Paris Match Belgique

Tomorrowland se lance dans le tourisme de luxe et ouvre sa propre oasis dans le desert de Dubaï

tomorrowland dubai

Terra Solis, le resort qu'ouvrira le festival belge en septembre prochain. | © Tomorrowland.

Voyages

Le festival belge continue de s’exporter et proposera dés septembre une expérience de glamping dans le désert de Dubaï, au plus près des étoiles.

Décidément, la renommée de Tomorrowland s’exporte magnifiquement et fait la fierté de la Belgique sur le plan international. Après l’immense succès de Tomorrowland Winter en mars dernier à l’Alpe d’Huez, concept qui est d’ores et déjà renouvelé pour 2023, le festival belge s’implante cette fois dans le désert de Dubaï à partir de septembre. Mais cette fois pas de gros show lasers et autres foules en délire, mais plutôt une expérience de tourisme de luxe taillée sur mesure.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Tomorrowland (@tomorrowland)


Ce lundi, les équipes du festival ont annoncé la création de Terra Solis, une oasis luxuriante à 30 minutes de l’aéroport international de Dubaï. Pour cette immersion façon glamping, le resort créé de toutes pièces s’inspirera de la féérie du festival et des plus belles constellations célestes. Trois types d’hébergement sont offerts au visiteurs, avec des prix allant de 198 à 800€ la nuitée pour deux personnes. Niché dans le désert d’Arabie, le site donnera accès à une somptueuse piscine, des éléments emblématiques de Tomorrowland, un restaurant, un bar et un bar à chicha.

Terra Solis Tomorrowland.
Terra Solis. © Tomorrowland.

Une ambiance musicale lounge de haute qualité est également promise, of course, pour une ambiance festive sous les étoiles. L’expérience se veut totale, avec en prime un accent mis sur les plaisirs gustatifs inspirés de la cuisine « Tastes of the World » de Tomorrowland, avec mille saveurs typiques des quatre coins du monde.

Terra Solis ouvrira ses portes en septembre prochain et se trouve sur le site Dubailand, Al Yufra. Les réservations sont d’ores et déjà ouvertes sur le site de Terra Solis.

CIM Internet