Paris Match Belgique

Ramasser du sable sur une plage de Sardaigne peut vous coûter (très) cher

Image d'illustration. | © Unsplash

Voyages

Ce jeudi 15 août, deux Français ont été arrêtés à la douane italienne en possession de 14 bouteilles remplies de sable blanc.

Mauvais souvenir. Si vous êtes de passage en Sardaigne, vous réfléchirez sûrement à deux fois avant de repartir avec du sable prélevé sur l’une de ses superbes plages. Peu le savent, mais la pratique est absolument illégale sur l’île italienne. Un couple de Français vient de l’apprendre à ses dépens.

Or blanc

Alors qu’il essayait de regagner Toulon, dans le Var, le couple a été arrêté à la douane en possession d’un imposant butin : 14 bouteilles en plastique pleines à craquer de sable blanc, soit 40 kilos. Leur projet ? Le revendre à prix d’or sur internet, suspecte la police douanière et financière d’Italie. Si ce scénario est avéré, il y aurait poursuite pour « vol avec circonstance aggravante« , rapporte BFM TV en s’appuyant sur les informations du Corriere della Sera. Ces touristes, qui avancent ne pas être au fait de la législation en vigueur, risqueraient ainsi entre un et six ans de prison.

Unsplash

Lire aussi > Rome renforce (encore) ses règles à l’adresse des touristes

En Sardaigne, le sable blanc est en effet considéré d’utilité publique et le voler est un délit. Embarquer galets et coquillages est également interdit et passable d’une amende pouvant aller jusqu’à 3000 euros… Voilà de quoi refroidir plus d’un.e touriste en goguette.

CIM Internet