Paris Match Belgique

Sainte-Foy : la belle découverte ski de la Tarentaise

Vidéo Voyages

Bienvenue en Haute-Tarentaise, la station à dimension humaine de Sainte-Foy affiche une belle cohérence et une offre intéressante pour les familles et les amateurs de sensations de liberté absolue.

Par Laurent Depré

« Quand vous comparez Sainte-Foy avec les usines à neige que sont les grosses stations d’en face comme Tignes ou Val d’Isère… C’est presque le jour et la nuit en terme d’expérience de ski. J’ai travaillé dans les deux ambiances et je peux vous dire que j’ai trouvé mon bonheur dans cette petite station très agréable »… La confidence est faite par un moniteur d’Evolution2 croisé sur un télésiège.

Sainte-Foy. 1 550m d’altitude, 30 kilomètres de piste, quatre télésièges en tout et pour tout. En optant pour ce village, on opte pour fuir la cohue, pour passer une semaine dans un petit cocoon protégé. Sous peine de lassitude rapide ? C’est tout le contraire. Marianne Brechut, monitrice indépendante et ex-membre de l’équipe de France féminine de ski alpin nous explique les points forts du domaine. « Je citerais, d’abord, la qualité des pistes grâce à une situation géographique idéale et un très bon enneigement. Tout comme le luxe de la sensation de calme sur le domaine et cela pendant toute la saison. Ensuite, dès qu’on a un niveau suffisant pour explorer, on peut aller très haut en montagne. Sainte-Foy possède un espace d’exploration préservé. Chaque sortie permet de joindre un superbe village classé figé dans l’hiver avec des chalets authentiques vieux de plusieurs siècles. Enfin, parlons aussi de la qualité de l’hébergement. Il y a un aspect cosy indéniable avec tous ces chalets proposés en individuel ou en résidence de tourisme. Le village, très compact et sans voiture, renforce ce sentiment d’être dans un cocoon.»

 

Un village paisible avec un sentiment de sécurité important sur les pistes aussi. Bon nombre de parents laissent leurs enfants s’amuser seuls sur les pistes au-dessus de la station. Impossible de se perdre ou de basculer dans un autre domaine… ©Anne Marmottan

Sainte-Foy connaît une évolution raisonnée et maîtrisée depuis une trentaine d’années. Esthétiquement, le tout au bois est une réussite et épargne, aux yeux des visiteurs, immeubles ou structures bétonnées. De nombreux chalets obéissent d’ailleurs au style architectural de la région avec des colonnades typiques en pierre du pays. Une station qui s’adresse autant aux familles qu’aux groupes de skieurs cherchant la glisse tout-terrain, le hors-piste unique et les sensations pures. « Pour les débutants, enfants ou grands, nous offrons des pistes bleues larges et sympas à travers la fôret notamment qui descendent facilement vers la station. C’est rassurant et rarement embouteillé. C’est idéal pour apprendre » nous glisse Anne Marmottan, responsable de la promotion du tourisme de Sainte-Foy.

Lire aussi >Dans les Alpes, les Arcs font rimer le ski avec écologie

Chalet typique de la Haute-Tarentaise sur la commune de Sainte-Foy. ©Laurent Depré

Le natural ski, pièce maîtresse de Sainte-Foy

Chaque station de ski vantera toujours l’un ou l’autre point fort, forcément meilleur que le domaine voisin. Le village de Sainte-Foy joue la carte « zone d’émotion protégée ». « Les possibilités sont très nombreuses pour multiplier les expériences tout-terrains avec ou sans guide. Le ski de randonnée flirte avec les 3 000 mètres dans un écrin protégé avec vue sur le Mont Blanc ou les Alpes italiennes. Le skieur a toujours la possibilité de descendre vers des villages magnifiques. Une vraie découverte dans une nature sauvage et protégée. Rien que l’itinéraire vers le hameau du Monal est incroyable » explique Marianne Brechut.

Nous avons accompagné un guide dans ce hors-piste. Sans avoir un niveau de ski exceptionnel, cela s’est révélé être du pur plaisir avec un peu d’adrénaline en prime. C’est le classique de la station mais c’est un vrai must. Partant du col de l’Aiguille, plus haut point accessible en télésiège (2 622m), c’est du hors-piste ensuite jusqu’au village du Monal en passant par le col du Clou. Une plongée dans la montagne sauvage qui nous aura permis de croiser la route de… trois chamois.

La traversée de sublimes paysages préservés pour descendre vers Monal. ©Laurent Depré 

A l’approche du village, on se croirait revenu quelques siècles en arrière. Figé dans la neige et la glace, Monal est composé de chalets datant du 18 et 19e siècle encore détenus par des familles de la région. Il fait fièrement face au Mont Pourri en nous laissant une image d’un autre temps, coupé complètement de la frénésie du 21e siècle. Magique !

p>Lire aussi >Samoëns, la station au charme authentique et terrain d’aventures

Vue d’en haut du village du Monal. ©Laurent Depré
Le Monal. ©Laurent Depré

En ski vers l’une des meilleures tables des environs

C’est un autre itinéraire de ski hors-piste proposé à Sainte-Foy, la descente vers le proche village du Miroir face au Mont-Blanc si la vue est dégagée. Outre l’attrait du sport, il y a un bel objectif au bout de l’effort: le restaurant le Mérie. Trois générations de femmes vous y accueillent aux petits oignons et vous proposent une cuisine certes du terroir mais pleine de créativité. Ne cherchez pas sur le web, il n’ont pas de site et il est impossible de réserver. En apéritif, laissez-vous tenter par le pastis de la montagne.

Ambiance et décoration typiques chez Mérie au Miroir. ©Laurent Depré
©Laurent Depré

 

<

Carnet pratique

Office du tourisme de Sainte-Foy

Résidence CGH 

Résidence Black Daimond Lodge 

Restaurant Chez Mérie

Restaurant-Hôtel Le Monal

CIM Internet