Paris Match Belgique

Cette ville italienne propose de payer le loyer des nouveaux résidents

Un village d'italie paye les loyers de ses nouveaux résidents.

La ville se vide de ses haitants depuis des années. | © Siebe Warmoeskerken/Unsplash

Voyages

À condition d’y rester un certain temps.

 

C’est une idée plutôt osée que tente le village de Teora, en Italie. Situé en Campanie, à 1h30 de voiture de Naples, la bourgade propose aux personnes désireuses de venir s’installer dans la région de payer le loyer des nouveaux résidents pendant deux ans. Le but ? Augmenter sa population qui ne cesse de descendre depuis le tremblement de terre de 1980. Elle espère ainsi se différencier des villes qui vendent des maisons à 1€ afin d’attirer du sang neuf.

Lire aussi > Martina Caruso, la cheffe italienne de l’année se cache sur la petite île de Salina

« Je ne crois pas à la vente de maisons vides pour 1 euro, cela n’incite pas les gens à rester en ville », a expliqué Stefano Farina, le maire de Teora, à CNN Travel. En effet, pour un euro, les vacanciers investissent dans une maison de vacances pas chère mais ne contribuent pas à repeupler le village toute l’année. Pour veiller à ce paramètre, l’une des conditions pour avoir accès à l’offre de la ville est de s’y installer en famille, donc au minimum avec un enfant sera inscrit à l’école.

Acheter ou louer

Concrètement, les nouveaux arrivants bénéficient d’une somme de 150€ par mois pour couvrir le coût de la location d’un logement et, ce, pendant deux ans. En sachant que les loyers s’élèvent environ à 200 € par mois, cela signifie que les nouveaux résidents ne paieraient un loyer que de 50 € mensuellement. Pour les personnes qui désirent acheter, la ville les aidera à hauteur de 5 000 euros pour acheter une propriété dont certaines sont déjà disponibles dès 30 000 euros. Contrairement aux maisons à vendre pour une bouchée de pain, celles-ci ne doivent pas spécialement faire l’objet de lourdes rénovations. Dernière condition pour venir s’installer à moindres frais à Teora : rester y vivre pendant au moins trois ans.

Primavera Teorese … 🌞

Publiée par Teora AV sur Lundi 4 avril 2016

« Environ deux bébés naissent à Teora chaque année, alors que 20 personnes âgées y meurent environ. Nous sommes à peine 1 500 habitants. Après le terrible tremblement de terre, de nombreux jeunes ont fui. Je veux inverser cette tendance négative. Les enfants sont notre avenir, les nouvelles familles seront les éléments de base de notre communauté qui se rétrécit, donc nous encourageons ceux qui ont plus d’enfants à faire une demande », détaille le maire de la ville à nos confrères de CNN.

Lire aussi > Un maire italien propose de payer les gens pour qu’ils viennent vivre dans sa ville

Au milieu des collines verdoyantes et de la campagne, Teora abrite encore quelques vestiges de son patrimoine historique et culturel.

CIM Internet