Paris Match Belgique

Knokke, la Dolce Vita les pieds dans le sable : « C’est l’année des jubilés »

Anthony Wittesaele, l’échevin du tourisme, des plages et des concessions. | © DR

Voyages

Knokke est décidément une cité balnéaire bien différente de ses consœurs. 

Le dynamisme et l’originalité des activités qu’elle propose en haute saison en font non seulement la perle des plages, mais celle aussi du divertissement, du sport et de la culture, ainsi que l’illustre, une fois encore un agenda surchargé d’anniversaires et de jubilés que nous détaille Anthony Wittesaele, l’échevin du tourisme, des plages et des concessions.

Paris Match. Statistiquement, il semble que la plupart des stations de la côte belge se concentrent sur des touristes de passage alors que la fréquentation à Knokke se présente sous un jour totalement différent. Un commentaire à ce propos ?
Anthony Wittesaele. Si on considère en effet les choses sous un angle ‘modèle business’, notre vocation touristique s’inscrit d’une manière atypique puisque nous comptons, outre un population de 34.000 âmes qui habitent dans 20.000 résidences principales, un nombre égal de résidences secondaires dans lesquelles vivent, de manière régulière, quelque 80.000 personnes, même si ce chiffre peut croître considérablement dans la mesure où bien des villas cossues de Knokke  sont pourvues de nombreuses chambres et peuvent donc recevoir de deux à trois fois plus de monde. Dans notre commune, il y a effectivement beaucoup moins de touristes nomades. Ceux qui viennent chez nous y vivent une partie de l’année : ce sont des touristes ‘locaux’ et non ‘délocalisés’.

Qu’est ce que cela implique ?
Cette réalité génère un système économique, des habitudes de vie et des responsabilités d’un autre ordre. Par exemple, on sait que les propriétaires de seconde résidence qui louent éventuellement leur propriété, se réserve par contre l’usage de leur bien du 21 juillet jusqu’au 15 août. Ils bénéficient d’un bon tissu social, retrouvent des amis et des connaissances de longue date, participent aux fêtes et aux cocktails ; en un mot, ils profitent à fond de leurs vacances. Il nous incombe donc de leur ménager un décor propice, c’est-à-dire un environnement propre et sécurisé où l’on peut, par exemple, laisser sa Ferrari dehors la nuit sans craindre de ne pas la retrouver le lendemain.

Lire aussi > 3 chambres d’hôte belges à découvrir absolument durant l’été

Nous ne sommes pas élitistes, tout le monde est le bienvenu, mais ce type de clientèle a ses exigences et nous faisons en sorte qu’elle soit comblée. Son profil est d’ailleurs bien connu : une demande de nouveautés, mais sans brusquerie, en préservant sa zone de confort. Par ailleurs, cette clientèle ne se contente pas de revenir les trois semaines d’été : elle renoue avec la mer à Pâques et de nombreux week-ends, de sorte que le taux d’occupation des secondes résidences est de 95 jours par an, comme l’indiquent les études recoupant les données des opérateurs téléphoniques et des cartes de crédit.

DR

Cette année, vous avez concocté un programme d’activités d’autant plus exceptionnel que de nombreux anniversaires sont en vue.
Oui, c’est l’année des jubilés tous azimuts : les 5 ans de Knokke Hippique, les 10 ans du Zoute Grand Prix, les 40 ans de maïorat de notre bourgmestre, les 50 ans de notre festival international de feu d’artifices et les 100 ans de Marie Siska, un monument gourmand et universel avec ses gaufres en forme de cœur. Notre fil rouge, ce seront donc tous ces anniversaires à fêter.

La grand nouveauté n’est pourtant pas rouge, mais verte, façon Bentley, avec des sièges cossus et confortables.
Ce nouveau petit train, électrique celui-ci, remplace la bonne vieille Jeep Pajero qui proposait des tours le long de la digue et dans les environs depuis des décennies. Son remplaçant, bien plus écologique, arbore un vert très british et propose 22 places pour découvrir Knokke au rythme de quelques tournées Art Tour par semaine.

DR

Quelles sont les activités qu’il ne faut absolument pas manquer cet été à Knokke ?
Le Great Gatsby est un spectacle de théâtre immersif consacré à Gatsby le Magnifique où le public sera convié à participer comme s’il était l’invité de la somptueuse soirée organisée par le milliardaire sur fond de music hall, de chansons et de saynètes. Tout le monde est plus ou moins déguisé dans le style des années 20 et peut participer au spectacle (en néerlandais jusqu’au 6 août ; en français jusqu’au 18 août). L’endroit est tenu secret jusqu’au moment où vous achetez vos tickets pour vous y rendre. Nous retrouvons, bien sûr, notre traditionnel festival de feu d’artifices dont l’éclat sera particulier pour son demi-siècle d’existence de même que la 44ème édition de notre foire d’art internationale Art Nocturne à Sharpoord, au centre culturel, sans oublier le festival Eugène Ysaÿe, grand violoniste, chef d’orchestre et compositeur belge qui a vécu à Knokke. Ce festival s’inscrit dans notre Klassiek Leeft, entre le 16 juillet et le 10 août, avec plusieurs concerts organisés dans les églises de Knokke-Heist. Enfin, la saison se terminera avec le Zoute Grand Prix en octobre.

DR

Plus d’infos sur www.myknokke-heist.be.

CIM Internet