Paris Match Belgique

Microlino : la bulle urbaine

La Microlino est-elle donc une concurrente de l’AMI ? Pas tout à fait. | © DR

Voitures et mobilité

La grande maison D’Ieteren (déjà importatrice du groupe VW) a annoncé la commercialisation d’un nouveau véhicule. Dès que nous l’avons vu, nous avons voulu l’essayer.

 

Par Stéphane Wamat

Pour les plus anciens ou les plus connaisseurs, la Microlino n’est pas une illustre inconnue. Elle est, en effet, la réincarnation moderne d’une voiturette très populaire dans les années 1950, l’Isetta. Le concept est pratiquement le même : un quadricycle à moteur, capable d’emmener deux personnes dans un encombrement ultra- réduit (2,50 m de long). Les formes sont aussi les mêmes, jusque dans cette particularité unique qu’est la face avant faisant office de seule portière. La différence majeure est que le moteur de moto de l’Isetta cède sa place à un moteur électrique.

Préparez-vous à voir de plus en plus de ces minuscules « autos-cyclos » dans les villes, d’autant que le succès étonnant de la Citroën AMI (plus de mille ventes en Belgique depuis mai 2021) a montré que la catégorie avait de l’avenir. Finalement, le Renault Twizy, lancé il y a treize ans, avait raison avant tout le monde.

La Microlino est-elle donc une concurrente de l’AMI ? Pas tout à fait. Car avec sa vitesse de pointe de 90 km/h, elle nécessite un permis B, alors que les 45 km/h de l’AMI la rendent accessible dès 16 ans. La Microlino est aussi presque deux fois plus chère, mais elle a ses raisons. D’abord, une vraie carrosserie en acier. Ensuite, une présentation intérieure plus soignée, même si les plastiques sont légers. Enfin, une batterie plus conséquente. Ou plutôt des batteries, puisqu’on a le choix entre 90, 175 ou 230 km d’autonomie.

 

©DR

C’est avec grand plaisir que nous avons essayé la Microlino durant quelques heures en plein Bruxelles. Avec ses 17 chevaux, elle est bien assez vaillante pour suivre le rythme du trafic urbain. On la stationne dans un mouchoir de poche, avec peut-être la nuance que si on est garé au chausse-pied, l’ouverture de la large portière avant sera entravée par les autres véhicules. Se garer perpendiculairement au trottoir ? Pas sûr que ce soit légal. Pourtant, à Paris ou à Rome, plus personne ne s’en formalise.

Bien sûr, l’amortissement est plutôt ferme, et on réalise ici qu’une voiture électrique n’est silencieuse que moyennant une bonne insonorisation. Dans la Microlino, on entend bien le moteur… ainsi que celui de l’essuie-glace, et le ventilateur de chauffage, qui donne tout ou rien. Mais malgré cela, et même si on ne peut se faufiler entre les voitures, n’est-on pas mieux là, sur la vaste banquette pouvant accueillir deux solides adultes, que sur un deux-roues exposé aux intempéries et aux autres conducteurs ? Bref, votre serviteur adore la Microlino, et ne doute pas une seconde qu’on en verra bientôt partout dans nos villes. Prix de départ : 14 900 euros TVAC.

L’avis de la famille Lamarche

 « Nous avions déjà craqué pour le look de la Citroën AMI, mais alors là ! On en mangerait, de cette petite auto. La portière avant, c’est génial. Et il y a de la place, là-dedans ! Bon, seulement pour deux, évidemment. Les enfants vont se battre pour qu’on les accompagne. De fait, la vraie carrosserie et la finition intérieure font qu’on se sent mieux protégé que dans l’AMI. À part ça, le confort est tout aussi basique, et les performances seulement suffisantes pour la ville et ses abords. Quelle serait sa place chez nous ? Elle ne peut pas remplacer le scooter d’un ado, ni une vraie seconde voiture. Donc, nous n’avons pas besoin d’une Microlino. Mais nous en avons terriblement envie ! Nous sommes donc sûrs qu’elle trouvera facilement sa place sur le marché. » 

 

©DR

L’avis de l’expert en écoconduite

L’essai était trop court pour tirer des conclusions définitives sur la conso ou l’autonomie réelle. Mais répétons ce que nous écrivions dans le cas de la Citroën AMI : ça, oui, c’est de la mobilité électrique qui a vraiment du sens, qui s’attaque aux problèmes de qualité de l’air en ville, d’encombrement et de consommation d’énergie. Plus de ces voitures et moins de ridicules SUV électriques de deux tonnes ? On signe des deux mains !.

Données techniques

L/l/h (mm) : 2 519 / 1 473 / 1 501 – 2 places – 500 kg Moteur électrique – Puissance : 17 ch – Couple : 89 Nm Autonomie WLTP : 90 à 230 km selon batterie – Prix : à partir de 14 900 euros TVAC

 

CIM Internet