Paris Match Belgique

À la découverte de la Drôme, du Vercors à la Provence

Randonnée à Ambel dans un décor naturel magique : le Vercors. | © DR

Voyages

Entre Lyon et Avignon, longeant la vallée du Rhône, la Drôme marque la rencontre des Alpes et de la Provence, dont elle a déjà l’accent chaleureux et parfumé.

Par Christian Marchand

La culture y est omniprésente : des châteaux aux palais comme celui, « idéal », du facteur Cheval, des festivals de musique et de théâtre à l’artisanat d’art, à découvrir dans des villages préservés. Ici, la nature a sauvegardé ses droits, offrant des itinéraires à l’infini pour pratiquer de nombreuses activités sportives. Et sur les marchés colorés, les produits du terroir donnent un avant-goût de la gastronomie drômoise… sans oublier les vins de grande qualité, qui jouissent d’une réputation légendaire. Un terrain de jeux extraordinaire pour vivre de belles aventures en famille.

De collines en plaine

Le château médiéval de Suze-la-Rousse. ©DR

Au nord du département existe une Drôme verte et secrète, faite de collines et de vallées où coulent le Rhône et l’Isère. C’est une terre de forêts, de vergers et de vignes dont sont issus les deux grands crus, Hermitage et Crozes-Hermitage, fleurons des vignobles de Tain-l’Hermitage. Cette ville n’est pas seulement réputée pour ses nombreuses caves à vin, mais aussi pour la Cité du chocolat Valrhona, rendez-vous incontournable des petits et grands gourmands.

Non loin de là, à Romans-sur-Isère, cité historiquement très liée au travail du cuir, vient d’ouvrir la Cité de la chaussure, qui fait la part belle au made in France. La Drôme des Collines est aussi l’écrin naturel d’une architecture unique au monde, un chef-d’œuvre d’art brut : le Palais idéal du facteur Cheval, à Hauterives.

Valence, située sur le plus grand itinéraire européen nord-sud, à 4 h 28 de Bruxelles en TGV, est aujourd’hui une ville-étape par excellence. Ses atouts : un centre ancien, des places ombragées aux terrasses accueillantes, des marchés, un musée d’art et d’archéologie. C’est un haut lieu de la gastronomie, avec trois chefs étoilés au Michelin dont la célèbre Anne- Sophie Pic, seule femme chef ayant reçu la plus haute distinction. Consciente de sa position stratégique sur les bords du Rhône, Valence, avec l’Epervière (Pavillon Bleu d’Europe), abrite le premier port fluvial de France.

Lire aussi > Clé verte, un label pour un tourisme durable

Là-haut sur la montagne

Au pied de la citadelle naturelle du Vercors, le Royans déroule ses paysages vallonnés, où le noyer est roi. Puis, brusquement, les sublimes routes taillées à même la roche, comme celle de Combe-Laval, s’élèvent dans un panorama grandiose de falaises verticales et de cirques majestueux. Le parc naturel régional du Vercors, à la faune et flore remarquables, est un lieu idéal de randonnée et abrite des stations de moyenne montagne, à découvrir été comme hiver. On y pratique des activités ludiques et insolites comme la luge sur rail, et les randonnées avec des ânes, des chiens de traîneau (cani-rando et husky-kart) ou en roulotte. Un parfum d’aventure à partager en famille, en toute sécurité.

Le long de la rivière Drôme, sous le regard de la tour de Crest (plus haut donjon de France), une multitude de petites vallées conjuguent douceur méridionale et tempérament préalpin. Le Diois, avec ses villages pittoresques, offre sa Clairette de Die (vin pétillant), ses herbes aromatiques, son artisanat, des activités aquatiques (canoë-kayak, descente de canyon) et bien sûr, comme partout dans la Drôme, des milliers de sentiers de randonnée pédestre, équestre ou à VTT.

