Les Belges sous le charme de la Nouvelle-Aquitaine, de l’île de Ré à Bordeaux

Les Belges sous le charme de la Nouvelle-Aquitaine, de l’île de Ré à Bordeaux

L’île de Ré, l’un des joyaux de la région Nouvelle-Aquitaine. | © Port de Saint-Martin-de-RÈ

Voyages

De l’île de Ré à Biarritz et de Bordeaux à Brive-la-Gaillarde, la région française se modernise et affiche de nouvelles ambitions. Tout profit pour les amoureux de cette France où il fait bon vivre.

Avec 14 sites classés au patrimoine mondial de l’Unesco, 28 des « Plus Beaux Villages de France » et un incroyable littoral de 720 km, la Nouvelle-Aquitaine veut devenir la troisième destination française des touristes internationaux (+ 30 % par rapport à 2016) et accueillir au total 30 millions de touristes. Pour atteindre ces objectifs, la capacité et la qualité de l’offre hôtelière de la région ont été améliorées parallèlement à l’évolution des liaisons aériennes, routières et ferroviaires. « Plus vaste que l’Autriche et plus peuplée que le Danemark, la région a les moyens de ses ambitions : devenir la référence incontournable de l’art de vivre à la française, une destination authentique proposant des expériences inédites, mais aussi résolument tournée vers l’avenir en termes d’innovation et d’écoresponsabilité dans le tourisme », explique Michel Durrieu, directeur général du Comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine. Celle-ci offre en effet une exceptionnelle variété de lieux.

Les point forts de la région

Bordeaux et les vignobles. Difficile de ne pas commencer par la ville de Bordeaux qui, grâce à une nouvelle liaison Thalys, n’est désormais plus qu’à quatre heures de Bruxelles. Au milieu des vignes, près de la côte Atlantique et des Pyrénées, la cité élève fièrement ses splendides façades sur les rives de la Garonne. Bordeaux est la première agglomération avec une superficie aussi vaste et complexe à avoir été distinguée par l’Unesco. Son architecture classique et néoclassique a connu des changements de style pendant plus de deux siècles et la ville compte plus de 350 bâtiments classés, dont certains aux monuments historiques. Et quand il s’agit de vin, des noms comme Margaux, Saint-Estèphe, Pomerol, Pauillac, Saint-Emilion et Côtes de Blaye font danser les papilles. La Cité du Vin s’offre aux visiteurs qui veulent en savoir plus sur les productions vinicoles.

Dordogne et Périgord. La Dordogne est un territoire aux multiples atouts, de la gastronomie (foie gras, truffes…) au patrimoine historique (des grottes de Lascaux aux bastides et châteaux médiévaux : Beynac, Castelnaud, Sarlat…) en passant par les activités de plein air telles que le canoë, le golf, le vélo et la pêche. Dans le cadre du projet « Homme et Biodiversité », la vallée a été désignée réserve de biosphère de l’Unesco en 2012. Une reconnaissance pour ce site qui abrite l’un des plus grands estuaires d’Europe.

Les merveilles de la grotte de Lascaux.

Biarritz – Pays basque. Deux identités fortes – le Pays basque (côté Atlantique) et les petits villages (dans l’arrière-pays) – pour une offre alliant la campagne, les montagnes des Pyrénées et le bord de mer. Il est facile d’y découvrir un authentique patrimoine naturel et culturel et de savourer une gastronomie riche en produits. De Hendaye à Anglet en passant par Biarritz et Saint-Jean-de-Luz, les amateurs de surf et de sports nautiques y trouveront de nombreux sites exceptionnels.

Cognac. Un séjour à Cognac ne serait pas complet sans la visite d’une grande maison de cognac. On y apprend les secrets de la distillation ou on découvre les chais de vieillissement et le « paradis », la cave où sont conservés jalousement les plus vieilles cuvées.

Pyrénées, Pau, Béarn. Pau jouit d’une situation privilégiée qui lui a valu le nom de « cœur des Pyrénées ». En ville, le boulevard des Pyrénées est l’un des lieux de prédilection de la population locale : dès que le soleil se lève, chacun s’installe aux terrasses des cafés, à l’ombre des palmiers, et admire les sommets pyrénéens.

