En Islande, un canyon rendu célèbre par Justin Bieber interdit aux touristes

Justin Bieber dans "I'll Show You". | © Capture d'écran YouTube

Voyages

Depuis qu’il a servi de décor naturel à un clip vidéo de Justin Bieber, un canyon islandais est envahi de visiteurs. Face aux dégâts, le pays a décidé d’interdire tout simplement son accès. 

Ils sont des millions chaque année à visiter l’île volcanique, réputée pour sa nature dépaysante et magnifique. Mais ce n’est pas sans conséquence sur cette dernière. Fragilisé par l’afflux de touristes et un hiver humide qui endommagent sa végétation, le canyon grandiose de Fjadrargljufur, situé dans le sud de l’Islande, a été fermé au public jusqu’au 1er juin par l’Agence islandaise pour l’environnement. « En période de dégel, le sentier est complètement boueux et est pratiquement inaccessible aux randonneurs », a indiqué jeudi Daniel Freyr Jonsson, conseiller au département pour la conservation de la nature. « À cause de l’épaisseur de boue, les visiteurs enjambent les clôtures et marchent en parallèle du sentier, ce qui endommage rapidement la végétation », a-t-il ajouté.

Fjadrargljufur est une gorge d’environ deux kilomètres de long créée par l’érosion due à la fonte des glaciers il y a 9 000 ans. De part et d’autre de son lit sinueux se dressent des falaises herbeuses de 100 mètres de haut.

islande
Le canyon Fjadrargljufur, dans le sud de l’Islande. © Unsplash/Agnieszka Mordaunt

Le canyon, relativement méconnu auparavant, connaît un succès exponentiel depuis fin 2015, date à laquelle le chanteur canadien Justin Bieber a sorti le clip de sa chanson « I’ll Show You » filmé à cet endroit. « La fréquentation du lieu a augmenté de 50 à 80% par an depuis 2016″, a déploré Daniel Freyr Jonsson, qui estime autour de 300 000 le nombre de visiteurs sur le site en 2018.

Lire aussi > Vague de froid en Islande avec les surfeurs de l’Arctique

Pas le premier site fermé

Ces dernières années, des sites touristiques de plus en plus nombreux ont été interdits d’accès pour les préserver. Ainsi, la populaire vallée de Reykjadalur et ses sources chaudes avaient été provisoirement fermées pour des raisons similaires en avril dernier et le chemin de randonnée qui surplombe la cascade Skógafoss est actuellement interdit au public.

« Les infrastructures n’ont pas été prévues pour un nombre aussi élevé de visiteurs », selon Daniel Freyr Jonsson. « Le tourisme en hiver et au printemps, la période la plus sensible pour la nature islandaise, est un phénomène inédit en Islande ».

Avec Belga

CIM Internet