Un air de Provence et… des  tropiques

Les champs de lavande et bories. ©DR

Les vignobles des Côtes du Rhône et de Grignan-les-Adhémar autour du château médiéval de Suze-la-Rousse ; Montélimar, son nougat et son Palais des Bonbons ; le château de Grignan, les oliveraies et les champs de lavande… La Drôme provençale est une vraie terre de charme. S’y ajoute un air tropical à Pierrelatte, à la ferme aux crocodiles, unique en Europe : plus de 350 crocodiles y côtoient tortues géantes, pythons, varans et dragons de Komodo au milieu de plus de 600 espèces végétales tropicales.

Lire aussi > En Bourgogne Franche-Comté, allier tourisme et bons vins est un véritable art de vivre

La Drôme aime le vélo

©DR

Pour les cyclistes, cyclotouristes et vététistes, sans nul doute, le bonheur est dans la Drôme! Reliefs variés, paysages uniques, routes pittoresques, un climat doux en arrière-saison : des conditions idéales pour une pratique sportive, familiale ou touristique. Deux véloroutes Voie verte ont été ouvertes : la Viarhôna, un grand itinéraire longeant le Rhône, relie le lac Léman à la mer Méditerranée en traversant la Drôme du nord au sud (67 km), tandis que la véloroute Voie verte de l’Isère (42 km) suit le cours de la rivière Isère, dévoilant les charmes secrets de la Drôme des Collines et du Royans. D’autres itinéraires sont en place pour une découverte complète de la Drôme et 3 000 km de sentiers balisés sont à disposition des vététistes. Pour compléter l’expérience, des hébergements labellisés vous réservent un « Accueil vélo » privilégié.

A ne pas manquer : le Tour de France 2020 passera du côté de Nyons et de Montélimar le 1er juillet, lors de la cinquième étape. Avis aux amateurs ! Nouveauté 2020, le Cyclo Camp Drôme : découvrez le sud de la Drôme en vélo à votre rythme et profitez d’un accueil et de services personnalisés dans un camping familial. Que vous soyez en famille, en vélo électrique ou un cycliste averti, à vous de composer votre circuit en toute simplicité.

Une terre gourmande très étoilée

Pas moins de six chefs étoilés au guide Michelin subliment et transcendent les bons produits du terroir drômois. Au firmament brille Anne-Sophie Pic, de la Maison Pic*** (Valence), la seule femme chef ayant reçu la distinction suprême. Puis vient Jacques Bertrand, des Cèdres** (Granges-les-Beaumont). Les accompagnent Julien Allano, du Clair de la Plume* (Grignan), Sébastien Bonnet, du Kléber* (Crest), Michel Chabran* à Pont-de-l’Isère, Masashi Ijichi de La Cachette* (Valence) et Sébastien Poinot de Flaveurs* (Valence).

Les incontournables

Le spectacle des vignobles en terrasse. ©DR

Culture et patrimoine  : les châteaux de Grignan, Suze-la-Rousse et des Adhémar, le Palais idéal du facteur Cheval, les villages perchés, la tour de Crest, les villes de Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Nyons…
Nature  : le parc naturel régional du Vercors, celui des Baronnies Provençales, la forêt de Saoû, la rivière Drôme, les champs de lavande et les oliveraies…

Vins et gastronomie  : les vins des Côtes du Rhône (Hermitage, Crozes-Hermitage, Vinsobres), Grignan-les-Adhémar, la Clairette de Die, la truffe, les olives de Nyons, le Picodon et le bleu du Vercors Sassenage (fromages), la raviole du Dauphiné, le nougat de Montélimar, le chocolat Valrhona, la pogne de Romans, le suisse de Valence…

INFOS

Venir :
– en train : TGV Bruxelles–Valence en 4 h 28.
– en avion : Bruxelles–Lyon (aéroport International de Lyon St Exupéry) en 1 h 25.
– en voiture : Bruxelles-Valence (808 km) en 8 heures (autoroute).
Se connecter à la Drôme Tourisme : www.ladrometourisme.com
Et sur les réseaux : La Drôme Tourisme sur Facebook, Instagram, Flickr et YouTube.

CIM Internet