Paris Match Belgique

Il sera bientôt possible de voyager avec de vraies bouteilles depuis les aéroports britanniques

Il sera bientôt possible de voyager avec de vraies bouteilles depuis les aéroports britanniques

Les voyageurs pourront garder des bouteilles de maximum deux litres. | © Pixabay

Voyages

Ce changement constituera le plus grand assouplissement des règles de sécurité aérienne depuis des décennies.

 

Les règles relatives au passage des liquides et des ordinateurs portables lors des contrôles de sécurité dans les aéroports britanniques seront assouplies à partir de juin 2024, a annoncé jeudi le gouvernement. Les passagers de la plupart des grands aéroports britanniques pourront ainsi transporter des liquides dans des récipients d’une contenance maximale de deux litres, ce qui constituera le plus grand assouplissement des règles de sécurité aérienne depuis des décennies. La limite actuelle est de 100 ml.

Les voyageurs ne devront plus non plus transporter les contenants de ces liquides dans des sacs en plastique transparents, ni retirer les tablettes et les ordinateurs portables des bagages à main aux points de contrôle. Le ministère des Transports a indiqué que les principaux aéroports devront installer une nouvelle technologie permettant aux agents de sécurité d’obtenir des images plus détaillées du contenu des bagages des passagers.

Une nouvelle technologie pour éviter les retards

Les règles actuelles de sécurité dans les aéroports ont été introduites en 2006 à la suite de l’échec d’un complot terroriste visant à faire exploser des avions reliant Londres aux États-Unis avec des bombes liquides artisanales. Les voyageurs qui ne les respectent pas sont l’une des principales causes de retard dans les contrôles de sécurité des aéroports. « D’ici 2024, les principaux aéroports du Royaume-Uni seront équipés des dernières technologies de sécurité, ce qui permettra de réduire les temps d’attente, d’améliorer l’expérience des passagers et, surtout, de détecter les menaces potentielles », a expliqué le ministre des Transports Mark Harper.

Lire aussi > Non, recharger son GSM à l’aéroport n’est pas forcément une bonne idée

« D’ici là, les passagers doivent continuer à suivre les règles existantes », a-t-il insisté. L’échéance de juin 2024 a été fixée après plusieurs essais dans des aéroports qui ont débuté en 2018. Les scanners CT créent une image en 3D de ce qui se trouve dans les sacs des passagers. Il est déjà utilisé dans des aéroports étrangers tels que Schiphol à Amsterdam et plusieurs aux États-Unis.

Avec Belga

Mots-clés:
aéroport sécurité
CIM Internet