Paris Match Belgique

Clé verte, un label pour un tourisme durable

bruxelles compte 38 établissements labellisés Clé verte

38 établissements en bénéficient à Bruxelles. | © Unsplash/Stephanie Leblanc

Voyages

Le label international de durabilité Clé verte, signe de reconnaissance des performances environnementales, accueille désormais cinq nouveaux établissements à Bruxelles.

 

La récompense a été décernée lundi. Cinq nouveaux établissements bruxellois ont été décorés du label Clé verte pour leurs performances environnementales. Il s’agit de l’hôtel Steigenberger Wiltcher’s, de l’Hostel Bruegel, greenbizz.brussels, transforma bxl et Concept Chocolate. Le prestigieux écolabel continue à distinguer plus de 20% des chambres d’hôtel reconnues par la Région bruxelloise et 80% de la capacité en auberges de jeunesse.

Clé Verte ou Green Key est un label international indépendant de durabilité pour les entreprises touristiques. Fondé au Danemark en 1994 et géré au niveau international par la FEE (Fondation pour l’éducation à l’environnement), il récompense un nombre croissant d’établissements – actuellement 3 100 dans 66 pays. Chez nous, le label a été lancé timidement en 2010. Depuis, 38 établissements en bénéficient à Bruxelles, et 246 en Belgique.

Lire aussi > Voyager durable : Et si on mettait de l’éthique dans ses bagages ?

Les détenteurs de ce label sont des hôtels, maisons d’hôtes, auberges de jeunesse, lieux d’évènements, attractions et restaurants. Leur point commun ? Ils ont tous pris un engagement et des initiatives en matière de durabilité.

À Bruxelles, il est mis en œuvre par GoodPlanet et Inter-Environnement Wallonie (IEW), en collaboration avec différents partenaires, dont visit.brussels, Brussels Hotels Association et Brussels Special Venues. Clé Verte prouve ainsi que le tourisme vert ne se limite pas à la campagne, comme on pourrait le croire, mais peut également se développer dans un contexte urbain.

Différents critères

Pour obtenir le label Clé Verte, les candidats doivent se conformer à une série de critères impératifs et doivent obtenir 30% des points possibles sur les critères optionnels. Pour le conserver, ils doivent s’améliorer d’année en année et prouver leurs nouvelles performances en matière d’environnement. Les établissements labellisés s’engagent à faire des efforts dans plusieurs domaines : enregistrement de la consommation d’eau et d’énergie; déclaration de responsabilité sociétale des entreprises avec plan d’action; introduction de mesures d’économie d’eau et d’énergie; prévention et tri des déchets; encouragement des clients à limiter l’impact environnemental de leur séjour; entretien écologique; alimentation et mobilité durables. Le tout sans que le confort des hôtes ne soit affecté.

Avec Belga

CIM Internet