Paris Match Belgique

Escapade du week-end : l’entité de Braives au coeur de la Hesbaye

L’église Saint-Martin de Fumal. | © ©Guy Focant

Voyages

La commune de Braives se situe au nord de la Wallonie, dans la province de Liège. L’entité regroupe huit villages : Avennes, Braives, Ciplet, Fallais, Fumal, Latinne, Tourinne et Ville-en-Hesbaye. A l’exception de Tourinne, situé sur le plateau hesbignon, tous les villages se nichent dans la vallée de la Mehaigne. Cet affluent de la Meuse forme dans le plateau hesbignon des paysages aux qualités environnementales particulièrement riches.

 

Par Florence Pirard

La commune est située dans le parc naturel des vallées de la Burdinale et de la Mehaigne, créé en 1991 sur le territoire des communes de Braives, Burdinne, Héron et Wanze. Le parc naturel promeut la recherche d’un équilibre entre le développement des activités humaines, la préservation de l’espace naturel et la qualité de la vie.
La Mehaigne forme une véritable colonne vertébrale qui structure le territoire de Braives. Elle a donné naissance à une vallée très diversifiée du point de vue géographique, abritant d’intéressants paysages et de beaux villages bien conservés. Le territoire braivois présente d’indéniables éléments patrimoniaux : châteaux (Fallais, Braives, Fumal…), fermes, moulins à eau (Avennes, Braives, Hosdent, Fallais…), églises ou encore potales.

Le village de Braives

La tour de l’ancienne église Notre-Dame à Braives, bâtie au XVIIIe siècle.©Guy Focant

De l’ancienne église Notre-Dame, il ne subsiste que la tour construite au milieu du XVIIIe siècle et entourée d’un joli cimetière emmuraillé.
Un peu à l’écart, la chapelle Saint-Donat est un petit édicule installé sur un site planté de deux tilleuls. Elle est également appelée potale Notre-Dame de Hal. Le mot « potale » est un terme wallon qui ne trouve pas de traduction littérale en français. Il est le diminutif du terme pote, qui signifie petit trou. A Namur et dans le Brabant, potale est traduit par niche ou chapelle, comme c’est le cas ici. A Liège, la potale désigne conjointement le creux réservé dans le mur pour marquer la propriété et la niche abritant la statue d’un saint. Par analogie, le terme désigne également les petites caisses en bois accrochées aux murs des maisons. Lorsque la potale descend du mur et se pose sur un piédestal, elle est nommée borne-potale ou niche sur pied. Le terme borne renvoie ici simplement aux pierres dressées à des fins diverses.

Le hameau de Pitet

La charmille de Pitet à Fallais est située dans le parc du château-ferme de Pitet. Elle offrait une promenade ombragée aux occupants du domaine. ©Guy Focant

Le château-ferme de Pitet a appartenu successivement à Guillaume de Bex (1604), à Gossuin (1672) et à Guillaume Gofuiny (1699). Il passe ensuite par héritage aux de Pickem, puis aux de Donnéa et enfin aux de Prêt. Isolé aux confins de la partie méridionale du territoire de Fallais, le domaine du château-ferme de Pitet est contourné à l’ouest par la Mehaigne. Il a été construit dans le courant des XVIIe et XVIIIe siècles, peut-être sur des bases plus anciennes.

Classé depuis 1959, l’ensemble de bâtiments en quadrilatère est organisé autour d’une cour rectangulaire pavée. On y accède à l’est par une tour-colombier, privilège de la noblesse. Le site est également entouré d’un vaste parc comprenant une bergerie et une ancienne glacière. Il est longé, sur près de 200 m, par une remarquable charmille classée. La charmille est une haie de charmes formant une allée couverte est des plus exceptionnelles. Plantée en 1750, elle occupe une longueur de 198 m longeant la voirie. Située dans le parc du château-ferme de Pitet, elle offrait une promenade ombragée aux occupants du domaine. Chaque année, la charmille et toutes les autres haies du domaine sont entretenues par les agents du parc naturel Burdinale-Mehaigne. Du fait de son grand âge, elle demande, en effet, des soins considérables, qui lui permettent de s’ériger en rescapée d’un type de construction végétale aujourd’hui disparu. Elle est classée depuis 1942. De l’autre côté de la rue, seule l’ancienne forge est protégée par une mesure de classement.

Lire aussi > À la découverte d’un véritable havre de paix : L’abbaye de Grandpré

Le village de Fumal

Le village de Fumal est l’héritier d’une seigneurie médiévale. Il est situé sur un escarpement rocheux qui domine la vallée de la Mehaigne. Le château en est le principal témoin. Destiné à protéger l’enclave, il est signalé dès le milieu du XIVe siècle, mais l’édifice actuel a été construit à partir de 1622. Gravement endommagé par un incendie en 1722, il a été restauré par la suite. Il se compose de trois constructions formant un L et intégrant les plus anciens éléments du domaine. Côté parc, il a conservé une tour d’escalier semi-cylindrique provenant d’un ancien manoir et datant probablement du XVIe siècle.

