Paris Match Belgique

Lierneux, au cœur de la ferveur et des traditions de l’Ardenne

Des tombes chargées d’histoire. | © DR

Voyages

Les origines de Lierneux se confondent avec l’histoire religieuse du Haut Moyen Age.

Le domaine de Lierneux est cité pour la première fois dans un acte de Sigebert III, qui en fait don vers 650 à l’abbaye de Stavelot-Malmedy. Durant tout l’Ancien Régime, il est le siège d’une mayeurie dépendant de l’abbaye. La paroisse de Lierneux est pour sa part fondée en 692, ce qui en fait l’une des plus anciennes de l’Ardenne septentrionale.

L’offensive des Ardennes

L’exceptionnelle église romane dédiée à saint André, classée en 1934 pour ses qualités architecturales, ne résista malheureusement pas à l’offensive des Ardennes. Détruite par des bombardements en décembre 1944, elle est reconstruite de 1950 à 1961 en style néo-roman, en moellons d’arkose et calcaire, sur les plans des architectes Emile et Jean Burguet. La tour ouest, massive, rappelle le souvenir de l’ancienne tour romane et de son couronnement bulbeux. Le sanctuaire conserve deux œuvres remarquables de l’orfèvrerie wallonne. La châsse de saint Symètre, remontant à la fin du XIIe siècle, se compose de quatorze panneaux d’argent en partie doré. La châsse de saint André, pour sa part des XVIe-XVIIe siècles, est également en argent doré et rehaussée de pierres précieuses. Les fonts baptismaux calcaires du XVIe siècle et le reste du mobilier font du patrimoine religieux conservé dans les différents édifices de culte de la région un ensemble de grande qualité, dont une partie est présentée au musée d’Art religieux de l’abbaye de Stavelot.

Lire aussi > Sibret : Lieu de mémoire et de vieilles légendes aux portes des Ardennes

Plus loin, la chapelle Notre-Dame de la Salette, établie au carrefour de chemins importants, était autrefois tant un lieu de ferveur qu’un repère dans le paysage. Cet élégant édifice octogonal abrite un superbe polyptyque du peintre André Simar, artiste ayant grandi non loin de la chapelle.
Dans le village, le patrimoine rural compte tout autant que le patrimoine religieux. Parmi les belles exploitations de Lierneux figure la ferme Bricheux, classée en 1998. Cet imposant ancien ensemble comprend des bâtiments disposés autour d’une cour fermée irrégulière. On y aperçoit une tour d’angle défensive semi-circulaire du XVIIe siècle, partiellement arasée par la suite afin de l’intégrer au corps du bâtiment. Selon une légende, la ferme Bricheux serait reliée par un souterrain au château d’Huart tout proche.

Les richesses d’Arbrefontaine

Le village d’Arbrefontaine, partie intégrante du domaine médiéval de Lierneux, compte un patrimoine similaire. Typique, comme bien d’autres villages de l’Ardenne, il se visite à pied ou à vélo pour mieux en apprécier les richesses. Outre des fermes anciennes, on citera l’église Saint-Maurice, érigée en style classique au XVIIIe siècle. Une tour néo-romane a été ajoutée en 1853-1854. A l’intérieur, la voûte en berceau en bois polychromé fait penser à une coque de bateau. Les alentours du sanctuaire ne manquent pas de charme. Parmi les nombreuses croix en schiste ardoisier des XVIIIe et XIXe siècles, adossées à l’église ou fièrement plantées dans le cimetière, on observera deux croix remarquables de la famille Balthoset, millésimées 1737 et 1744. La croix Lecrenié, pour sa part de 1788, est ornée d’un décor « en camée », témoin d’une technique régionale reconnaissable à ses motifs en damier. A la sortie du village, un calvaire classé retient lui aussi l’attention. Assises dans le talus le long d’un chemin creux bordé d’arbres et se dirigeant vers les bois, quatorze stations et une chapelle forment un attachant chemin de croix rustique, probablement érigé vers 1775.

La voûte en berceau.

Etape à Vielsalm

Ce samedi, le Beau Vélo de RAVeL pose ses valises au cœur de Vielsalm pour une étape de 27,2 km. La balade mènera à Salmchâteau et son imposante forteresse médiévale, avant de traverser de petits villages pour rejoindre la commune de Lierneux. Vous apercevrez alors l’église Saint-André et le château d’Huart. Après avoir traversé Arbrefontaine, la balade rejoindra son point de départ, dans le parc communal de Vielsalm. Là, dans le village du Beau Vélo, vous aurez l’occasion de découvrir le stand de l’Agence wallonne du patrimoine, qui proposera une animation orchestrée par le site du Fourneau Saint-Michel.

Par Frédéric Marchesani, en collaboration avec l’AwAP.

CIM Internet