Paris Match Belgique

Barques sur le Nil : l’Égypte fait son retour chez les voyagistes

Louxor sera de nouveau accessible dès la Toussaint | © Flickr @ Fabgilfr

Voyages

Après deux ans passés au ban du Ministère des Affaires Étrangères, l’Égypte fait son grand retour parmi les destinations des voyagistes de Belgique. Un soulagement pour les tour opérateurs, qui récupèrent ainsi une des destinations phares des vacanciers belges.

 

Plages de sable fin, merveilles historiques et cocktails à volonté : avec leur savant mélange de culture intellectuelle et populaire, l’Égypte et ses voisines étaient plébiscitées par les touristes. Jusqu’à ce que le printemps arabe, les attentats et le climat d’insécurité grandissant dans la région ne poussent le Ministère des Affaires Étrangères a émettre un avis de voyage défavorable sur la région. Plus qu’un simple avis, une invitation pour les voyageurs belges à ne pas se rendre dans le pays, suivie scrupuleusement par les tour opérateurs qui ne sont pas désireux de mettre leurs clients en danger.

Vigilance accrue

Un avis légèrement modifié aujourd’hui : si les voyages dans le nord du Sinaï, le Désert occidental et les frontières avec la Libye et le Soudan sont déconseillés, il n’en va plus de même de l’ensemble du pays. Bien que le Ministère rappelle toutefois aux touristes que « suite à la menace terroriste sérieuse dans toute l’Égypte, une vigilance accrue est recommandée y compris dans les régions touristiques » et invite les touristes à se tenir à l’écart des attroupements et à s’enregistrer afin de pouvoir organiser au mieux une éventuelle assistance consulaire. Qu’à cela ne tienne : le pays n’est plus déconseillé dans son entièreté, l’occasion pour les tour opérateurs de réouvrir certaines de leurs destinations phares sous le soleil de l’Égypte.

Lire aussi > Découverte de 17 momies dans des catacombes égyptiennes

Soleil garanti

Ainsi, chez TUI, on a remis Louxor au catalogue des vacances d’hiver. Une décision mûrement réfléchie, et accueillie comme un vrai soulagement, ainsi que l’explique Florence Bruyère, porte-parole du tour opérateur. « Louxor est une destination exceptionnelle. Il y a les croisières sur le Nil, bien sûr, mais aussi énormément d’autres choses à faire. D’autant plus que c’est très agréable en hiver, parce qu’il y a la garantie d’avoir du soleil et de la chaleur. C’était une destination très prisée par les Belges, que nous avons du retirer de notre offre suite à l’avis défavorable, mais que nous proposons à nouveau avec grand plaisir ».

Attrait irrésistible

L’occasion de répondre à une demande qui n’a jamais cessé : « même quand il était déconseillé par le Ministère des Affaires Étrangères d’y aller, des voyageurs continuaient de venir nous demander des réservations. Et notre refus ne les arrêtait pas : bon nombre d’entre eux sont simplement passés par d’autres agences ou d’autres pays pour y aller ». Car l’attrait de la région est irrésistible auprès des touristes belges : « non seulement les pays sont aussi beaux que la météo, mais en plus, il y a des infrastructures hôtelières soignées et un excellent rapport qualité-prix. La Turquie, l’Égypte, la Tunisie et le Maroc sont dans le top dix des destinations que nous proposons« . Une popularité qui n’a été que très peu affectée par l’insécurité : « je crois que de façon générale, les vacanciers belges relativisent. Ils sont conscient que le danger et la menace sont partout actuellement : on le voit bien avec les attentats qui se sont multipliés dans nos pays voisins ». L’ambiance anxiogène, moins pénible au soleil ?

CIM Internet