Paris Match Belgique

Instagram : les influenceurs à la conquête des séjours gratuits

vacances

Un hôtel aux Maldives est même harcelé. | © Pexels

Voyages

Toujours en quête de beaux clichés et de followers, certains influenceurs d’Instagram n’hésitent pas à demander des séjours gratuits à des hôtels luxueux.

Plage de sable blanc, lagon turquoise, bungalow sur pilotis… Ce paysage idyllique est rêvé de tous, mais peu peuvent se le permettre. Le Dusit Thani, situé dans la première et unique réserve de biosphère de l’UNESCO aux Maldives, est un hôtel cinq étoiles qui répond à ces critères, et surtout à celui du prix. Une nuit pour deux dans cet établissement en janvier, la période la plus agréable pour s’y rendre, coûtera la modique somme de 810 euros. Si la chambre est un véritable paradis pour les adeptes de vue sur l’océan, elle l’est donc moins pour le portefeuille.

Mais certains influenceurs semblent – ou pensent, en tout cas – avoir trouvé un moyen pour payer moins cher : demander un séjour gratuit. Tout simplement. L’hôtel serait d’ailleurs submergé par ce genre de demande. D’après The Independent, relayé par Ulyces, le Dusit Thani recevrait en moyenne six fois par jour des demandes de chambre gratuite de la part d’utilisateurs d’Instagram, auto-proclamés influenceurs, en échange de promotion sur leur compte.

Lire aussi > Gagner sa vie grâce à Instagram : l’envers du décor

« Aujourd’hui, n’importe qui avec un compte Facebook est un influenceur« , ironise la directrice de la communication et du marketing de l’hôtel Kate Jones. La majorité des culottés présentent peu de followers et donc aucun intérêt pour l’hôtel. « Les gens nous disent : ‘Je veux venir aux Maldives pendant dix jours et je ferai deux posts Instagram pour mes 2 000 followers' », ajoute Kate Jones avant d’admettre qu’elle ne poursuit généralement qu’une demande sur dix environ.

« PS : la réponse est non »

Le Dusit Thani est loin d’être le seul à recevoir ces demandes. En janvier dernier, une youtubeuse de 22 ans a demandé à un hôtel luxueux de Dublin une chambre gratuite pour deux durant cinq jours en l’échange de visibilité sur son compte au 87 000 abonnés. Le propriétaire de l’établissement a fait part de sa réponse sur Facebook : « Merci pour votre email dans lequel vous nous demandez un hébergement gratuit en l’échange de visibilité. Il faut de sacrées couilles pour envoyer un email pareil, à défaut d’amour propre et de dignité. Si je vous laisse rester ici en échange d’une vidéo, qui va payer le personnel qui s’occupe de vous ? Qui va payer les femmes de ménage qui nettoient votre chambre ? (…) PS : La réponse est non« .

Lire aussi > Pourquoi Instagram redevient le paradis des « stalkers »

Bien qu’il n’ait pas mentionné le nom de la youtubeuse, cette dernière a posté une vidéo sur sa chaîne pour faire part de son indignation face à ce post Facebook qu’elle qualifie de « malveillant ». « En tant que jeune fille de 22 ans, qui gère sa propre entreprise depuis chez elle, je n’ai pas l’impression de faire quelque chose de mal », expliquait-elle. Peu après ce refus, le propriétaire de l’hôtel a pris la décision d’interdire son établissement à tous les blogueurs et influenceurs.

Dear Social Influencer (I know your name but apparently it’s not important to use names),Thank you for your email…

Publiée par The White Moose Café sur Mardi 16 janvier 2018

Mots-clés:
Instagram influenceur
CIM Internet