Paris Match Belgique

MG ZS 1.2T : le monde à l’envers

Bien orienté confort, le ZS ne se démonte pas quand on le bouscule un peu. | © DR

Voitures et mobilité

Tous les constructeurs sont engagés dans une course effrénée vers l’électrification. L’essai de la semaine a donc quelque chose d’étonnant. Mais pour le consommateur, c’est une bonne nouvelle.

 


Par Stéphane Wamat

Le ZS est, pour nous en tout cas, une vieille connaissance. Nous l’avions déjà trouvé plutôt convaincant dans sa première version électrique. Et comme les Chinois (pour rappel, les MG sont toujours conçues en Angleterre, mais fabriquées en Chine) ont la faculté de réagir très vite aux remarques, il l’est encore plus depuis sa mise à jour d’il y a quelques mois.

notamment en matière de qualité de finition et de multimédia que les progrès sont marquants. Aujourd’hui, nous le redécouvrons avec un visage un peu différent. Il affiche ici une vraie calandre, puisqu’il y a sous son capot un moteur 1.5 essence 106 ch, ou un 1.0 essence également mais turbo de 111 ch. Mauvaise nouvelle pour les Peugeot 2008, Kia Niro et autres Hyundai Kona par exemple, dont seules les versions électriques affrontaient jusque-là le MG ZS : voilà maintenant que les versions classiques l’ont aussi dans les pattes. Et c’est principalement un problème pour le Dacia Duster.

Au volant, le ZS essence (nous avons essayé le 1 litre 111 ch) convainc immédiatement par son confort. Les sièges sont vraiment très agréables, l’amortissement est doux, l’insonorisation soignée, la direction légère… On a presque envie de parler de véhicule raffiné. Étonnant. Les performances ? Disons qu’on sent la bonne volonté du moteur. Mais elle était contrariée par la boîte auto six rapports de notre modèle d’essai, pas des plus réactives. Elle fait très bien le boulot pour une conduite tranquille, mais la boîte manuelle est sûrement plus à même d’exploiter les possibilités du véhicule.

 

©DR

Nous avons donc passé une cinquantaine de kilomètres fort plaisants et, en quelques occasions, on a senti que le MG n’avait pas oublié ses origines sportives. Toutes proportions gardées, bien entendu. Bien orienté confort, le ZS ne se démonte pas quand on le bouscule un peu. Et tout cela pour le prix de… 23 485 euros TVAC, avec un équipement très généreux et sept ans de garantie.

C’est le tout haut de gamme du modèle, qui démarre à 18 485 euros TVAC. On est donc carrément sur le terrain du Dacia Duster, qui reste quelques centaines d’euros moins cher à puissance et équipement comparables, mais avec une qualité perçue moins flatteuse. On a toujours tendance à dire que les voitures deviennent trop chères. Et c’est vrai… sauf si on sait où chercher.

Lire aussi >MG5 : Le premier break électrique

L’AVIS DE LA FAMILLE LAMARCHE

« On se souvient bien du MG ZS électrique. Nous avions dit qu’il n’était pas loin de se qualifier dans le rôle de seconde voiture de la famille grâce à son habitabilité et son autonomie suffisante. Mais nous le trouvions un peu ordinaire esthétiquement, et même s’il était déjà bien moins cher que la concurrence, on restait à plus de 30 000 euros pour une seconde voiture. Mais là, à ce tarif et avec un “vrai” moteur, ça devient franchement tentant. Il y a même de quoi oublier l’aspect esthétique… qui a quand même progressé, soit dit en passant ! Et puis, nous l’avons déjà dit, nous sommes un peu snobs. Donc, entre payer ce prix pour une MG ou une Dacia, on choisirait plutôt la première solution ! »

 

©DR

L’AVIS DE L’EXPERT EN ECOCONDUITE

Soyons francs, le parcours d’essai était un peu trop facile pour le MG ZS et son 3 cylindres 1 litre 111 ch : un peu d’autoroute et beaucoup de circulation périurbaine à des heures de faible affluence. En même temps, il ne promet pas de miracles, avec une moyenne officielle de 7,2 l/100 km pour cette version à boîte auto. Rien d’extraordinaire pour cette catégorie. Nous avons donc été très surpris de relever à la fin de l’essai… 5,9 l/100 km. On le répète, sur un itinéraire très facile, mais quand même, cela signifie que la réalité est plus belle que la théorie. On le doit à une qualité du véhicule : sa légèreté. À ce prix-là, le client MG n’est vraiment pas volé !

DONNEES TECHNIQUES

L/l/h (mm) : 4 323 / 1 809 / 1 644 – 5 places – 1 264 kg
Moteur 3 cyl. 1.0 litre essence turbo – Puissance : 111 ch – Couple : 160 Nm – Conso WLTP : 7,2 l/100 km – CO2 WLTP : 149 g/km
Prix : 23 485 euros TVAC

CIM Internet