La ferme du château, appelée à l’origine cense d’Al Fosse, était autrefois située en bordure de la Mehaigne, dans un endroit sujet à de fréquentes inondations. En 1564, le seigneur Henri III de Fumal édifie une nouvelle ferme plus à l’est, non loin du château. Elle formait jadis un vaste quadrilatère dont il ne subsiste que le logis, la grange, les porcheries et un ancien manège. Seul élément protégé par une mesure de classement, le remarquable et imposant logis affiche un style gothico-renaissant. Classé depuis 1933, il est un témoin exceptionnel de l’architecture de l’époque et une des rares constructions civiles du XVIe siècle subsistant en Hesbaye.

L’église Saint-Martin, aujourd’hui paroissiale, était autrefois l’église domaniale du château. Elle a été complètement remaniée en 1884 en style néogothique par l’architecte Edmond Jamar. A gauche du sanctuaire se trouve une chapelle castrale, érigée au XVIIe siècle par le seigneur Nicoals Hinnisdael. Dans le cimetière attenant, quelques vestiges de l’ancienne tour médiévale du XIIe siècle témoignent de la présence d’un édifice fortifié depuis la première mention de la seigneurie, en 1150. Dans l’église se trouve un orgue, classé depuis 1975. L’église et le château l’ont été comme site l’année suivante.

Le hameau de Hosdent

L’ancienne cour de justice d’Hosdent, XVIIe siècle. ©Guy Focant

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la seigneurie de Hosdent possédait un statut très particulier. Les seigneurs se dénommaient « seigneurs de la libre et franche baronnie de Hosden » et revendiquaient leur indépendance vis-à-vis du comté de Namur et du chapitre de la cathédrale Saint-Lambert à Liège. Cette importante seigneurie comportait un château, une chapelle castrale dédiée à Notre-Dame, un moulin banal à trois roues, une maison de justice et deux importantes fermes. Située en contrebas de la route, l’ancienne cour de justice est un intéressant bâtiment, récemment restauré, daté de 1685 par la dalle rectangulaire surmontant la porte.

Lire aussi >8 cabanes dans les bois pour une escapade romantique en Belgique

La chapelle Saint-Donat est située au carrefour de la Chaussée romaine et de la rue Saint-Donat à Braives. Elle est classée comme site depuis 1936. ©Guy Focant

Organisez votre visite (1)

Le parc naturel Burdinale-Mehaigne propose diverses activités et soutient de multiples projets et initiatives citoyennes au sein de son territoire : visites, publications, événements, groupe d’action nature, guide nature… De nombreuses promenades balisées (pédestres, VTT, cyclotouristiques, équestres) traversent le parc naturel : dix-huit balades pédestres ainsi que six itinéraires vélo, soit 219 km de découverte. Le parc naturel bénéficie aussi de la présence d’un RAVeL, la « Traversine », aménagée depuis Hannut jusqu’à Huccorgne. Cet itinéraire accessible aux promeneurs serpente agréablement le long des méandres de la Mehaigne, laissant découvrir des portions de la vallée non accessibles en voiture. Pour en savoir plus sur les itinéraires de balades, les lieux à découvrir, les sites patrimoniaux à visiter, les hébergements et les activités, nous vous conseillons de vous adresser directement à la maison du tourisme Terres-de-Meuse.

www.terres-de-meuse.be

Organisez votre visite (2)

Depuis 2012, la commune a créé le village du Saule à Hosdent. Le site est composé d’une ancienne cour de justice classée datant du XVIIe siècle et abritant des salles d’expositions polyvalentes, d’un restaurant (« La Franche Taverne ») et d’un gîte dans l’ancien moulin. Un parcours du saule ludique et didactique a été aménagé : cet espace surprenant (3,5 ha) regroupe une tour aventure, un jardin aquatique, un étang de pêche, un tunnel et un labyrinthe en saule vivant, ainsi qu’une multitude d’éléments vous permettant de découvrir le saule dans tous ses états. Une nouvelle plaine de jeux ravira les enfants de 3 à 12 ans.
www.villagedusaule.be

Organisez votre visite (3)

Ce dimanche 11 octobre 2020, la 18e Fête des pommes du parc naturel Burdinale-Mehaigne sera organisée au verger du moulin de Ferrières, à Héron. De 11 heures à 18 heures, de nombreux exposants, des animations pour petits et grands et différentes visites et conférences vous permettront de partir à la découverte de nos vergers et des anciennes variétés de fruitiers. Des conseils à la plantation et au choix des variétés anciennes, des expositions pomologiques, des identifications de fruits, des visites du verger ainsi que des conseils et démonstrations sur l’entretien des arbres sont au programme.
www.pnbm.beinfo@pnbm.be Réservation : 081/71.28.92

 

CIM Internet