Paris Match Belgique

En Irlande, les îles des « Banshees » profitent de la lumière des Oscars

Les Banshees d'Inisherin

Extrait du film "Les Banshees d'Inisherin" et ses paysages grandioses. | © Walt Disney Company

Voyages

Parmi ceux qu’il a remerciés en recevant un Golden Globe pour son rôle dans Les Banshees d’Inisherin, Colin Farrell a cité les habitants d’Achill Island et Inis Mor, îles irlandaises qui profitent déjà de l’exposition offerte par le film.

« On est une grande famille », a souligné l’acteur irlandais, avant de citer Jenny, l’ânesse miniature du film. Depuis, le long-métrage, réalisé sur les deux îles d’Aran, au large de la côte ouest de l’Irlande, a raflé dix nominations pour les Bafta, les récompenses britanniques remises dimanche, et neuf pour les Oscars en mars. « Bien sûr on croise les doigts », dit à l’AFP le responsable du tourisme d’Achill Island Chris McCarthy, pas bégueule: « On prend n’importe laquelle des neuf nominations, on n’est pas difficiles ! »

Entre juillet et novembre 2021, le paysage grandiose de l’île, composé de falaises accidentées, de tourbières et de charmantes plages, s’est transformé pour les besoins du tournage. Purteen Harbour, à l’est de l’île, a troqué ses pêcheurs pour se muer en une rue portuaire aux boutiques des années 1920. Le pub où une bonne part de l’intrigue se joue a été créé de toutes pièces au dessus de falaises battues par le vent sur la côte sud-ouest d’Achill Island.

Atmosphère du large

Selon Chris McCarthy, le réalisateur Martin McDonagh voulait que les acteurs « sentent l’atmosphère de l’Atlantique » en ouvrant la porte. « C’est quelque chose qu’ils ne pouvaient pas recréer en studio », explique-t-il depuis le point de vue, où les embruns fouettent la falaise. Le tournage a dopé l’économie locale en injectant 1,7 million d’euros dans une zone de moins de trois mille habitants.

L’île cherche à présent à profiter de l’exposition donnée par le film pour stimuler le tourisme. Chaque fois que des images du film ou un discours de remise de récompense deviennent viraux en ligne, les réservations grimpent. Mick Lynch, propriétaire du Lynott’s, un pub d’Achill Island, raconte autour d’une pinte que déjà, le film pique la curiosité des visiteurs.

Parmi les souvenirs qui ornent les murs de l’établissement, la cisaille avec laquelle Colm, personnage incarné par Brendan Gleeson, se tranche les doigts. Selon Mick Lynch, son petit pub – à l’origine une prison du XVIe siècle aux murs de pierres sèches surmontés d’un toit de chaume – est la version réelle de celui qui a été créé pour le long-métrage. « Si ces murs pouvaient parler, quelles histoires ils nous raconteraient », songe-t-il. Pendant le tournage, le pub servait de repaire à Brendan Gleeson et Pat Shortt, le tenancier du film.

Visite guidée

Fan des « Banshees », la chanteuse américaine Taylor Swift a demandé en décembre à ce que le pub du film soit remonté pour qu’elle puisse s’y rendre. « Pas la peine », lance Mick Lynch, « elle peut venir ici ». Responsable d’une compagnie d’autocars, Achill Coaches, Alan Gielty, a créé un circuit guidé Banshees of Inisherin autour des lieux du film.

Un de ses véhicules doit être prochainement être doté d’une nouvelle livrée à l’image du long-métrage. « Le mois passé, beaucoup de gens sont venus pour voir les points de vue du film », explique-t-il. « Il suscite déjà pas mal d’intérêt, ça va être très, très chargé ». Madeline Condell, l’une des 120 figurants du film, souligne que l’île bruisse déjà en attendant les Oscars.

Elle possède deux ânes qui n’apparaissent finalement pas à l’écran aux côtés de Jenny. Selon elle, il y aura plus d’une fête la nuit de la remise des statuettes. « On a presque l’impression qu’on mérite aussi un Oscar pour la beauté de la région », fait-elle valoir, « c’est un endroit tellement charmant et quiconque le visite en tombe amoureux ».

Avec Belga

CIM Internet