Paris Match Belgique

Bourgogne Franche-Comté : 4 pépites qui 
cachent bien leur jeu

Une image de la ville de Vesoul où il faut se perdre dans les ruelles... | © DR

Voyages

À l’heure où l’on ne quitte plus l’autoroute, qu’il est bon de se laisser aller au gré des routes de campagne pour découvrir des destinations au charme patrimonial insoupçonné.

Par Carine Dufay

 

Dans l’est de la France, on lève le pied et on fait étape en Bourgogne-Franche-Comté. Vesoul, Joigny, Avallon ou encore Luxeuil-les-Bains : ces quatre cités de charme méritent beaucoup plus qu’un simple passage.

T’as voulu voir Vesoul…… et on a vu Vesoul !

Si le monde entier connaît son existence grâce à la célèbre chanson de Brel, peu se doutent du charme fou de cette petite ville discrète de Haute-Saône. Dominée et protégée par la chapelle Notre-Dame-de-la-Motte, la cité cache en son cœur de ravissantes cours et maisons à colombages. D’une ruelle à l’autre, on découvre de coquets hôtels particuliers aux volutes Renaissance, un palais de justice couvert de pierre bleue et blonde, ou encore un musée abritant l’exceptionnelle collection du peintre et sculpteur Jean-Léon Gérôme, l’enfant star du pays. Oui, Jacques Brel est bien venu à Vesoul en 1961. Il y a déjeuné, puis en est parti sans jamais l’oublier.

Lire aussi > En Bourgogne Franche-Comté, allier tourisme et bons vins est un véritable art de vivre

La vie en rose à Luxeuil-les-Bains

Luxeuil-Les-Bains. © DR

Quand ils découvrirent ses sources d’eau chaude, les Romains n’hésitèrent pas à s’installer dans cette petite cité proche du parc régional du Ballon des Vosges et des Mille Etangs. Que l’on vienne à Luxeuil-les-Bains pour ses thermes ou juste pour se balader dans les rues teintées de grès rose, il faut lever la tête pour découvrir des merveilles d’ouvrages : gargouilles, tour des Échevins, hôtels particuliers, balcons de pierre suspendus et autres sculptures témoignent d’un raffinement non dissimulé. Loin des animations de la ville, on se laisse captiver par l’ambiance monastique du cloître et de l’ancienne abbatiale Saint-Pierre. Là, on écoute le silence, tout simplement.

Lire aussi > Camping : Des tentes plus proches de la nature

Avallon sur son éperon

Avalon sur son éperon. © DR

Porte d’entrée vers le parc naturel régional du Morvan et voisine de Vézelay, Avallon se distingue de loin, perchée sur son éperon de granit. Occupée dès l’époque préhistorique pour sa position stratégique, la cité s’est progressivement transformée au fil des siècles, s’entourant de remparts pour se protéger des attaques incessantes. Tours circulaires, échauguettes, bastions, portes d’enceinte, rues pavées et jardins-terrasses contribuent à son charme tout à fait pittoresque. Un vrai dépaysement.

Vers le Sud par Joigny

Joigny. © DR

Ville « sur l’eau » campée au bord de sa rivière, Joigny sait comment flatter les sens avec son bel environnement naturel, son héritage viticole et les nombreux monuments qui lui valent ses labels (« Villes et pays d’art et d’histoire » et « Plus Beaux Détours de France »). Qu’il est agréable de flâner dans ses allées et impasses tortueuses où se côtoient maisons à pans de bois et briques rouges, portes médiévales, façades Renaissance et églises. Entre château, remparts, cours d’eau, forêts et vignes, Joigny, ville-étape sur la mythique route nationale 6, coule des jours heureux.

INFOS
patrimoine.bourgognefranchecomte.com

CIM Internet