paris Match Belgique

Suzuki S-Cross : l’habit ne fait pas le nouveau moine

En attendant la vraie version hybride, le seul moteur proposé est le 1,4 l essence turbo bien connu. | © Suzuki

Voitures et mobilité

La marque a lancé son nouveau crossover compact S-Cross. Nouveau ? Pas si vite !


Par Stéphane Wamat

On ne va pas tourner autour du pot : même si la face avant du S-Cross est méconnaissable, il faut parler ici d’une grosse mise à jour plutôt que d’un tout nouveau modèle. Mais avouons que Suzuki a copieusement remis l’ouvrage sur le métier, car outre son look, cette version profite de nouveautés dans l’air du temps.

La principale, cependant, se fera attendre encore quelques mois : un moteur full hybride, qu’on découvrira avant cela sous le capot du Vitara. Une mécanique qui pourrait bien être d’origine Toyota, les deux marques étant désormais partenaires privilégiés. Rien n’est confirmé, mais ces systèmes très économiques feraient merveille dans des voitures légères comme Suzuki sait les produire.

©SuzukiPour ce qui est des nouveautés immédiates, il y a donc la refonte totale de la partie avant (et, beaucoup plus anecdotique, de l’arrière), puis le contenu technologique. Déjà très convaincant par sa simplicité d’usage, le système multimédia évolue dans le bon sens, avec plus de fonctions connectées. Enfin, le S-Cross fait le plein d’aides à la conduite (aide active au maintien de voie, cruise control intelligent, surveillance active d’angle mort, etc.) pour être parfaitement au niveau de la concurrence et offrir une conduite semi-autonome sur autoroute. On est dans la bonne norme.

En attendant la vraie version hybride, le seul moteur proposé est le 1,4 l essence turbo bien connu, qui laisse toutefois le choix entre deux et quatre roues motrices, et boîte manuelle ou auto. Nous avons opté pour la simplicité (4 x 2, boîte manu) et bien nous en a pris, car en matière de plaisir de conduire, l’ennemi est le poids.

Or, dans cette configuration, il est quasiment absent : moins de 1 200 kilos sur la balance, c’est dire si les 129 chevaux sont à l’aise pour propulser le S-Cross.
On retient en général de Suzuki les grosses ristournes et la fiabilité, mais on devrait aussi se souvenir de son côté fun dans l’âme. Le S-Cross n’est certes pas une machine à tuer les chronos, mais outre son agrément familial au quotidien, il est suffisament léger pour devenir un super compagnon de jeu en conduite dynamique.

©Suzuki

En clair, le conducteur passionné et exigeant prend toujours le même plaisir au volant d’une Suzuki. Le S-Cross ne fait pas exception et, en plus, il a maintenant de la gueule.

Avec un prix d’attaque inférieur à 25 000 euros TVAC comprenant un bel équipement de base, de chouettes sensations et d’autres qualités à découvrir ci-contre, c’est un véhicule franchement concurrentiel.

L’avis de la famille Lamarche

« Ce nouveau look très expressif nous a donné envie de découvrir tout ce que le S-Cross a à offrir. Le plaisir évoqué ci-contre, mais aussi une habitabilité étonnante pour un véhicule d’à peine 4,3 m doté d’un coffre de 430 litres. Si cela reste juste pour un véhicule principal, c’est un second véhicule absolument royal. D’autant qu’à ce tarif, certaines familles peuvent l’envisager. On va y réfléchir ! »

L’avis de l’expert en ecoconduite

Au volant du S-Cross (où l’on ressent effectivement cet agréable sentiment de légèreté), nous avons bouclé un bel essai mixte sur une moyenne de… 5,5 l/100 km. À notre avis, la faute aux températures hivernales qui empêchaient l’arrêt du moteur aux feux rouges, sans quoi nous aurions probablement battu la moyenne officielle de 5,3 l/100 km. Qu’est-ce que ce sera avec un vrai moteur hybride ? Dire que les politiques pensent sauver le monde avec des électriques de deux tonnes…

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 300 / 1 785 / 1 580 – 5 places – 1 195 kg Moteur 4 cyl. 1,5 l essence turbo micro-hybride Puissance : 129 ch – Couple : 235 Nm Conso WLTP 5,3 l/100 km – CO2 WLTP : 119 g/km – Prix : 24 699 euros TVAC

Mots-clés:
Suzuki test automobile
CIM Internet