Les endroits les plus secrets de Paris

Les endroits les plus secrets de Paris

paris

Le Siège du Parti communiste français à Paris. | © Flickr/Pascal

Voyages

Dix lieux pour visiter Paris loin des touristes et des monuments les plus emblématiques.

 

D’après une galerie de Paris Match France par La Rédaction

Jardin du Panthéon Bouddhique, Paris 16

À deux pas du Musée Guimet, se trouve l’un des jardins japonais les plus beaux de la capitale, celui du Panthéon Bouddhique. Loin de l’effervescence des rues parisiennes et de la foule, il permet à chacun de se reposer et de se ressourcer dans un cadre idyllique.

 

View this post on Instagram

 

Comme un souffle 🎎 #museeguimet #hoteldheidelbach #japon #japan

A post shared by Louvre pour tou.te.s (@louvrepourtous) on

Maison Deyrolle, Paris 7

Au 20e siècle, le Cabinet Deyrolle était une institution parisienne de promotion des sciences naturelles. Aujourd’hui, Deyrolle est une boutique et un cabinet de curiosités ouvert au public, une référence dans le domaine de la taxidermie (empaillage des animaux morts), l’entomologie (étude des insectes) et les sciences naturelles. Véritable zoo immobile, la Maison Deyrolle accueille également des expositions d’artistes.

 

View this post on Instagram

 

papillons of deyrolle

A post shared by Nicolas Bijan (@nicolasbijan) on

Les petits passages de Paris

Au sein de Paris, des passages inconnus des touristes et du grand public sont propices aux ballades et à la rêverie. Construit en 1799, le plus ancien est le passage des Panoramas (Paris 2). Il est accessible depuis le boulevard Montmartre, la rue Vivienne et la rue Montmartre. Chaque passage a sa particularité : celui du Prado (Paris 10) est le plus récent car, s’il date de 1785, il n’a été couvert qu’en 1925. Celui du Caire (Paris 2) est aujourd’hui le plus long avec ses 370 mètres et celui du Grand Cerf (Paris 2), le plus haut, impressionne avec ses 11,8 mètres de hauteur, sa verrière et ses 3 étages.

La Petite Ceinture, Paris 14

Chemin de fer parisien ouvert en 1852, la Petite Ceinture faisait le tour de Paris à l’intérieur des Boulevards des Maréchaux. Quasiment à l’abandon depuis 1934, la nature a repris ses droits sur les tronçons de voies ferrées.

Le Musée des arts forains, Paris 12

Ce musée dédié aux arts forains propose aux nostalgiques et grands enfants un espace de 8500 mètres carrés avec cinq thématiques : Le Musée des Arts forains, le Théâtre du Merveilleux, les Salons Vénitiens, le Théâtre de Verdure et Le Magic Mirror, une salle de bal des années 20. Les visiteurs pourront aussi admirer les lieux dans lesquels le musée se trouve, soit les anciennes halles au vin situés aux pavillons de Bercy, inscrites à l’Inventaire des Monuments historiques.

Hôtel de Sully, Paris 4

Basé au Centre des monuments historiques, cet hôtel particulier de style Louis XIII abrite un joli jardin. Non loin, vous découvrirez un petit passage discrètement niché dans un coin qui vous emmènera directement Place des Vosges, où vous pourrez observer la maison de Victor Hugo.

 

View this post on Instagram

 

Sweet spot 🏰 #paris #landscape #garden #hotel

A post shared by Kevin (@kevin.gyy) on

Les égouts de Paris, Paris 7

Atteignant presque les 2400 kilomètres de long, les égouts de Paris ont marqué l’histoire de la littérature et du cinéma, ayant servi de décor aussi bien aux Misérables de Victor Hugo, à la Grande Vadrouille de Gérard Oury qu’à Ratatouille ou à Hunger Games 2. Ne manquez pas d’y faire un tour afin d’apprendre de nombreuses anecdotes sur la ville de Paris.

 

View this post on Instagram

 

Pour découvrir un Paris insolite, je vous invite à faire la visite publique des égouts de Paris.

A post shared by Monsieur Z (@monsieur_z) on

Butte Bergeyre, Paris 19

Seuls une route et deux escaliers peuvent vous mener à la butte la plus secrète de Paris. Véritable quartier miniature du 19ème arrondissement, la butte Bergeyre culmine à 100 mètres de hauteur avec une vue imprenable sur la Butte Montmartre, bien plus connue. Les petites rues pavées, les jolies maisons et le vignoble qui s’y cache confèrent à cet endroit peu fréquenté une atmosphère de village.

L’Observatoire astronomique de la Sorbonne, Paris 5

À la Sorbonne, il existe toujours un observatoire astronomique qui surplombe les bâtiments et permet d’avoir une vue imprenable sur Paris. Sa lunette datant de 1935 et son atelier de taille de miroirs sont gérés par la Société Astronomique de France. Une visite est donc une bonne occasion pour profiter de la vue, et si le temps le permet, d’avoir la tête dans les étoiles.

Le siège du Parti communiste français, Paris 19

Construit entre 1969 et 1980, le siège du Parti communiste français est un bijou architectural pensé par le Brésilien Oscar Niemeyer. Le bâtiment moderne, classé au Patrimoine national depuis 2007, s’impose depuis une décennie comme un haut lieu de la culture et de la mode. L’un des premiers à louer le bâtiment est l’italien Prada, qui y organise un défilé en 2000. Les années suivantes, c’est au tour de Issey Miyake, Dries van Noten, Yves Saint-Laurent ou encore Vuitton. Cet espace devient ainsi une escale incontournable de la Fashion Week et des shootings de mode. Dior y a d’ailleurs posé ses valises en 2013 pour réaliser sa campagne de publicité avec Marion Cotillard.

 

View this post on Instagram

 

©Vanessa Bosio PCF @oscarniemeyerworks #architecture#oscarniemeyer#salon#siegeparticommuniste#paris#fotoroomopen

A post shared by Vanessabosiophoto (@vb_photo_paris) on

Mots-clés:
Paris tourisme
CIM Internet