Paris Match Belgique

Suzuki Vitara Strong Hybrid : sans aide de Toyota

Malgré sa puissance assez modeste, le Vitara reste donc un vrai plaisir à conduire. | © Suzuki

Voitures et mobilité

Après avoir profité de son partenariat avec Toyota pour enrichir sa gamme d’hybrides digne de ce nom, Suzuki continue sur cette lancée, mais cette fois avec son propre système. Voici le Vitara le plus économique jamais produit.


Par Stéphane Wamat

Nous vous les avions présentés dans ces pages : le break hybride Swace et le SUV hybride plug-in Across sont en fait respectivement des Toyota Corolla et Rav4 plus ou moins profondément redessinés. Quand Suzuki a annoncé l’arrivée prochaine d’un moteur 1.5 hybride sous le capot de son grand classique Vitara, nous avons donc pensé un peu vite qu’il reprendrait à son tour le système Toyota. Eh bien non : les ingénieurs Suzuki ont développé le leur.

Rassurez-vous, ce n’est pas ici que nous nous lancerons dans une description pointue de ce qui distingue les deux systèmes. Nous nous contenterons de la différence la plus palpable : là où Toyota est fidèle depuis toujours à la boîte automatique CVT (dite à variation continue, ou « Daf »), Suzuki opte pour une boîte de vitesses mécanique robotisée 6 rapports.

 

©Toyota

Pour le reste, le système est un hybride tout ce qu’il y a de classique : un moteur essence 1,5 litre, un électrique capable de faire rouler la voiture seule (et de recharger la batterie dans les phases de ralentissement, par exemple), et une petite batterie de 840 Wh installée sous le plancher du coffre. Rien à brancher le soir : la voiture se gère toute seule pour maximiser l’utilisation de l’électricité. Le système développe au total 115 chevaux. Enfin, comme toujours chez Suzuki, sont proposées des versions 4 x 2 et 4 x 4.

À part cela, le Vitara reste le Vitara tel qu’on le connaît depuis 2015. Et soyons francs, malgré des améliorations apportées aux matériaux intérieurs et à quelques détails de l’équipement, l’esthétique générale du Suzuki accuse un peu le poids des ans. Sur route, par contre, il est toujours aussi convaincant. L’adoption de l’hybridation n’enlève rien à ses qualités naturelles : un poids très mesuré (à peine 1,3 tonne) et un excellent châssis.

Malgré sa puissance assez modeste, le Vitara reste donc un vrai plaisir à conduire. D’autant que la boîte mécanique, qu’on peut contrôler via les palettes au volant, permet de faire travailler le moteur de façon plus « méchante » à l’occasion. Proposé à partir du second niveau de finition, le nouveau Suzuki Vitara Strong Hybrid démarre à 27 849 euros TVAC.

 

©Suzuki

L’avis de la famille Lamarche

« Nous comprenons ce que dit Stéphane sur l’aspect esthétique du Vitara. En même temps, nous ne trouvons pas qu’il a tant vieilli que ça ! Nous le voyons comme un classique, et il inspire confiance car il est précédé par une excellente réputation. Au volant, pas besoin d’être connaisseur pour apprécier l’impression de légèreté – ce qui devient rare – qu’il dégage. Le prix est plus que correct pour un SUV hybride de cette taille, mais nous avons juste un souci : le Vitara est un des plus compacts de sa catégorie et son coffre n’était donc déjà pas fantastique. Là, avec la batterie sous le plancher, il reste 280 litres. D’accord, les formes sont pratiques, mais on en vient vite à bout ! »

L’avis de l’expert en ecoconduite

Le poids constitue une des clés de l’efficacité énergétique et ce Vitara hybride nous le prouve de façon directe. Malgré son statut de SUV assez ancien, donc pas forcément très aérodynamique, il joue cette carte. Entre cela et son système très efficace, nous avons relevé une moyenne de 5,3 l/100 km lors de notre essai, soit exactement la moyenne annoncée. Or, notre parcours ne passait pas en ville, où l’on sent que ce Vitara améliorerait encore son score. Excellent travail de la part des ingénieurs Suzuki !

 

©Suzuki

Données techniques

L/l/h (mm) : 4 175 / 1 775 / 1 610 – 5 places – 1 245 kg Moteur 4 cyl. 1,5 l essence hybride – Puissance : 115 ch Couple : 138 Nm – Conso WLTP : 5,3 l/100 km – CO2 WLTP : 121 g/km – Prix : 27 849 euros TVAC

CIM Internet