Paris Match Belgique

Maserati Grecale : de la passion, tant qu’il y en a

Le Maserati Grecale tient de bout en bout la comparaison avec n’importe quel modèle allemand. | © DR

Voitures et mobilité

Plusieurs fois retardé pour diverses raisons, le nouveau SUV de Maserati est enfin dans les starting-blocks. Il sera en concessions cet été.

 

Par Stéphane Wamat

Avec ses 4,85 m de long, le Grecale se situe pile entre les Porsche Macan et Cayenne. Le prix d’attaque est un peu inférieur à celui d’un Macan S, avec un peu moins de chevaux, mais plus d’espace à bord. Le positionnement est donc clair. Mais l’intention est une chose, être digne de ses ambitions en est une autre. Or justement, c’est en cela qu’on voit le réveil de Maserati. Jamais, ou du moins pas depuis des décennies, la marque n’avait été en tout point à la hauteur de ses rivales désignées.

Passons sur le design, qui n’a jamais été le point faible de Maserati et ne l’est toujours pas, et allons directement là où ça faisait mal : l’intérieur, particulièrement la qualité perçue et le niveau technologique. Là, la métamorphose est totale ! Adieu ajustements approximatifs et matériaux un peu en dessous des standards haut de gamme, bye bye système multimédia obsolète dès le lancement du modèle : le Maserati Grecale tient de bout en bout la comparaison avec n’importe quel modèle allemand.

©DR

En certains point, il est même mieux, en évitant par exemple de multiplier jusqu’à plus soif les menus et sous-menus, et la personnalisation jusque dans le plus insignifiant détail de telle ou telle fonction. Chose que nous apprécions tout particulièrement pour ce qui est des modes de conduite, quand il en existe, chez d’autres, jusqu’à dix rien que pour la boîte auto !

Dans le Grecale, il y a trois modes : Confort, GT et Sport. Plus Off-road et Corsa sur la version haut de gamme Trofeo, à moteur V6 de 530 chevaux. Ces réglages configurés une fois pour toutes, servent à merveille les qualités du SUV. Sur chaque position, tout change, de la réponse moteur à celle des freins, en passant par la direction, les réglages des amortisseurs pneumatiques, la sensibilité de l’ESP et… la sonorité.

Chaque Grecale a donc au moins trois personnalités, allant de plus douce au quotidien à franchement enthousiasmante. Et quelle que soit la personnalité sélectionnée, nous ne changerions rien. Même le conducteur exigeant qu’est votre serviteur trouve son compte de communication et de jeu dans le mode sportif. Bref, si c’était pour le peaufiner à ce point, Maserati a bien fait de retarder son Grecale qui sera, nous en sommes sûr, capable de convaincre les porschistes le plus convaincus.

Le Maserati Grecale est disponible avec moteur 2 litres micro-hybride 300 ou 330 ch, et avec le V6 cité plus haut.

 

©DR

L’avis dela famille Lamarche

« Nous venons d’apprendre le prix du -Grecale – 86 450 euros – et nous sommes -incrédules. En réalité, nous placions Maserati dans des sphères bien plus élevées encore. Il n’en est pas pour autant à notre portée et, vraiment, nous le regrettons. Quelle magnifique machine ! Design extérieur et intérieur à l’italienne, ambiance à la fois raffinée et technologique, équipement de pointe, places arrière très généreuses, plus de 500 litres de coffre… Il y a effectivement un gros progrès par rapport à la berline Ghibli d’un ami à nous. Et puis, la conduite, waouw ! On a ce toucher spécial ressenti dans les véhicules sportifs. Enfin, ce qui nous a le plus surpris, c’est que même le moteur 4 cylindres possède une voix expressive. Franchement, ça donne envie : il est presque cruel de nous faire essayer des véhicules pareils ! »

L’avis de l’expert en écoconduite

C’est vrai qu’il sonne vraiment bien pour un hybride, ce moteur. C’est le même que dans la Ghibli, mais les ingénieurs ont vraiment retravaillé sa sonorité. En revanche, ils n’ont pas changé la vocation de sa micro-hybridation, qui est toujours là davantage pour augmenter les performances que pour réduire la conso. Cela étant, Maserati annonce une moyenne de « seulement » 8,7 l à 9,3 l/100 km pour le plus puissant (330 ch) de ses moteurs hybrides. Sur un parcours mixte, en tempérant notre enthousiasme et en anticipant, nous sommes effectivement restés dans cette fourchette. Considérant les capacités récréatives du Maserati Grecale, ce n’est pas mal du tout.

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 847 / 1 979 / 1 667 – 5 places – 1 895 kg –
Moteur 4 cyl. 2,0 l essence turbo micro-hybride –
Puissance : 330 ch – Couple : 450 Nm –
Conso WLTP : 8,8 -9,3 l/100 km – CO2 WLTP : 199-210 g/km –
Prix : 86 450 euros TVAC

 

©DR
Mots-clés:
porsche test automobile
CIM Internet