Poitiers et le Futuroscope. Le Futuroscope est l’un des parcs thématiques préférés de France. En 2017, il a célébré son trentième anniversaire. Les visiteurs n’y trouveront pas de montagnes russes ni de manèges mais des cinémas dynamiques, des écrans gigantesques et la possibilité de danser avec des robots. Poitiers, surnommée « la ville aux cent clochers », avec son histoire et son patrimoine vieux de 2 000 ans, contraste avec le Futuroscope.

Côte Atlantique. Du Marais poitevin au Pays basque, en passant par La Rochelle, l’île de Ré, Arcachon et les Landes, c’est le royaume des sports nautiques, des pistes cyclables et des stations balnéaires animées. On y trouve des plages et des panoramas inoubliables.

Les huîtres du bassin d’Arcachon.

Limoges – Vassivière – Plateau de Millevaches. Limoges offre un large éventail de découvertes culturelles et gastronomiques. Grâce à la porcelaine qui orne les tables les plus prestigieuses au monde, la cité est reconnue comme « ville créative Unesco ». Au nord-ouest, dans le parc du plateau de Millevaches, le lac de Vassivière propose un lieu de villégiature exceptionnel. Les visiteurs peuvent découvrir ensuite Aubusson, dont les tapisseries ont été inscrites sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco.

Niort – Marais Poitevin. Imaginez un paysage magique de prairies ombragées, sillonnées par des voies navigables tranquilles et parsemées de jolis petits villages, où vélos et bateaux sont les moyens de transport traditionnels et où la population locale travaille au rythme des saisons. Bienvenue dans le Marais poitevin ou « Venise Verte », espace naturel protégé labellisé « Grand Site de France » et parc naturel régional du Marais poitevin depuis 2014.

Les vacances à thème(s)

Les vacanciers souhaitent de plus en plus suivre un thème lorsqu’ils visitent une région, ce qui ajoute au charme et à l’intérêt de leur circuit. Fondée sur un véritable art de vivre, la Nouvelle-Aquitaine propose ainsi une multitude d’activités thématiques pour des vacances variées, où chacun se divertit en s’enrichissant de mille informations. L’exemple le plus évident en est, bien sûr, le tourisme vitivinicole et des spiritueux. En Gironde, les voyageurs peuvent trouver six « routes du vin de Bordeaux ». Des excursions dans les vignobles sont proposées, avec rencontres des viticulteurs et dégustation. Idem pour les vins de Bergerac, les vignobles de Jurançon (région de Pau-Pyrénées) et la découverte des vins d’Irouleguy au Pays basque.

Unsplash

Lire aussi > Les quatre promesses de Trouville-sur-mer, beauté de la Côte fleurie 

De nombreux touristes se rendent également en Nouvelle-Aquitaine pour sa cuisine de renommée mondiale. De grands chefs comme Alain Ducasse et Anne-Sophie Pic en sont originaires. La région compte plus de 50 restaurants étoilés. Foie gras, filets de canard, jambon de Bayonne, piment d’Espelette, beurre de Charentes-Poitou font saliver, tout comme les huîtres de Marennes-Oléron. En ce qui concerne l’histoire et la culture, les visiteurs peuvent remonter aux premières traces de présence humaine en Europe. La Nouvelle-Aquitaine est probablement la région la plus riche de France concernant la préhistoire. Certains des plus beaux vestiges paléolithiques d’Europe se trouvent en Périgord, dans la vallée de la Vézère.

Préserver le patrimoine naturel et la qualité de vie.

Pour ceux qui aiment la vie en plein air, que ce soit le vélo, la randonnée ou le surf, il y a beaucoup à faire et le secteur du bien-être, en pleine croissance, est également particulièrement bien représenté. Les curieux peuvent également apprendre comment les maîtres artisans locaux produisent les articles qui font la renommée de la région. « Le Schéma régional propose des actions pour conforter le leadership de la Nouvelle-Aquitaine et anticiper les mutations, préserver le patrimoine naturel et la qualité de vie, faire que l’attractivité bénéficie à l’ensemble du territoire, et s’adresser aux nouvelles attentes des visiteurs », résument les patrons du tourisme de la région. « Parmi les enjeux fixés : organiser l’accueil touristique dans les espaces naturels, favoriser l’écoresponsabilité des entreprises, valoriser les métiers du tourisme, structurer l’offre et les filières et organiser la mise en marché, promouvoir les territoires et les destinations touristiques. »

Par Christian Marchand, en collaboration avec France.fr. Plus d’infos sur www.nouvelle-aquitainetourisme.com.

CIM Internet