Paris Match Belgique

BMW IX 60M : Quand on « M », on ne compte pas

Il se dégage du véhicule quelque chose de rarement si prononcé dans les modèles M : un remarquable confort d’amortissement. | © DR

Voitures et mobilité

Quelques mois après le lancement du grand SUV électrique iX, BMW enrichit son catalogue d’une version « M-isée », donc en principe sportive. Qu’en est-il ?

 

Par Stéphane Wamat

On ne doit vraiment plus s’étonner de rien en ce bas monde. Vous avez peut-être vu que Ferrari venait de présenter son premier SUV. Alors, à côté de cela, le fait que les départements sportifs des grands constructeurs s’attaquent aux véhicules électriques semble finalement assez normal. La célèbre branche M de BMW a donc pris en main l’imposant SUV iX, pour en faire un vrai missile.

Ce grand SUV familial de 4,95 mètres de long n’existe qu’en version électrique. Son positionnement est d’office haut de gamme, puisque la version de base revendique 326 chevaux et est facturée 88 000 euros.

Y a pas à dire, c’est une machine qui en impose, à défaut de séduire tout le monde. Du moins de l’extérieur, car l’habitacle a plus de chances de faire l’unanimité. C’est épuré, vraiment classe, et la liste de joujoux technologiques est à la hauteur de ce qu’on peut attendre de la part d’un véhicule de ce prix, à fortiori s’il est 100 % électrique.

Lire aussi > BMW Série 2 Active Tourer : Plus familiale

 

©DR

Ceci en est donc la version top niveau, frappée du fameux M. Ce sont au total 619 chevaux et… 1 100 Nm de couple (soit beaucoup plus qu’une Ferrari V12) que délivrent les deux moteurs électriques, celui de l’essieu avant étant commun avec la version moins puissante, celui de l’arrière étant spécifique à celle-ci. Avec cette cavalerie, le iX M60 plie le 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes, et pointe à 250 km/h comme toute grosse BMW qui se respecte.

Ces chiffres suffisent-ils à parler de véhicule sportif ? Pas vraiment. Car si l’engin est effectivement très, très rapide en accélération, les parcours sinueux ne tardent pas à remettre en évidence que tout cela pèse tout de même quelque 2,7 tonnes. Entre ses pneus énormes et le savoir-faire de la marque en matière de technologie routière, l’iX M60 tient évidemment très bien la route, mais on le sent en lutte contre sa propre inertie et ce n’est pas ça, la sportivité.

Par ailleurs, il se dégage du véhicule quelque chose de rarement si prononcé dans les modèles M : un remarquable confort d’amortissement, même avec les énormes jantes de 22 pouces. Un signe que telle était vraiment la vocation première du modèle. Sur ce plan, il est exempt de tout reproche.

Les arguments du iX 60M par rapport à ses frères de gamme sont donc ceux-ci : le top des performances en ligne droite, dans un confort de limousine. Parfait, mais on peut se demander si ces arguments ne sont pas chers payés. Au prix de 139 950 euros, il est 23 000 euros plus cher que le iX 50 de 523 chevaux, et vaut près de 51 000 euros de plus que la version de base. Le iX 60M justifie-t-il cette différence ? À notre avis, non. Mais après tout, les conseilleurs ne sont pas les payeurs.

L’AVIS DE LA FAMILLE LAMARCHE

« Après quelques heures d’essai, on n’a pas grand-chose à reprocher à ce véhicule… à part son prix. Il est vaste, vraiment familial, formidablement confortable et silencieux. On adore le son mécanique créé pour ce modèle électrique, ce côté science-fiction. Et puis, il avance vraiment très fort ! Par contre, même si ça passe très bien sur la Série 4 essayée voici quelques mois, le nouveau style BMW nous semble un peu moins digeste ici. »

 

©DR

L’AVIS DE L’EXPERT EN ECOCONDUITE

Les progrès des véhicules électriques sont palpables. Il y a deux ans, un SUV électrique moins lourd que celui-ci consommait difficilement moins de 25 kWh/100 km. Pour le iX 60M, BMW annonce 22,4 à 24,5 kWh/100 km (autonomie moyenne officielle : 503-560 km). Pendant la partie « éco » de l’essai, nous sommes descendus en deçà des 19 kWh/100 km. Et en cumulant cet essai et la partie plus engagée de Stéphane Wamat, la moyenne totale était de 21 kWh/100 km. Nous restons convaincus que forcer le 100 % électrique est absurde, mais ces véhicules vont en tout cas dans la bonne direction.

DONNEES TECHNIQUES

L/l/h (mm) : 4 953 / 1 967 / 1 696 – 5 places – 2 659 kg – Moteur électrique – Puissance : 619 ch – Couple : 1 100 Nm
Conso WLTP : 22,4-24,5 kWh/100 km – Autonomie WLTP : 503-560 km – Prix : 139 950 euros TVAC

Mots-clés:
bmw test automobile
CIM Internet