Paris Match Belgique

À Rio, sous le Christ Rédempteur, le ballet des perches à selfie

selfie

Selfie time ! | © CARL DE SOUZA / AFP

Voyages

Sous la statue immense du Christ Rédempteur qui surplombe Rio de Janeiro et la baie de Guanabara, des dizaines de touristes prennent des selfies devant un panorama splendide sublimé par la lumière du soleil couchant.

Une forêt de bras se lève pour des selfies en solo, en amoureux, en famille. Les perches à selfie se croisent dans un ballet hésitant: se photographier avec le Christ ou le Pain de sucre en arrière-plan, et surtout pas avec les voisins en train de prendre leur selfie. Allure christique avec ses longs cheveux, Philippe, un jeune ingénieur français, se photographie devant la statue art-déco de béton et stéatite. « Mes collègues ont rigolé en disant que je ressemblais à Jésus. Donc il fallait que je prenne un selfie pour leur envoyer ». Mais il a des réserves sur l’exercice. « Sur les réseaux sociaux, cela donne une fausse image. On ne poste que de belles choses, au soleil, à Rio, à la plage », dit-il. « Des gens font des dépressions parce qu’ils ont l’impression que leur vie vaut de la merde ».

Tandis que le soleil couchant fait rosir le Christ du Corcovado, Daniela Lemes, une employée brésilienne, s’extasie sur le selfie qui est « un moment de joie partagée en famille (…) dans des endroits merveilleux comme celui-ci ».

Lire aussi > Pour se moquer des selfies, elle se photographie à plat ventre dans les lieux qu’elle visite

À l’autre bout de Rio, devant le Musée de demain, autre site iconique de la « Ville merveilleuse », Tatiana da Silva de Paula, une esthéticienne, admet faire entre 100 et 200 selfies par jour. « Je les prends d’abord pour voir comment je suis. Puis je les poste sur les réseaux sociaux, pour mes amis, la famille », dit-elle.

rio
© CARL DE SOUZA / AFP
selfie
© CARL DE SOUZA / AFP

Le Brésil est un pays fou de selfies. Mais il n’est pas le seul. À 9 000 km de Rio, au coeur de Rome, la Fontaine de Trevi est le passage obligé des amateurs de selfies. Comme Sarah et Fivos, deux Britanniques venus de Manchester dans la Ville éternelle pour célébrer leur 10e anniversaire de mariage. « Nous sommes ravis du selfie que nous avons fait, mais au milieu d’une telle foule nous avons dû attendre un long moment pour qu’il n’y ait personne dans le cadre ».

À leurs côtés, Elia et Chiara, deux jeunes Italiens de Frosinone (au sud de Rome) ont choisi de compliquer l’exercice en réalisant un selfie de leurs parents… en train de prendre un selfie. L’affluence est telle autour de la fontaine immortalisée par Fellini dans La Dolce Vita que parfois les esprits s’échauffent. Comme en août, lorsque que les policiers municipaux avaient dû séparer deux groupes de touristes qui en étaient venus aux mains parce qu’ils voulaient réaliser un selfie au même endroit devant le monument.

Lire aussi > Les nouvelles règles à suivre si vous partez en city-trip à Rome

Le selfie aux quatre coins du monde

À Athènes, parmi des millions de touristes, les célébrités défilent aussi pour faire des selfies romantiques sur l’Acropole. Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, avec sa femme en mai, après l’ex-beatle Paul McCartney, avec la sienne.

En Egypte, sur le plateau de Guizeh près du Caire, devant la pyramide de Khéops, la seule des « sept merveilles » du monde antique encore visible aujourd’hui, Sheila Ahmed, une touriste du Bangladesh, fait avec son smartphone le geste de millions de visiteurs avant elle. « Je ne suis pas fan de selfies, mais c’est tellement facile de se prendre en photo n’importe où. Surtout ici devant la Grande pyramide, où prendrais-je un selfie si ce n’est ici ? », dit-elle.

Aux États-Unis, le Mather Point, belvédère du majestueux Grand Canyon, est peut-être l’endroit de l’Amérique où la fièvre du selfie sévit le plus. « La vue est déjà très belle depuis ici, je ne vois pas l’intérêt de s’avancer davantage », commente Kathryn Kelly, touriste britannique, en voyant une jeune femme imprudente s’aventurer au bord du précipice.

En Corée du Sud, le selfie est un sport national. Le président Moon Jae-in a pris un selfie-vidéo pour ses 100 jours au pouvoir. Et si la Corée du Nord est apparemment le dernier pays à ne pas avoir été contaminé par le virus planétaire, le numéro un Kim Jong Un a posé pour au moins deux selfies: avec un ministre singapourien, puis un journaliste russe.

Avec Belga

Mots-clés:
Brésil selfie
CIM Internet